Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dignités de la Maison du Roi

Photo

http://www.edenparc.eu/files/users/3/8/4/0/1/1/8/livre_20d_20or.gif

"Quand on interroge le passé,

il répond présent"

(Sacha Guitry)

 


http://www.elosis.fr/mael/images/cour.jpg

   

 

 

http://www9.georgetown.edu/faculty/spielmag/images/L14jour_3.jpg

Offices de gouvernement

attribués par le roi de France

au moyen Âge et à l’époque moderne.
Dans l’ordre hiérarchique
fixé par une déclaration de Henri III de 1582
on trouve :
1° Grands officiers de la Couronne :
Sénéchal de France
grand officier du royaume de France au Moyen Âge
connetable
Connétable de France

Responsable des écuries royales, puis des armées
dignité supprimée en 1626 à la mort du dernier porteur de ce titre
le pouvoir important qu'il octroyait à son propriétaire pouvant faire ombrage au roi

Chancelier de France
responsable du scellage et de l'expédition des actes royaux
puis chef de la justice
le chancelier avait comme suppléant le garde des sceaux de France
qui assurait tous les devoirs du chancelier en cas de disgrâce de celui-ci
Garde des sceaux

Marechal-de-France.jpg






Maréchal de France
dignitaires militaires
chefs de facto de l’armée après la suppression de l’office de connétable
Amiral-de-France.jpg






Amiral

responsable des affaires maritimes
dignité supprimée en 1627 et recréée en 1669
Général des galères
Grand maître des arbalétriers
Grand-maitre-de-l-artillerie.jpg






Grand maître de l'artillerie
responsable de l’artillerie
des sièges et de l’approvisionnement en armes

 Les Grands Maîtres de l'Artillerie de France

cette charge a été érigée en grand office

de la couronne par Henri IV en 1601

et supprimée par Louis XV en 1755
Porte oriflamme
connetable.jpg






colonel-général de la cavalerie
colonel-général des Suisses
grand aumônier de France
grand-maître de France
grand officier de la couronne et
le chef de la Maison du roi.
grand-chambrier de France
grand-chambellan de France


Grand-ecuyer.jpg





grand écuyer de France
responsable de l'écurie royale
grand-échanson de France
grands officiers de la cour du roi de France
grands de la couronne
membre de la Maison du Roi.
Il était le chef de la grande paneterie
autrement dit la boulangerie royale.

Grand-veneur.jpg






Grand veneur de France

Les Grands Maîtres des cérémonies de France

Officier du roi dont la charge était autrefois
annexée à celle de grand-maître de la maison du roi
elle en fut séparée par Henri III, en 1585

Grand-chambellan.jpg






Grand chambellan de France
responsable de la chambre du roi

Les Grands Chambellans de France


Grand chambrier de France
Grand échanson de France


Grand-maitre-de-France.jpg






Grand maître de France
grand officier de la couronne
responsable de la maison du roi pour sa partie civile
Il avait la supervision sur toute la Maison du Roi
chef et surintendant général de la Maison du roi.

Liste des grands maîtres
2° Grands officiers de la Maison du Roi :
Grand-maître de la maison du Roi
grand-maréchal des logis
grand-prévôt de France et de la maison du Roi
capitaine des gardes du corps
capitaine-colonel des Cent-Suisses
capitaine-colonel des gardes de la porte


3° Ministres, secrétaires d'Etat :
Les descendants des ministres, comme ceux des grands-officiers de la couronne,étaient admis aux honneurs de la cour sans preuves de noblesse chevaleresque.

4° Membres du Conseil d'Etat et du Conseil privé

5° Gouverneurs et lieutenants généraux pour le Roi dans les provinces
(Il est à noter que les dignités qui précèdent donnaient la noblesse aupremier degré par suite d'anciens usages et non en vertu d'un texte de loiformel.)

6° Officiers généraux des armées : à partir de l'édit du 25 novembre 1750

7° Sergents d'armes : depuis l'édit de 1410 et principalement sous Charles VI

Maison du Roi

Responsables des principaux départements
de la maison du roi de France.

Tous les officiers de la maison du roi

sont sous la juridiction du grand maître de France

qui est le chef de la maison du roi.

Ces grands offices n'ont souvent qu'un rôle cérémoniel.

grand maître de France 

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier maître d'hôtel du roi

qui assure la direction des sept offices de la table du roi.

Le service de la bouche du roi

le premier panetier de France

qui assure l'approvisionnement en pain de la table du roi

le premier échanson de France

qui assure l'approvisionnement en vin

le premier écuyer tranchant

qui coupe la viande du roi.

le grand chambellan de France

chef de la chambre du roi

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

les quatre premiers gentilhommes de la chambre

assurant par quartiers la direction de la chambre du roi.

les quatre Premier Valet de Chambre du Roi

assurant par quartiers l'organisation de la chambre du roi.

le grand maître de la garde-robe

qui dirige la garde-robe du roi. De 1672 à la révolution

le grand écuyer de France dirige le service des écuries

un des grands officiers de la couronne de France pendant l’ancien Régime

Il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier écuyer de France seconde le grand.

le grand veneur de France 

grand officier de la Maison du roi

dirige les chasses royales, surtout celles au cerf.

le grand fauconnier de France 

grand officier de la Maison du roi de France

dirige les chasses royales utilisant des oiseaux de proie.

le grand louvetier de France 

maison du roi de France

dirige les chasses au loup et au sanglier.

le grand maître des cérémonies 

officier de la Maison du roi

dirige l'ordonnancement des cérémonies de la cour.

le grand maréchal des logis a la gestion du logement du roi, de la cour et des troupes de la maison du roi

le grand prévôt de France 

Les Grands Prévôts de France

Le Grand prévôt de France assure la police de la cour du roi et

pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

Il fait partie des officiers de la Maison du roi.

officiers de la Maison du roi.

assure la police de la cour et pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

le grand aumônier de France assure la direction de la maison ecclésiastique ou chapelle.

le premier aumônier de France assiste le grand aumônier.

Aumôniers ordinaires du roi
Chapelain ordinaire du roi

Chapelle-musique du roi

Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire du roi

Confesseurs du roi

Maître de l'oratoire du roi

Prédicateur ordinaire du roi

Premier aumônier de la maison du roi

Sacristain de la chapelle et oratoire du roi

Sommiers

Organisation de la Maison du Roi

Secrétaire d'État à la Maison du Roi (liste)

Grand Fauconnier de France (liste)

Us et coutumes à la cour de Versailles

Comptes de la Maison du Roi pour 1775.

La Maison du Roi sur www.heraldica.org (en anglais)

Note sur le département de la Maison du Roi

Dignités de la Maison du Roi








Chapelle Royale

Grand aumônier de France
Grand aumônier de France
officier de la monarchie française de l’ancien Régime
Il avait la charge de la maison ecclésiastique du roi (la Chapelle)
et la charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.
Sous son blason pendait un livre à la couverture d'azur,
chargée des armes de France et arborait par ailleurs une couronne ducale
 

premier aumônier de France le seconde
fonctions du premier en l'absence de celui-ci
De ces personnages dépendaient le confesseur du roi
ecclésiastique qui recevait la confession du souverain
le prédicateur du roi, qui prêchait en présence du souverain
et les aumôniers ordinaires qui assuraient le service régulier de la chapelle du roi.
MAÎTRE DE L'ORATOIRE
C'est le troisième officier ecclésiastique de la Maison du roi
il a les entrées de la chambre et le droit de committimus au grand sceau
il est réputé présent toute l'année aux bénéfices qu'il peut posséder, exigeant résidence

CONFESSEUR DU ROI

Aux grandes fêtes, et lorsque le roi fait ses dévotions,
le Confesseur se trouve à l'église auprès de Sa Majesté,
revêtu de surplis sur le manteau, avec le bonnet carré

Aumôniers ordinaires du roi
Il y a huit Aumôniers du roi
deux servent par quartier.
Ils avaient la qualité de conseillers du roi
celui qui est de service doit assister aux prières de Sa Majesté,
tant à son lever qu'à son coucher,
comme aussi aux offices de l'église

PRÉDICATEUR ORDINAIRE DU ROI
Chapelain ordinaire du roi
Chapelains du roi
Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire
Sacristain de la chapelle et oratoire
Sommiers
Chapelle-musique du roi

Maison Militaire

Maison militaire

Dignités militaires
Sous l'Ancien Régime, l'ensemble des forces militaires était placées,
au delà des commandants d'unités,
sous l'autorités d'une série de hauts dignitaires.
Jusqu'à la disparition de la charge en 1627,
ceux-ci étaient eux-mêmes placés sous l'autorité du Connétable,
puis, à compter de cette date, sous celle directe du Roi.
Connétable de France
a la supervision sur l'ensemble de l'armée du Roi et sur les Maréchaux.
Il porte derrière son blason deux mains sortant d'une nuée et tenant chacune une épée haute.

