Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dignités de la Maison du Roi

Photo

http://www.edenparc.eu/files/users/3/8/4/0/1/1/8/livre_20d_20or.gif

"Quand on interroge le passé,

il répond présent"

(Sacha Guitry)

 


http://www.elosis.fr/mael/images/cour.jpg

   

 

 

http://www9.georgetown.edu/faculty/spielmag/images/L14jour_3.jpg

Offices de gouvernement

attribués par le roi de France

au moyen Âge et à l’époque moderne.
Dans l’ordre hiérarchique
fixé par une déclaration de Henri III de 1582
on trouve :
1° Grands officiers de la Couronne :
Sénéchal de France
grand officier du royaume de France au Moyen Âge
connetable
Connétable de France

Responsable des écuries royales, puis des armées
dignité supprimée en 1626 à la mort du dernier porteur de ce titre
le pouvoir important qu'il octroyait à son propriétaire pouvant faire ombrage au roi

Chancelier de France
responsable du scellage et de l'expédition des actes royaux
puis chef de la justice
le chancelier avait comme suppléant le garde des sceaux de France
qui assurait tous les devoirs du chancelier en cas de disgrâce de celui-ci
Garde des sceaux

Marechal-de-France.jpg






Maréchal de France
dignitaires militaires
chefs de facto de l’armée après la suppression de l’office de connétable
Amiral-de-France.jpg






Amiral

responsable des affaires maritimes
dignité supprimée en 1627 et recréée en 1669
Général des galères
Grand maître des arbalétriers
Grand-maitre-de-l-artillerie.jpg






Grand maître de l'artillerie
responsable de l’artillerie
des sièges et de l’approvisionnement en armes

 Les Grands Maîtres de l'Artillerie de France

cette charge a été érigée en grand office

de la couronne par Henri IV en 1601

et supprimée par Louis XV en 1755
Porte oriflamme
connetable.jpg






colonel-général de la cavalerie
colonel-général des Suisses
grand aumônier de France
grand-maître de France
grand officier de la couronne et
le chef de la Maison du roi.
grand-chambrier de France
grand-chambellan de France


Grand-ecuyer.jpg





grand écuyer de France
responsable de l'écurie royale
grand-échanson de France
grands officiers de la cour du roi de France
grands de la couronne
membre de la Maison du Roi.
Il était le chef de la grande paneterie
autrement dit la boulangerie royale.

Grand-veneur.jpg






Grand veneur de France

Les Grands Maîtres des cérémonies de France

Officier du roi dont la charge était autrefois
annexée à celle de grand-maître de la maison du roi
elle en fut séparée par Henri III, en 1585

Grand-chambellan.jpg






Grand chambellan de France
responsable de la chambre du roi

Les Grands Chambellans de France


Grand chambrier de France
Grand échanson de France


Grand-maitre-de-France.jpg






Grand maître de France
grand officier de la couronne
responsable de la maison du roi pour sa partie civile
Il avait la supervision sur toute la Maison du Roi
chef et surintendant général de la Maison du roi.

Liste des grands maîtres
2° Grands officiers de la Maison du Roi :
Grand-maître de la maison du Roi
grand-maréchal des logis
grand-prévôt de France et de la maison du Roi
capitaine des gardes du corps
capitaine-colonel des Cent-Suisses
capitaine-colonel des gardes de la porte


3° Ministres, secrétaires d'