Maréchal de France
Amiral de France
Vice-Amiral de France
Général des Galères de France
Colonel Général de l'Infanterie
Colonel Général de la Cavalerie
Colonel Général des Dragons
a la supervision sur l'ensemble des régiments de dragons
Colonel des Gardes-Françaises
Colonel Général des Suisses et des Grisons
a la supervision sur les Régiments de Gardes-Suisses de la Maison du Roi
Grand Maître des Arbalétriers
Grand Maître de l'Artillerie
Le Grand Maître de l'Artillerie a la supervision sur toute l'artillerie,
tant pour sa fabrication que son approvisionnement.
Il soutient son blason de deux canons addossés sur leur affut au naturel.
En 1755, la charge de Grand Maître de l'Artillerie est supprimée.

Dignités de la Maison du Roi
Sous l'Ancien Régime
la Maison civile du Roi était dirigée le Grand Maître de France.
Celui-ci avait sous ses ordres un certain nombre d'officiers
(au sens de titulaire d'un office)
souvent de très haute noblesse,
intervenant chacun dans un domaine bien précis.
Grand Maître de France
a la supervision sur toute la Maison du Roi
Grand Chambellan de France
Grand Ecuyer de France
a la supervision et l'administration de l'ensemble de l'Ecurie du Roi.
Placé sous les ordres du Connétable,
il sera directement rattaché au Roi après la disparition de celui-ci.
Au départ office subalterne,
ce n'est qu'à partir du XVème siècle qu'il commence à gagner un réel prestige.
C'est environ à cette même époque que le nom "Grand Ecuyer"
vient remplacer celui de "Maître de l'Ecurie"

Grand Tranchant de France
Grand Bouteiller de France
Grand Panetier de France
Grand Veneur de France
Grand Fauconnier de France
a la supervision sur toute la Fauconnerie du Roi,
depuis l'élevage des oiseaux à l'organisation des chasses

Grand Louvetier de France
Grand Prévôt de France
Grand Maréchal des Logis de France
Grand Aumonier de France
a pour charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.

Grand Maître des Cérémonies de France
Capitaine des Gardes du Corps
Capitaine Colonel des Cent-Suisses
Capitaine Colonel des Gardes de la Porte
Les colonels généraux sont parfois désignés
« grands officiers de la couronne »
office ou un grade militaire de plusieurs armées
Unités rattachées
Gardes-Françaises
Gardes-Suisses
Gendarmes de France
Gendarmes écossais
Gendarmes anglais
Gendarmes bourguignons
Gendarmes de Flandre
Gendarmes de la Reine
Gendarmes du Dauphin
Gendarmes de Berry
Gendarmes de Provence
Gendarmes d'Artois
Gendarmes d'Orléans
Chevau-Légers de France
Chevau-Légers écossais
Chevau-Légers anglais
Chevau-Légers bourguignons
Chevau-Légers de Flandre
Chevau-Légers de la Reine
Chevau-Légers du Dauphin
Chevau-Légers de Berry
Chevau-Légers de Provence
Chevau-Légers d'Artois
Chevau-Légers d'Orléans
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 23:00

Parterres et bosquets - salle 7


L'art d'André Le Nôtre


Dès la création de Versailles, les jardins sont une composante essentielle de la nouvelle résidence royale.

Leur périmètre, fixé très tôt, s'est maintenu dans les grandes lignes jusqu'à nos jours.

Ils entourent le Château sur trois côtés, et sont organisés selon deux axes principaux, est-ouest et nord-sud.
Mais ce n'est que peu à peu que l'axe est-ouest prend une importance particulière, devenant dès les années 1660 la « Grande Perspective », qui en est encore l'axe majeur.

Constitués de parterres animés de fontaines aux abords du Château, prolongés par des allées ouvrant sur des bosquets aux effets d'eau et de verdure surprenants, ils se terminent par de vastes pièces d'eau reflétant le ciel: bassin de Neptune au nord, Grand Canal à l'ouest, pièce d'Eau des Suisses au sud.

 

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales - Parterres et bosquetsRez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales - Parterres et bosquets

Rez de chaussée - Aile nord - 120 - Les maisons royales - Parterres et bosquetsRez de chaussée - Aile nord - 120 - Les maisons royales - Parterres et bosquets
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Louis XIV et la reine Marie-Thérèse à cheval devant le parterre du château de Fontainebleau.
Auteur: Adam-Frans Van der Meulen. Largeur : 0.53 m. Longueur : 0.95 m.
Illustration : Ganymède
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
L'orangerie du château de Versailles.
Huile sur toile d' Étienne Allegrain. Don Henri Grosseuvre sous réserve d'usufruit, 1928; entré en 1943.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Louis XIV et la reine Marie-Thérèse en promenade devant le château de Vincennes.
Huile sur toile d'Adam-Frans Van der Meulen. Tableau commandé pour l'appartement du roi à Saint-Germain en 1669. Signalé à Versailles à partir de 1709.

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Louis XIV et le maréchal de Turenne devant le châteauneuf et les terrasses de Saint-Germain en Laye.
Huile sur toile d'Adam-Frans van der Meulen.

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Vue du château de Versailles, du côté des jardins, avant 1678.
Anonyme. Ancienne collection royale; entré à Versailles en 1839.

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Arrivée de Louis XIV précédé des gardes du corps en vue de l'ancien château de
Van der Meulen Adam Frans (1632-1690). Hauteur : 0.56 m. Longueur : 0.56 m. Diamètre : 0.56 m.

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets
Vue du Bosquet des Dômes dans les jardins de Versailles vers 1688. Au premier plan des nymphes au bain et ornant le char d'Apollon de guirlandes de fleurs ; les signes du Zodiaque apparaissant dans les nues. Commandé en 1688
Huile sur toile de Cotelle Jean, le Jeune (1642-1708. Hauteur : 2.020 m. Longueur : 1.370 m.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets
André le Nôtre (1613-1700), contrôleur des Bâtiments et dessinateur des Jardins du Roi. Portant l'ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare. Huile sur toile de Maratta Carlo (1625-1713). Date : 1679. Hauteur : 1.120 m. Longueur : 0.850 m.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquetsRez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquetsRez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquetsRez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets
Promenade du Grand Dauphin et de Louis XIV de Marie-Thérèse dans les jardins de Versailles
Le cortège passant devant le bassin de Cérès, vers 1680, le Grand Dauphin à cheval
Huile sur toile de l'Ecole française. Hauteur : 0.930 m. Longueur : 0.750 m.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets
François Girardon, sculpteur (1628-1715).Recteur de l'Académie royale de Peinture et de Sculpture- appuyé sur une tête en marbre de Jules César faisant partie de ses collections. Morceau de réception à l'Académie le 23.02 1683. Huile sur toile de Revel Gabriel (1642-1712). Hauteur : 1.110 m. Longueur : 0.895 m.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquets
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Vue perspective du château de Marly prise de l'abreuvoir, Louis XV en calèche
Le carrosse de Louis XV quitte le château. Huile sur toile de Pierre-Denis Martin. Don d'Auguste Ricard de Montferrand en 1837. Hauteur : 1.37 m. Longueur : 1.55 m.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Le duc d'Orléans (1674-1723), Régent du royaume, arrivant au château de Meudon.
Auteur : Pierre-Denis Martin. Hauteur : 1.370 m. Longueur : 1.500 m
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royalesRez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royalesRez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Vue du château de Versailles prise de la place d'arme. . Huile sur toile de Pierre Denis Martin. Don d'Auguste Ricard de Montferrand en 1837. Hauteur : 1.39 m. Longueur :
1.50 m
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royalesRez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royalesRez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Vue du château et des jardins de Versailles. Huile sur toile de Pierre Patel. L'état du château et du parc permet de dater l'œuvre de 1668. Don d'Auguste Ricard de Montferrand en 1837.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royalesRez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royalesRez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royalesRez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales
Vue du Grand Trianon. Huile sur toile de Pierre-Denis Martin. Don d'Auguste Ricard de Montferrand en 1837.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Les maisons royales

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquet

Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquet
Promenade de Louis XIV en vue du Parterre du Nord dans les jardins de Versailles vers 1688
Huile sur toile d'Allegrain Etienne (1644-1736). Hauteur : 2.340 m. Longueur : 2.965 m.
Rez de chaussée - Aile nord - 120 Parterres et bosquet
Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Versailles: Rez de Chaussée Aile du Midi
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 23:00

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 23:00
Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 23:00

A l’occasion du 300ème anniversaire de la Chapelle royale, le château de Versailles consacre une exposition qui retrace l’histoire et les fastes des lieux.

 

La chapelle a été terminée par l’architecte Robert de Cotte en 170. le chantier avait débuté sous l’égide de Jules Hardouin Mansart en 1687.

 

Conformément à la tradition des chapelles palatines, elle comporte deux niveaux. Ainsi, la tribune prncipale était réservée à la famille royale, les tribunes latérales aux princes de sangs et dignitaires de la Cour.

 

Les fidèles étaient quant à eux au niveau du rez-de-chaussée.

 

L’exposition qui se tient jusqu’au 18 juillet 2010 fait partie du parcours de la visite du château de Versailles. Exceptionnellement, les annexes de la chapelle seront ouvertes dont l’oratoire de Madame de Pompadour et les pièces qui étaient réservées aux enfants de choeur.  

(Merci à Bertrand Meyer - Source : site du château de Versailles)

Louis XIV recevant le marquis de Dangeau par Antoine Pezey

Le mariage du Dauphin Louis par Charles Cochin

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans INFOS
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 23:00

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans 1638-1661
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 23:00

Second étage - Aile centrale

Appartement de Madame du Barry

Dernière favorite de Louis XV (1743-1793)

Jeanne Bécu, dite « Mademoiselle Vaubernier », succède à Madame de Pompadour comme favorite du Roi. Il l’installe à Versailles en 1769. Malgré les manigances du duc de Choiseul, secrétaire d’Etat, et le mépris de la dauphine Marie-Antoinette, elle s’impose à la Cour jusqu’à la mort de Louis XV. Amatrice d’art, elle protège peintres et artisans et cultive le style néo-classique à Versailles.

Quand il rencontre Madame du Barry, Louis XV est âgé. Il a perdu, entre autres, son fils le dauphin Louis-Auguste, son épouse, Marie Leszczinska et sa maîtresse, devenue amie, Madame de Pompadour. Quand Richelieu entend parler de Jeanne Bécu, il souhaite la présenter à Louis XV. C’est chose faite en 1768, grâce à Lebel, Premier Valet de la chambre du Roi. Mariée au comte Guillaume du Barry à 26 ans, en 1769, la comtesse est présentée à la Cour et devient la nouvelle favorite officielle du souverain, séduit par sa beauté. Et ce malgré les plans du duc de Choiseul qui aurait souhaité que sa sœur, la duchesse de Grammont, occupe cette place de choix.

A l’égal de bien des favorites, Madame du Barry vit confortablement. Installée au second étage des cabinets du Roi, elle jouit de ses privilèges, reçoit bijoux et domaines, notamment celui de Louveciennes où elle séjourna. Attentive à l’artisanat ainsi qu’à la peinture, elle commande nombres de pièces au menuisier Delanois, à l’ébéniste Leleu et aux peintres Fragonard et Vien.  Amie de Voltaire, elle lui rend visite jusqu’à la mort de ce dernier en 1778.

Mais la favorite n’est pas épargnée par les intrigues de la Cour qui se jouent contre elle. Sa beauté déclenche bien des jalousies, et ses origines douteuses provoquent le dédain de la dauphine Marie-Antoinette, partisane du camp Choiseul. En 1771, elle triomphe de son ennemi, puisque Louis XV décide de le renvoyer.

A la mort du Roi, en mai 1774, sur ordonnance de son successeur Louis XVI, elle est chassée de Versailles et emmenée au couvent du Pont-aux-Dames à Meaux. En 1776, elle se retire à Louveciennes. Dénoncée pendant la Terreur, elle est guillotinée en octobre 1793.

   

33 Antichambre

 Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

 

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
 
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
 
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
 
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Louis-Hercule-Timoléon de Cossé (1734-1792)
duc de Brissac, Grand-Panetier de France, maréchal de camp en 1780, Gouverneur de Paris de 1775 à 1791.
En costume de capitaine-colonel des Cent-Suisses du Roi Vers 1770.
Huile sur toile de l'Ecole française
Hauteur : 0.705 m. Longueur : 0.580 m.
Le duc de Brissac fut l'amant de madame Du Barry.
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
 Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
En 1992, grâce au don de la société L'Air Liquide, par l'intermédiaire de la Société des Amis de Versailles, le domaine national de Versailles s'enrichissait d'un ensemble de 77 pièces d'un des services de table en porcelaine tendre de la manufacture de Sèvres, faisant partie du service de table à décor de guirlandes et de fleurs et rubans bleu céleste, vendu en décembre 1769 et 1770 à la comtesse du Barry 1769-1770.Période : 18e siècle, période moderne.

Ce service nouveau «à décor de guirlandes de fleurs et rubans bleu célestes » fut commandé à Sèvres dans le courant de 1769. Il apparaît dans les “travaux extraordinaires“ demandé aux ateliers de la manufacture royale.
Ainsi le peintre Tandart reçut 129 livres pour la décoration de six tasses à glace, quatre compotiers ovales, un seau à glace, deux seaux crénelés et deux seaux ovales à liqueur pour “le service de Madame du Barry“.

Une toute petite partie du service, peut-être un complément, fut livré directement à la comtesse le 9 décembre 1969. Le reste fut livré le même mois, sans précision de quantité, et enregistré sous le nom de Buffault. Il en fut de même le 31 décembre 1770 pour la seconde partie du même service.

Le nom du marchand-mercier Jean-Baptiste Buffault n'apparait dans les archives de Sèvres qu'à cette occasion. Il était en fait l'un des plus importants marchands de soie de Paris. La comtesse du Barry avait été vendeuse de modes chez sa femme.

Vers 1769, il ne conserva que la comtesse du Barry parmi sa clientèle. Il géra alors les affaires de la favorite jusqu'à sa mort. Il dirigea son ameublement, achetant pour elle à Paris et à Londres du mobilier et des objets d'art.
Ce fut pour le compte de la favorite que Buffault acheta ce service. Elle montait alors sa maison, dépensant plus d'argent qu'il n'en rentrait, elle eut besoin de diversifier ses créanciers.

La favorite se sépara de ce service au profit de celui livré en 1771. Ce nouveau service marqué à son chiffre que lui dessina Augustin de Saint- Aubin sera le fameux service “à vases et guirlandes“ livré le 29 août 1771 pour l'inauguration du Pavillon de Louveciennes.
Le service à rubans bleu fut rendu à Buffault et revendu en Angleterre.
Il y reparut en 1985, mélangé à d'autres pièces portant le même décor mais exécutées en 1770 pour le chevalier Lambert, négociant à Londres, puis en 1775 pour le financier Nicolas Beaujon.

Le service fut exposé par un marchand d'art parisien lors de la biennale des antiquaires et alors acquis pour Versailles.

Texte : M de Noisy

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre

Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Second étage - Aile centrale - Appartement de Madame du Barry - 33 Antichambre
Paysage avec au premier plan des moutons, des chèvres et un pâtre debout appuyé sur un bâton et parlant à un homme assis à terre vu de dos ;
à gauche, au-delà d'une petite rivière, un château sur le versant d'une montagne.
Huile sur toile de Domenchin de Chavannes Pierre-Salomon (1673-1744)
Hauteur : 0.700 m. Longueur : 0.700 m.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Versailles: Second Etage - Aile Centrale
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 23:00

La Salle des Hoquetons

Cette pièce constituait avec une autre pièce contiguë, une sorte de vestibule menant à l'Appartement des Bains.
Ce salon "est peint dans les côtés & dans son plafond de peintures à fresque. Les différents morceaux d'architecture qu'on y a représentés font paraître ce lieu, comme environné de plusieurs colonnes diversement ornées, & encore plus grand & plus élevé qu'il n'est en effet."

Face aux fenêtres ouvertes sur le parterre nord, une grande niche, dont le cul-de-four est décoré d'une coquille.
D'autres niches percées dans les murs est et ouest, abritent des statues antiques dont Minerve et Mars.

Les Gardes de la Prévôté, chargés de la police intérieure du château, étaient appelés hoquetons en raison de leur tunique.
Ils seront hébergés dans cette salle, qui recevra en 1672 un décor en trompe-l'oeil représentant des trophées d'armes et des statues dans des niches feintes.

Le hoqueton apparaît au XIIIe siècle, à l'époque où les premiers mercenaires apparaissent.
Le hoqueton est identique au haubert, mais moins épais et moins encombrant.
Seuls les gens de pied le portent.
Tout comme son grand frère, le gambison, le hoqueton protège surtout des coups de taille.
Disons en résumé qu'un piéton en hoqueton est moins bien protégé qu'en gambison, mais il est plus souple.

Madame de Pompadour divisera la pièce pour former deux antichambres qui seront ensuite attribuées à Madame Victoire, puis à Madame Adélaïde, la fille préférée de Louis XV.
En 2005, les niches renferment deux statues : Un More en marbre polychrome provenant de la collection des rinces Borghèse, et une figure de femme drapée dont le corps est antique. La tête et les bras en bronze de cette dernière sont l'oeuvre de l'Algarde, célèbre sculpteur romain du XVIIème siècle.


Corps central du château
Rez-de-chaussée

Appartement de Madame Adélaïde

Femme drapée
Sculpture
Alessandro Algardi (L'Algarde)
(XVIIème)

Alessandro Algardi (L'Algarde)
Naissance : 1595 / Décès : Rome, 1654
Elève de Carrache, Alessandro Algardi effectuera des nombreuses restaurations de marbres antiques à ses débuts.
Sans nier l'influence du Bernin ou à Pietro da Cortone, l'artiste s'inspirera essentiellement des idéaux classiques qu'il trouvera dans les oeuvres du Dominiquin ou de Reni.
Les nombreux bas-reliefs, sujet favori de l'Algarde auront une grande influence sur Puget. 

L'Amour dévidant la pelote de fil d'Ariane
Description : Anciennement polychrome, peinte au naturel provenant de l'entrée du bosquet du Labyrinthe dans les jardins de Versailles
Auteur : Tuby Jean-Baptiste (1635-1700)
Période : règne de Louis XIV (1661-1715)
Date : 1673. Technique/Matière : plomb (métal), polychromie (traces). Hauteur : 1.600 m.
Longueur : 0.650 m.. Profondeur : 0.850 m.
Les Gardes de la Prévôté, chargés de la police intérieure du château, étaient appelés hoquetons en raison de leur tunique.

Ils seront hébergés dans cette salle, qui recevra en 1672 un décor en trompe-l'oeil représentant des trophées d'armes et des statues dans des niches feintes.
La Salle des Hoquetons

Madame de Pompadour divisera la pièce pour former deux antichambres qui seront ensuite attribuées à Madame Victoire, puis à Madame Adélaïde, la fille préférée de Louis XV.

Les niches actuelles renferment deux statues :
Un More en marbre polychrome provenant de la collection des rinces Borghèse
Et une figure de femme drapée dont le corps est antique.

La tête et les bras en bronze de cette dernière sont l'oeuvre de l'Algarde, célèbre sculpteur romain du XVIIème siècle.
 
 
La Salle des Hoquetons
La Salle des Hoquetons
La Salle des Hoquetons

Pendule de la création du monde, mouvement conçu par Passement exécuté par Roques, bronzes de François-Thomas Germain, présenté sur un piédestal de Bellangé (en 1834) 1754; 1834 (table).
Auteur : Bellange Alexandre Louis (vers 1799-1863), Germain François-Thomas (1726-1791), Passemant Claude-Siméon (1702-1769), Roques (18e siècle)
Période : règne de Louis XV (1723-1774)
Technique/Matière : argenté, bois (matière), bronze, doré, sculpté
Site de production : France. Hauteur : 1.430 m.. Longueur : 0.830 m. Profondeur
Panneau peint avec cuirasse
Madame Victoire, fille de Louis XV, jouant de la harpe (1733-1799)- en 1773 - déchiffrant une partition " air de Julie", devant un buste de Louis XV salon de 1773
Auteur : Aubry Etienne (1745-1781). Période : 18e siècle. Technique/Matière : huile sur toile
Hauteur : 2.630 m. Longueur : 1.770 m.

Louise-Marie de France, fille de louis XV, dite "Madame Louise", assise en pied sur fond de bibliothèque, tenant un éventail (1737-1787) d'après Drouais François-Hubert (1727-1775)
Hauteur : 2.240 m.
Longueur : 1.460 m
Ensemble de sièges et écran, faisant partie d'un mobilier exécuté pour le comte de Gamaches par Jean-Baptiste II TILLIARD.
Acquis en 1784 par le garde-meuble de la couronne pour le service du roi de Suède Gustave III alors en visite en France.
Placé en 1785 dans le cabinet intérieur de Louis XVI au château de Compiègne
(2 bergères et deux fauteuils sont exposés dans le grand cabinet de Madame Victoire).
Dépôt du Louvre en 1950.
Canapé provenant du mobilier du cabinet intérieur de Louis XVI à Compiègne par J. B. Tilliard et J. B. Boulard, acheté en 1784 1784 - 1785
Auteur : Boulard Jean-Baptiste (vers 1730-1789), Tilliard Jean-Baptiste I (1685-1752)
Technique/Matière : noyer (bois)
Site de production : France. Hauteur : 1.242 m. Longueur : 2.053 m. Profondeur : 0.872 m.
Table de milieu dite "table des chasses"
Bois sculpté et doré par Nicolas-Quinibert et Toussaint FOLIOT en 1757.
Plateau en stuc avec le plan du domaine royal de Saint-Germain-en-Laye peint par ANDRIEUX de BENSON en 1732.
Livrée en 1757 pour le cabinet de Madame Adélaïde au château de Compiègne.
Entrée à Versailles sous Louis-Philippe.
Commode en laque rouge et bronzes dorés, estampillées de Léonard BOUDIN, à dessus de marbre en brèche violette d'Italie. Don de Monsieur Antenor PATINO (1976)
La Sculpture
Auteur : Natoire Charles Joseph (1700-1777). Hauteur : 1.080 m. Longueur : 1.600 m.

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Versailles: Rez de Chaussée - Aile Centrale
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 23:00

Premier étage - Aile centrale 

Les grands appartements

5 Salon de Mars

La décoration militaire de cette pièce s'explique par le fait qu'elle servit d'abord de Salle des Gardes.
C'est là en effet que se tenaient les Gardes du Corps du Roi, qui appartenaient aux meilleures familles qui étaient chargés de protéger la sécurité du Monarque

Sous Louis XIV, cette pièce était dotée d'un somptueux mobilier d'argent, qui fut fondu en 1689 pour subvenir aux dépenses de la guerre de la Ligue d'Augsbourg.
Les Soirs d'Appartement, c'est ici que se tenait le jeu, auquel succédait un concert ou un bal.
Les musiciens se plaçaient sur deux tribunes de marbre à colonnes ioniques qui encadraient la cheminée.
Sur les murs sont accrochés : « Les pèlerins d'Emmaüs » de Véronèse (copie ancienne de la peinture de Veronese dont l'original se trouve au Louvre, « La famille de Darius aux pieds d'Alexandre » de Le Brun, « David jouant de la harpe » du Dominiquin (Domenico Zampieri, 1581-1641) qui, du temps de Louis XIV ornait l'alcôve de sa chambre. Sur les petits cotés de la salle sont accrochés les portraits de Louis XV et de Reine Marie Leszczynska, tous les deux de Van Loo.
Dans les angles se trouvent quelques magnifiques travaux de stuc doré.


Au-dessus des portes, quatre peintures de Simon Vouet : la justice, la Tempérance, la Force et la Prudence, peints avant 1638 pour Château de Saint-Germain, remplacent les précédents tableaux peints par Titien. Au-dessus de la cheminée.
Sous l'Ancien Régime, en hiver, ces peintures étaient accrochées dans la Chambre à Coucher du Roi.

En 1684, le Roi ne vivant plus dans cet appartement, deux tribunes de marbre furent installées de chaque côté de la cheminée pour accueillir des musiciens.
La salle de Mars était réservée aux concerts.
Ces tribunes ont été démontées en 1750 et le salon a acquis son aspect contemporain.
Deux fausses portes ont été apposées pour créer une symétrie avec les vrais.

Corniche
Plafond




Illustration : Lebrun

Allégorie de la Prudence. Vouet Simon (1590-1649). L 1.400, H 1. 590

Marbre de l'encadrement de porte venant du salon de Diane.

Marie Leczinska, reine de France (1703-1768) représenté en 1747 en grande Robe de Cour.
Van Loo Charles André (1705-1765), Van Loo Carle (dit). H 2.740, L 1.930. Mariés avec 10 ans de différence (Marie avait 25 ans et Louis 15,) ils eurent 10 enfants dont deux jumelles.
Deux d'entre eux devaient finir leur vie en exil, Mesdames Victoire et Adélaïde mortes en 1799 et 1800 en Italie.
Elle est représentée ici en robe parée, une grande robe de cérémonie à panier, un chien à ses pieds symbole de la fidélité à son mari représenté en buste sur la console à gauche.
Le sommet du cadre est timbré des armes de France et de Pologne


Allégorie de la justice. Vouet Simon (1590-1649). H 1.400, L 1.590
La famille de Darius.
Tableau de Le Brun. Dimensions : 400 H ; 575 L.
Commandé par Louis XIV pour la manufacture des Gobelins 
copie d'après un original de Le Brun conservé au musée de Versailles.
Tableau considéré comme le chef d'œuvre de Lebrun,
  


L'une des deux urnes de porphyre provenant de la pièce et placée autrefois sur le mur de la tribune



David jouant de la Harpe.
Peinture de ZAMPIERI Domenico, dit LE DOMINIQUIN.
Dimensions : 241 H ; 171 L.

La cheminée pose un problème aux amateurs de marbre.
En effet il n'a pas été possible jusqu'à maintenant d'identifier les deux marbres différents qui la composent.
Les documents d'époque indiquent seulement qu'il s'agit de marbres du Bourbonnais, probablement de la Nièvre.
C'est peu visible à première vue, mais le marbre de l'attique est différent de celui de la traverse et des montants.
Ces deux marbres sont repris pour les encadrements des portes.



Les pèlerins d'Emmaüs.
Tableau de Véronèse. Dimension : 241 H ; 415 L. Copie ancienne


Tapis de la Savonnerie. Comme ceux des salons suivants, Ils ont été tissés sous Louis XIV pour la Grande Galerie du Louvre.

Allégorie de la Tempérance. Vouet Simon (1590-1649). H 1.400, L 1.590

Louis XV (1710-1774), roi de France, en habit militaire, prêt à monter à cheval pendant la campagne des Flandres de 1745. Van Loo.
Au sommet du cadre les armoiries des deux royaumes, lys de France et chaînes de Navarre, sur lesquels il régnait.
Auteur : Van Loo Carle (dit), Van Loo Charles André
Hauteur : 2.770 m. Longueur : 1.8
Allégorie de la Force. Vouet Simon (1590-1649). H 1.400, L 1.590






Lambris de marbre : enfilade des encadrements de fenêtres.

Marbre de l'encadrement de porte vers le salon de Mercure
Premier étage - Aile centrale - Les grands appartements - 5 Salon de Mars.

Le Salon de Mars
C'est la première pièce du Grand Appartement.

Cette pièce décorée sur le thème de Mars, dieu de la mythologie romaine, servait de salle des gardes du temps de Louis XIV et cette fonction explique son caractère guerrier et les sujets de la décoration.
 
Le Salon de Mars
 
Le salon de Mars, qui fait suite aux salons de Vénus et de Diane, faisait fonction de salle des gardes.
Il marquait la véritable entrée de l'appartement du roi, donnant accès au salon de Mercure.
Lors des soirées d'appartement instaurées par Louis XIV, le salon de Mars est d'abord consacré au jeu.
On y disposait plusieurs tables pour les jeux de cartes et d'autres jeux de hasard.
Vers 1685, le roi fait percer les deux murs de part et d'autre de la cheminée pour y aménager deux tribunes soutenues par des colonnes, destinées aux musiciens.
Le salon est alors consacré à la musique et à la danse. Louis XV fait disparaître ces tribunes en 1750

  1. Nicolas Milovanovic, Les grands appartements de Versailles sous Louis XIV, catalogue des décors peints, Paris, RMN, 2005, p. 75
C'est ici que les gardes du corps responsables de la protection du monarque étaient en fonction.

Décor

Comme la fonction du salon l'impose, l'iconographie du plafond est consacrée au dieu Mars et aux travaux guerriers.

 

Une corniche dorée est soutenue par des casques de tous modèles (romains, turcs...)

 

La composition centrale est due à Claude II Audran et représente Mars sur un char tiré par des loups.

 

Il est encadré par deux autres compositions, à l'est et à l'ouest :

  • La Victoire, la Valeur, la Prudence, la Libéralité et la Gloire, par Jean Jouvenet.
  • La Terreur, la Fureur et la Colère épouvantent les puissances de la terre, par René-Antoine Houasse.

Les tableaux des voussures, en camaïeu d'or, illustrent les hauts faits de grands guerriers de l'histoire antique :

  • Voussure est : Jules César passant ses légions en revue, par Claude II Audran.
  • Voussure sud : Cyrus haranguant ses soldats, par Jean Jouvenet et Démetrius Poliorcète prenant une ville d'assaut, par Claude II Audran.
  • Voussure ouest : Le Triomphe de Constantin, par René-Antoine Houasse.
  • Voussure nord : Marc Antoine récompense un officier, par Jean Jouvenet et Alexandre Sévère dégrade un officier, par René-Antoine Houasse.

Ces camaïeux sont reliés entre eux par des compositions au naturel formant une frise représentant des Amours guerriers.


Les écoinçons, traités en bas-reliefs de stuc doré, sont dus aux frères Gaspard et Balthasar Marsy, d'après des dessins de Le Brun et illustrent la suprématie militaire de la France sur les puissances européennes :

  • Écoinçon nord-est : Allégorie de la victoire des troupes françaises sur les Turcs lors de la bataille du Saint-Gotthard.
  • Écoinçon sud-est : Allégorie de la suprématie française sur mer.
  • Écoinçon sud-ouest : Allégorie de la suprématie de la France sur l'Espagne et la Hollande.
  • Écoinçon nord-ouest : Allégorie de la suprématie de la France sur l'Empire

Nicolas Milovanovic, op. cit., p. 116-125


Plafond central du salon de Mars, par Audran
Voussure est : Jules César passant ses légions en revue, par Audran
Voussure ouest : Le Triomphe de Constantin, par Houasse
Voussure sud : Démetrius Poliorcète prenant une ville d'assaut, par Audran
Voussure nord : Alexandre Sévère dégrade un officier, par Houasse
Sous Louis XIV, cette pièce était dotée d'un somptueux mobilier d'argent qui a été fondu en 1689 pour financer les dépenses de la guerre d'Augsbourg. 
Le Salon de Mars

Au centre du plafond, Mars sur son Char tiré par les loups accompagné du Génie de la Guerre et de l'Histoire écrivant sous la dictée de la Renommée, peint par Audran.

Du côté gauche, la Victoire soutenue par Hercule et suivie de l'Abondance et de la Félicité par Jouvenet.

Du côté droit, la Terreur, la Fureur et l'Ire poussant la Crainte et la Pâleur par René-Antoine Houasse. 
Le Salon de Mars

Deux grands tableaux ont retrouvé leur place de chaque côté de la cheminée : La Famille de Darius aux pieds d'Alexandre par Le Brun et les pèlerins d'Emmaus, une copie ancienne de la peinture de Veronese dont l'original se trouve au Louvre. 
 
Le Salon de Mars

Sur les petits cotés de la salle sont accrochés les portraits de Louis XV et de Reine Marie Leszczynska, tous les deux de Van Loo.
Dans les angles se trouvent quelques magnifiques travaux de stuc doré. 

Au-dessus des portes, quatre peintures de Simon Vouet : la justice, la Tempérance, la Force et la Prudence, peints avant 1638 pour Château de Saint-Germain, remplacent de précédents tableaux peints par Titien.
Au-dessus de la cheminée, David jouant la Harpe par Le Dominiquin.
Sous l'Ancien Régime, en hiver, ces peintures étaient accrochées dans la Chambre à Coucher du Roi. 
Le Salon de Mars

En 1684, le Roi ne vivant plus dans cet appartement, deux tribunes de marbre furent installées de chaque côté de la cheminée pour accueillir des musiciens.
La salle de Mars était réservée aux concerts.
Ces tribunes ont été démontées en 1750 et le salon a acquis son aspect contemporain.
Deux fausses portes ont été apposées pour créer une symétrie avec les vrais.
Le beau tapis de Savonnerie comme ceux des salons suivants, ont été tissés sous Louis XIV pour la Grande Galerie du Louvre
Le Salon de Mars
 
Le Salon de Mars
 
suite

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Versailles: 1er Etage - Aile Centrale
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 23:00

 

Cette pièce décorée sur le thème de Diane, déesse de la mythologie romaine,


Le salon communique à l'ouest avec le salon de Mars et à l'est avec le salon de Vénus.


Fichier:Plan du petit appartement du roi 1789.jpg

Plan de l'aile nord du château ; le salon de Diane est indiqué en C


Louis XIV avait d'abord utilisé cette pièce comme Salle de Billard.

En effet, il aimait beaucoup ce jeu

Il était un maître à ce jeu.

La table de billard était placée au milieu de la pièce recouverte d'un tapis de velours cramoisi bordé de franges d'or.

Tout autour, il y avait des estrades recouvertes de tapis de Perse à fils d'or et d'argent, sur lesquelles s'asseyaient les dames pour suivre la partie.
Le Salon de Diane
Comme le Salon de Vénus, cette pièce permettait d'accéder au Grand Appartement, et la porte du fond, à droite, débouchait sur la seconde volée de l'escalier des Ambassadeurs.
 
Le Salon de Diane
 
Le Salon de Diane

Plafond 

Diane sur son char présidant à la chasse et à la navigation
Fichier:Blanchard par Hyacinthe Rigaud.jpg

né à Paris le 26 décembre 1630 et décédé dans la même ville en 1704

peintre, académicien et marchand de tableaux français

 


Fichier:Charles de La Fosse - Le sacrifice d'Iphigénie - Google Art Project.jpg

Le Sacrifice d'Iphigénie, Charles de La Fosse (1680)

    • Nord : Alexandre chassant le lion, Charles de La Fosse
    • Est : Fichier:Château de Versailles, salon de Diane, Cyrus chassant le sanglier, Claude Audran II.jpg Cyrus chassant le sanglier, Claude Audran
    • Sud : Jules César envoyant une colonie romaine à Carthage, Claude Audran
    • Ouest :Fichier:Château de Versailles, salon de Diane, Jason et les Argonautes débarquant en Colchide, Charles de La Fosse.jpg Jason et les Argonautes, Charles de La Fosse


Peintures :
  • Le Sacrifice d'Iphigénie, Charles de La Fosse
  • Diane et Endymion, Louis-Gabriel Blanchard
  • Camaïeu au-dessus des portes, évoquant la légende de Diane :
    • Diane et Actéon, Louis-Gabriel Blanchard
    • Diane protégeant Aréthuse, Louis-Gabriel Blanchard
    • Une offrande de fleurs, Louis-Gabriel Blanchard
    • Sacrifice à Diane, Louis-Gabriel Blanchard
Les murs sont revêtus de marbre de Campan et de Rance sur un fond du marbre blanc. 
 
Le Salon de Diane

La cheminée est surmontée d'une peinture de Charles de Lafosse représentant Iphigénie sauvée par Diane.

Un petit bas-relief de marbre représentant La Fuite en Egypte est incrusté dans le bandeau de la cheminée.

Il est attribué à Jacques Sarrazin. 

Sur le mur opposé, Gabriel Blanchard a peint la déesse qui "oubliant sa résolution de ne jamais encore aimer, découvre Endymion". 
 
Le Salon de Diane

Au milieu du mur faisant face aux fenêtres se dresse un buste sculpté par le Bernin en 1685 de Louis XIV à l'âge de 27 ans.

L'exécution brillante de cette sculpture constitue un des chefs d'oeuvre de cet artiste romain.

Il avait été appelé de Rome pour reconstruire le Louvre mais ce projet n'a jamais été entrepris.

Sculptures :
  • Fichier:Château de Versailles, salon de Diane, buste de Louis XIV, Bernin (1665) 03 black bg.jpg Buste de Louis XIV par le Bernin (1665) en marbre blanc
  • Buste antique de femme Romaine (tête en marbre blanc, chemise en onyx d'Égypte ou d'Asie Mineure, tunique en brocatelle de Sienne)
  • Buste antique d'impératrice Romaine (tête en marbre blanc, la chemise en onyx d'Égypte ou d'Asie Mineure, la tunique et le piédouche en fleur de pêcher), ce marbre provient de Serravezza dans le bassin de Carrare en Italie

Les deux bustes antiques qui l'encadrent et les quatre bustes en porphyre des empereurs romains se trouvaient à la même place avant la Révolution.
 
Le Salon de Diane
Le buste de Louis XIV, présenté dans la niche centrale du salon de Diane
 
Le Salon de Diane

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Versailles: 1er Etage - Aile Centrale
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 23:00

Premier étage - Aile centrale 

Les grands appartements 

3 Salon de Vénus

2634735340_small_1.jpg
Dimensions : 8,90 m x 7,38 m x 13,27 m.

Sous Louis XIV, cette pièce donnait en haut du fameux Escalier des Ambassadeurs, qui a été démoli sous Louis XV.

C'est dans ce salon que, les soirs d'appartement, une collation légère était servie sur des tables disposées tout autour de la pièce.

Sur celles-ci étaient posés des flambeaux d'argent et des corbeilles de filigranes, qu'on regarnissait au fur et à mesure que les invités du Roi prenaient les mets qui leur étaient offerts.

Des rafraîchissements étaient disposés sur les tables ornées de vases d'argent contenant confitures, fruit frais et fruits confits

La pièce était éclairée par deux grands lustres d'argent et huit girandoles à cristaux supportées par des guéridons dorés.

Enfin, les portières et les tabourets étaient de velours vert galonné d'or.

Les murs du salon sont lambrissés de marbre et des colonnes ioniques en marbre de Rance encadrent les portes du fond.

Les mêmes colonnes, peintes en trompe-l'oeil, sont reprises dans les fausses perspectives de cours et de galeries de palais antiques dont Jacques Rousseau a décoré les côtés étroits de la salle et qui semblent en augmenter les dimensions.

Il est également l'auteur des statues en trompe-l'oeil placées entre les fenêtres, représentant Méléagre et Atalante.

Une alcôve située au centre du mur opposé aux fenêtres contient la statue du jeune Louis XIV, par Jean Warin.

Le nom de la salle de Venus provient de la peinture du plafond, par Houasse, représentant Vénus assujettissant à son empire les divinités et les puissances.

Dans la partie ovale, au centre, Vénus dans son Char, couronnée par les trois Grâces, tient des guirlandes des roses qui enlacent Mars, Vulcain, Bacchus, Neptune et Jupiter.

Ces guirlandes se prolongent aux quatre coins du plafond où elles sont employées par des amours pour unir Titus et Bérénice, Antoine et Cléopâtre, Jason et Médée, Thésée et Ariane.

De part et d'autre du motif central, deux peintures monochromes sur un fond d'or représentent l'enlèvement d'Europe par Jupiter métamorphosé en taureau et Amphitrite portée sur un dauphin.

2634751408_small_1.jpg
Méléagre. Peinture en trompe l'œil de Jacques Rousseau

2634753170_small_1.jpg
2634754178_small_1.jpg

2634755940_small_1.jpg
2634758118_small_1.jpg
Atalante. Peinture en trompe l'œil de Jacques Rousseau

2634759082_small_1.jpg
2634760000_small_1.jpg
2634761182_small_1.jpg

2634762858_1.jpg

2634774104_small_1.jpg
2634775426_small_1.jpg
 
2634777112_small_1.jpg
Dessus de la fausse porte: 2 amours assis chacun sur une corne d'abondance renversée, tenant une guirlande de fleurs de chaque côté d'une lyre
2634780142_small_2.jpg

2635363676_small_1.jpg
2635364118_small_1.jpg

2635364430_small_1.jpg
Fausse porte ouvrant sur le salon de l'abondance
2635364706_small_1.jpg
2635364926_small_1.jpg

2635365072_small_1.jpg

2635365252_small_1.jpg
2635365398_small_1.jpg

2635365564_small_1.jpg
2635365688_small_1.jpg
2635365840_small_1.jpg
2635366006_small_1.jpg

2635366176_small_1.jpg
2635366434_small_1.jpg
2635366628_small_1.jpg

2635366942_small_1.jpg

2635367172_small_1.jpg
2635367360_small_1.jpg

2635367576_small_1.jpg
2635367804_small_1.jpg

2635367950_small_1.jpg
2635368092_small_1.jpg

2635368218_small_1.jpg
2635368386_small_1.jpg
2635368568_small_1.jpg

2635368724_small_1.jpg

2635368898_small_1.jpg
2635369294_small_1.jpg

2635369456_small_1.jpg
2635369620_small_1.jpg

2635369772_small_1.jpg
2635369944_small_1.jpg

2635370118_small_1.jpg
2635370346_small_1.jpg
2635385114_small_1.jpg

2635385442_small_1.jpg
2635385710_small_1.jpg
En face des fenêtres, entre les deux portes, une niche abrite la statue de Louis XIV, par Jean Warin (+1672), artiste célèbre pour ses médailles.
Le Roi représenté en pied, et revêtu d'un costume militaire à l'antique 
de la main gauche, il tient le bâton de commandement appuyé sur une cuirasse posée à terre, et il appuie la main droite sur un casque en forme de mufle de lion, reposant sur un bouclier à tête de Gorgone.
Cette image du grand monarque dans tout l'éclat de sa jeunesse et de sa gloire militaire a été replacée à l'endroit qu'il avait lui-même choisi.
Cette statue remplace celle de Mercure attachant sa sandale, dit Cincinnatus, au Louvre depuis la Révolution. 
2635386420_small_1.jpg
Buste antique représentant Auguste
2635389724_small_1.jpg
2635390126_small_1.jpg
Détail des chapiteaux ioniques en bronze doré
 
2635390348_small_1.jpg
2635390854_small_1.jpg
Dessus de porte. Bas-relief aux armes de France et de Navarre.

2635391096_small_1.jpg
2635392148_small_1.jpg
2635392450_small_1.jpg

2635392690_1.jpg

2635392924_1.jpg
2635393184_small_1.jpg

2635393366_small_1.jpg
2635393996_small_1.jpg

2635394304_small_1.jpg
2635394580_small_1.jpg

2635395416_small_1.jpg
2635395652_small_1.jpg
2635395920_small_1.jpg

2635396168_small_1.jpg
2635396488_small_1.jpg

2635396842_small_1.jpg
Dessus de la fausse porte sur le salon de Diane 
2 amours assis chacun sur des volutes, tenant une guirlande de fleurs partant d'un trépied central formant braséro
2635397322_small_1.jpg

2635397638_small_1.jpg
2635397918_small_1.jpg
 
2635398174_1.jpg
2635398926_1.jpg
  
2635399194_small_1.jpg
2635399468_small_1.jpg

2635399680_small_1.jpg

2635399940_small_1.jpg
2635400494_small_1.jpg

2635400756_small_1.jpg
2635401046_small_1.jpg

2635401336_small_1.jpg
2635401644_small_1.jpg
  
  
2635402138_small_1.jpg


Perspective de jardin
Dessus de la fausse porte
2 amours assis chacun sur des volutes, tenant une guirlande de fleurs partant d'un trépied central



 Le Salon de Vénus
Partie du Grand appartement du Roi, cette pièce décorée sur le thème de Vénus, déesse de la mythologie romaine, servait de salle de réception du temps de Louis XIV, étant desservie par l'escalier des Ambassadeurs démoli en 1752, était du temps de Louis XIV l'entrée principale du Grand Appartement.

Fichier:Salon de Vénus.jpg
Vue générale du salon de Vénus
 
Le Salon de Vénus
 
Avec le salon de Diane qui lui fait suite, le salon de Vénus était desservi par l'escalier des Ambassadeurs jusqu'à la destruction de celui-ci en 1752.
Les deux salons avaient alors une fonction de vestibule donnant accès au grand appartement du roi qui commençait au salon de Mars (salle des gardes)
Lors des soirées d'appartement, le salon de Vénus accueillait les buffets pour la collation.
Le sol du salon est primitivement pavé de marbre de différentes couleurs à dominante rouge et vert.
Comme dans le reste de l'appartement, le marbre est rapidement remplacé par du parquet

  1. Nicolas Milovanovic, Les grands appartements de Versailles sous Louis XIV, Paris, RMN, 2005, p. 69.

Le décor reprend les grandes lignes du style romain encore à la mode dans les années 1670, avec abondance de marbres, de marqueterie de marbres polychromes, d'ornements antiques (colonnes ioniques, niches) et de bronzes dorés.


Consacré à Vénus, le plafond, dû à René-Antoine Houasse, s'organise autour d'une composition centrale : Vénus assujettissant à son empire les divinités et les puissances.

 

Deux camaïeux entourent la composition, illustrés d'enlèvements célèbres de la mythologie : Amphitrite enlevée par un dauphin (à l'est) et Europe enlevée par un taureau (à l'est)


Gérard Sabatier, Versailles ou la figure du roi, Paris, almbin Michel, 1999, p. 120-121

 

 

95px-Salon_de_V%C3%A9nus-AMPHITRITE.jpg
Amphitrite enlevée par un dauphin, camaïeu est du plafond du salon de Vénus
83px-Salon_de_V%C3%A9nus-VENUS_COURONEE_

Plafond central : Vénus assujettissant à son empire les divinités et les puissances

96px-Salon_de_V%C3%A9nus-ENLEVEMENT_D%27

Europe enlevée par un taureau, camaïeu ouest du plafond du salon de Vénus

 

 

Les voussures offrent des tableaux évoquant des épisodes de l'histoire antique qui peuvent se lire comme autant d'allusions aux actions du règne de Louis XIV :

  • voussure est : Auguste présidant au jeux du cirque, évocation du grand carrousel de 1662.
  • voussure sud : Nabuchodonosor et Sémiramis faisant élever les jardins de Babylone, allusion à l'embellissement des résidences royales.
  • voussure ouest : Alexandre épousant Roxane, allégorie du mariage du roi avec l'infante Marie-Thérèse.
  • voussure nord : Cyrus s'armant pour secourir une princesse, évocation de la guerre de Dévolution menée au nom de la reine pour soutenir ses droits aux Pays-Bas.

120px-Salon_de_V%C3%A9nus-AUGUSTE_PRESID

Voussure est : Auguste présidant au jeux du cirque

120px-Salon_de_V%C3%A9nus-NABUCHODONOSOR

Voussure sud : Nabuchodonosor et Sémiramis faisant élever les jardins de Babylone

 

120px-Salon_de_V%C3%A9nus-MARRIAGE_D%27A

Voussure ouest : Alexandre épousant Roxane

120px-Salon_de_V%C3%A9nus-CYRUS_FAIT_PAS

Voussure nord : Cyrus s'armant pour secourir une princesse


Ces tableaux sont encadrés de camaïeux illustrant d'autres enlèvements de la fable :

  • voussure est : Pan et Syrinx

82px-Salon_de_V%C3%A9nus-PAN_ET_SYRNIX-P 

Pan et Syrinx (partie gauche)

INX-partie_droite.jpg">85px-Salon_de_V%C3%A9nus-PAN_ET_SYRNIX-S


Pan et Syrinx (partie droite)

  • voussure sud

98px-Salon_de_V%C3%A9nus-NEPTUNE_ENLEVAN Neptune et Coronis et 93px-Salon_de_V%C3%A9nus-SATURNE_ENLEVAN Saturne et Cybèle

  • voussure ouest

67px-Salon_de_V%C3%A9nus-APOLLON_ET_DAPH Apollon et Daphné (partie gauche)

80px-Salon_de_V%C3%A9nus-APOLLON_ET_DAPH Apollon et Daphné (partie droite)



Les écoinçons représentent des couples célèbres de la mythologie ou de l'histoire antique :

  • angle sud-est : 120px-Ren%C3%A9_Antoine_Houasse_-_Antoin Antoine et Cléopâtre
  • angle sud-ouest : 120px-Salon_de_V%C3%A9nus-THESEE_ET_ARIA Thésée et Ariane
  • angle nord-ouest : 120px-Salon_de_V%C3%A9nus-TITUS_ET_BEREN Titus et Bérénice
  • angle nord-est : 120px-Jason_et_M%C3%A9d%C3%A9e_Houasse.j Jason et Médée
Le soir, lorsque le Roi tenait la Cour dans son appartement, un dîner léger était servi sur plusieurs tables dressées le long des murs.

Des rafraîchissements étaient disposés sur les tables ornées de vases d'argent contenant confitures, fruit frais et fruits confits.

Le nom de la salle de Venus provient de la peinture du plafond, par Houasse, représentant Vénus assujettissant à son empire les divinités et les puissances. 

Dans la partie ovale, au centre, Vénus dans son Char, couronnée par les trois Grâces, tient des guirlandes des roses qui enlacent Mars, Vulcain, Bacchus, Neptune et Jupiter.

Ces guirlandes se prolongent aux quatre coins du plafond où elles sont employées par des amours pour unir Titus et Bérénice, Antoine et Cléopatre, Jason et Médée, Thesée et Ariane.

De part et d'autre du motif central, deux peintures monochromes sur un fond d'or représente l'enlèvement d'Europe par Jupiter métamorphosé en taureau et Amphitrite portée sur un dauphin. 
 
Le Salon de Vénus

Dans les arches comme dans tout le Grand Appartement, les thèmes classiques évoquent des événements du règne de Louis XIV : Auguste présidant aux jeux du cirque, Nabuchodonosor et Semiramis faisant élever les jardins de Babylone, Alexandre épousant Roxane, Cyrus s'armant pour secourir une princesse. 
 
Le Salon de Vénus

Les murs sont lambrissés de marbre et des colonnes ioniques en marbre de Rance encadrent les portes du fond.

Les mêmes colonnes, peintes en trompe-l'oeil, sont reprises dans les fausses perspectives dont Jacques Rousseau a décoré les côtés étroits de la salle et qui semblent en augmenter les dimensions.

Il est également l'auteur des statues en trompe-l'oeil placées entre les fenêtres, représentant Meleagre et Atalante. 

Une alcôve située au centre du mur opposé aux fenêtres contient la statue du jeune Louis XIV,

par Jean Warin

Le Salon de Vénus
 
Le Salon de Vénus
 
Le Salon de Vénus
 

 

Les murs est et ouest offrent chacun une vaste composition en trompe-l'œil due à Jacques Rousseau représentant des perspectives feintes encadrées de colonnes ioniques.

 

Entre les fenêtres, deux statues antiques en trompe-l'œil : Méléagre et Atalante, également de Rousseau, exécutées entre 1679 et 1680.

 

Le reste des murs est traité en lambris de marbre.

Mobilier et objets d'art

Dans la niche centrale, au centre du mur sud, une statue de Louis XIV en empereur romain, due au sculpteur Jean Varin, installée à cet emplacement vers 1682, et remplacée, en 1687, par une statue antique, Cincinnatus.

 

Cette dernière ayant été transportée au Louvre à la Révolution, le Louis XIV de Varin a repris sont emplacement d'origine.

 

  1. Nicolas Milovanovic, Les grands appartements de Versailles sous Louis XIV, Paris, RMN, 2005, p. 53.


Le salon de Vénus est en outre orné de plusieurs bustes.

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Versailles: 1er Etage - Aile Centrale
commenter cet article
">

Bonjour & Bienvenue

http://imageshack.us/
http://imageshack.us/

Vous êtes actuellement

Sujet(s) de Sa Majesté

 

Il y a 374 ans au jour le jour
Compteur

Versailles 3d

Secret d'histoire

Louis XIV, les passions du roi Soleil

Si Versailles m'était conté
écrit et réalisé par Sacha Guitry
  sorti sur les écrans en 1954
 
Visitez Versailles
 
Avez-vous déjà visité le château de Versailles
et remarqué ces petits détails qui accentuent la beauté des décors?
Le but VERSABLOG est d'une part
de faire découvrir le château de Versailles
à ceux qui n'auront jamais l'occasion de s'y rendre
et d'autre part de collecter le plus d'informations possibles
aux sujets des oeuvres que contient le château
Rez-de-Chaussée

Le Grand Siècle


Les Amis de Roglo
une base de données gérée sous Geneweb


Louis XIV, l'homme et le roi

 

faste-de-cour-et-ceremonie-royales

 


 

 

 

 

http://img12.imageshack.us/img12/296/radioljs.jpg



Cliquez pour écouter Radio canal Académie


Galerie des Batailles du château de Versailles

Galerie des batailles du château de Versailles


Image Hosted by ImageShack.us
SIÈCLE DE LOUIS XIV (cliquez)


Généalogie de Louis

Chronologie de la France 

sous Louis XIV (1643-1715)

Image Hosted by ImageShack.us


Mémoires de Saint-Simon
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu/page9-220px-M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu.jpg

  Liste des tomes

tome 01 - 1691-1697

tome 02 - 1697-1700

tome 03 - 1700-1702

tome 04 - 1702-1705

tome 05 - 1705-1707

tome 06 - 1707-1708

tome 07 - 1708-1709

tome 08 - 1710-1711

tome 09 - 1711-1712

tome 10 - 1712-1713

tome 11 - 1713-1715

tome 12 - 1715

tome 13 - 1715-1716

tome 14 - 1716-1717

tome 15 - 1717-1718

tome 16 - 1718

tome 17 - 1718-1720

tome 18 - 1720-1721

tome 19 - 1721-1723

tome 20 - 1723

Mémoires de Dangeau

Tome 01

1er avril 1684 - 31 décembre 1686

Tome 2

1er janvier 1687 - 30 septembre 1689

Tome 3

1er octobre 1689 - 31 décembre 1691

 

http://www.essentiam.fr/livres-anciens/wp-content/uploads/2011/02/almanach.jpg

Les Almanachs disponibles en ligne sur Gallica

Almanac ou Calendrier, 1683-1699 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1700-1792 [lire en ligne] 

Almanach national de France, 1793-1803 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1805-1813 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1815-1830 [lire en ligne] 

Almanach royal et national, 1831-1847 [lire en ligne] 

Almanach national, 1848/49/50-1852 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1853-1870 [lire en ligne] 

Almanach national, 1872-1919 [lire en ligne]



 
Confidences royales

L’Union des Cercles Légitimistes de France

Cercle Henri IV.com

Association France Royaliste

http://www.choeur-montjoie.com/

Les manants du roi.com


http://royaliste.genhit.com/

Association Louis XVI


Charles VIII

http://fr.groups.yahoo.com/group/capetiens/

http://fr.groups.yahoo.com/group/Heraldique-Noblesse/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/regalisgenealogia/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/royaliste/?yguid=302340009


 

 

 

 

Maisons Royales

Image Hosted by ImageShack.us

LES SITES OFFICIELS DES MONARCHIES et FAMILLES PRINCIERES

Le site de la Maison de Savoie-Aoste
Le site de de la Monarchie Belge
Institut de la Maison de Bourbon
Le site (en Portugais) de la Maison Imperiale du Bresil
et aussi Maison Imperiale du Bresil
Le site du Prince Frederik de Danemark
Le site de la Monarchie Danoise
Le site de la Maison du Roi d'Espagne
Le site du Duché du Luxembourg
Le site de la Maison Grand Duchale du Luxembourg
Institut de la Maison Royale de France
Le site de la Monarchie Britannique
The Official Royal Images Library
Le site de la Maison Royale de Hanovre
Le site de Reza Pahlavi d'Iran
Site de la Reine Noor de Jordanie
Le site de la Famille Princière du Liechtenstein
Le site de la Famille Princière de Monaco
Site de la Famille Royale de Norvège
Le site de la Famille Royale des Pays-Bas
Site de la Maison Romanoff
Site de la Princesse Tatjana Nicholaievna Romanov (une autre vision de Iekaterinenburg)
Site du Prince Nikolai Romanov
Les pages de la Maison Royale de Suède
Le site de la Maison Royale de Yougoslavie
Site de la Maison Royale des Deux-Siciles
Site de la Famille Royale de Grèce
Site Officiel du Pce Carlos-Hugo de Bourbon-Parme
Bourbon-Parme http://www.borboneparma.it/
Autriche (Habsbourg-Lorraine) http://www.hapsburg.com/
Grand Duché de Toscane Habsbourg-Loraine  http://www.granducato.org/
Site de la Maison Royale dePrusse
Site deFarah Pahlavi, Imperatrice d'Iran
Site de la Maison Royale d'Albanie
La Maison deBavière
La Maison Royale dePortugal
Portugal http://www.reallisboa.pt/
Site Officiel du Roi Abdallah de Jordanie
Official Website de la Reine Rania de Jordanie
Le site de la Princesse Ashraf Pahlavi, soeur jumelle du dernier Shah d'Iran
Le site du Roi Zaher-Shah d' Afghanistan
La Confrérie de l'Ordre de la Toison d'Or
Site de Nikolas et Liliana de Yougoslavie
Site du Prince Paul de Roumanie
Site de David Armstrong-Jones, Vicomte Linley fils de la Princesse Margaret
Site du Prince de Galles
Site du Prince Michael de Kent
Site de Carl, Prinz zu Wied
La Fondation du Prince Philippe de Belgique
Le premier site sur la Princesse Elisabeth de Belgique
Le site des Princes d'Ysenburg et leur chateau de Budingen
Le site de la Maison Reventlow
Le site du Prince Alexandre de Yougoslavie
Le site des Princes de Saxe-Coburg-Gotha
Le site de Tim Bentinck, descendant des Comtes de Portland
Le site de Marianne, Princesse zu Sayn-Wittgenstein-Sayn
Le site de la Maison von Ledebur
Prince Georg Friedrich de Prusse
Prince Inigo von Urach
Le site des Princes zu Oettingen-Wallerstein
Le site du Prince de Chimay
Le site de Catherine Oxenberg, fille de la Princesse Elisabeth de Yougoslavie
L'agenda des membres de la Famille Royale Britannique
Le site des Comtes KAROLYI
La famille Princière Italienne Doria Pamphilj
Site de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge
Site des Princes zu Loewenstein
Site de la Princesse Astrid zu Stolberg-Wernigerode
Site sur l'histoire de la Maison Princière Thurn und Taxis
Site de la famille Thurn und Taxis
Site de la Princesse Marie Dorothée Mimi de Croÿ
Site de la Maison Royale de Roumanie
Site de la Maison de Savoie
Site des Princes Albert et Rudiger de Saxe (en Allemand)
Site du Maharadjah de Jodhpur
Le site sur la sauvegarde des héritages culturels de l'Archiduchesse Francesca d'Autriche
Chroniques de la Maison de Prusse à travers les âges
Site officiel du Prince Gabriel de Belgique
Site des Princes Repnine
Le site des Princes zu Leiningen
Le site de la Duchesse Diane de Wurtemberg
France (Bonaparte)http://www.napoleon.org/
France (Bourbon – Duché d’Anjou)http://www.royaute.org/ 
Prince Charles-Philippe d'Orléans - Duc d'Anjou http://www.ducdanjou.com/

LES SITES NON-OFFICIELS SUR LES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES

Site sur les Princes zu Leiningen
Site sur le Roi Simeon de Bulgarie et sa famille
Site sur l'Archiduc Otto de Habsburg
Site sur la Famille Royale du Japon
La Page Grands de ce monde
Histoire de la Principauté de Salm
Site sur la Princesse Madeleine de Suède (69 galeries de photos)
La Page sur la Princesse Victoria de Suede
Succession au trône de Russie
Le Prince Frederik de Danemark
La famille Royale Bulgare
Les peintures du Prince Antonio Joao d'Orleans-Bragance
Britannia - Les Monarques de Gde-Bretagne
Les Têtes couronnées
The Royal Archive, avec téléchargement de clips AVI du Prince William - à conseiller aux fans
Biographies de tous les membres de la Famille Royale Anglaise
Les Bourbons en Espagne
Le site de la Monarchie Italienne
Cercle Monarchique de Rio de Janeiro Orléans-Bragance
Portail de la Monarchie Brésilienne

LES SITES SUR LES GENEALOGIES DES FAMILLES ROYALES
La Descendance Capétienne - Recensement des descendants d'Hugues Capet dont la filiation est encore représentée de nos jours
Le site de José Verheecke -Une foule de choses: quartiers de personnages connus, descendance de Philippe le Beau, liste de biographies, Généalogie des Rois de France - (Rois de France et Noblesse Française)
WorldRoots - Royalty Pages de Brigitte Gastel Lloyd
Verena's Royal Genealogical Pages
Grandes Familles - (Rois de France, très détaillé)
Forum Royauté - Groupe de discussion francophone sur les familles Royales
Web Genealogie - Un site sur les généalogies de toutes les Dynasties (actuelles ou éteintes)
Gene@star - Les généalogies d'une foule de personnalités connues (politique, spectacle, etc...)
Webgenea.com - Un site pour bien comprendre la généalogie avec une partie sur la Noblesse Européenne
The European Royal Houses par Guy Stair Sainty
Hein's Royal Genealogy Page par Hein Bruins - des pages de News très complètes, des gen. inédites: Rothschild, Agnelli, etc..
Sangre de los Godos - Le site de Luc Frère sur la Noblesse Espagnole
Antoine de Nadaillac's Web Page - Les Rois de France, les Habsburg et plusieurs familles Nobles françaises
Royalark - Royal & Ruling Houses of Africa, Asia, Oceania and Americas
Marino Montero Genealogical Research Foundation

Recensement Capétien - Le recensement de tous les descendants d'Hugues Capet
http://europeandynasties.com

LES SITES DONT LE SUJET S'APPARENTE A LA GENEALOGIE (Biographies, Héraldique, photos, chateaux ...)
L'actualité du Gotha par Stephane Bern (n'est plus mis à jour)
Capetiens.com - La Tradition Royale Française
Cartes Postales anciennes sur la Famille Royale de Roumanie
Site sur le Chateau de Detmold, résidence des Prince de LIPPE
Site sur le Chateau de Blenheim, résidence du Duc de Marlborough
De magnifiques photos des familles royales et des évènements royaux, par Eric Pacherie
Le chateau de Sayn
Le chateau de Ledreborg
Les Joyaux des Reines
Les chateaux du duché de Parme et Piacenza
Chatsworth House, la résidence du Duc de Devonshire
Photographies Royales à partir de 1897 Lafayette negative Archives
Chateau de Baronville (famille de Rougé)
Gonzague de Lamotte Peintre Armoriste
Mémorial de France de St Denis
Le chateau de Lunéville
Le chateau de la famille de Yturbe
Le chateau des Marquis de Breteuil
Le chateau des Ducs de Brissac

Autres Sites

Le site sur Henri IV
avec les informations
sur les programmes de commémorations !
Henri IV

 

 
couronne.gif






 Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

histoire, reconstitution historique, spectacle, danse ancienne, contredanse
Lien vers le site www.histoire-en-ligne.com/
blason armoiries

 
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us








 


Costumes de la Cour

de 1650 à 1800

Musiciens du Roi

http://www.site-moliere.com/lully.jpg

 

http://www.iamcultured.com/IMG/jpg/Louis-xiv-lebrunl.jpg
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Louis-XVI-St-Denis.jpg
bandeau.jpg






Image Hosted by ImageShack.us
Forum royaliste

Armes.jpg

free music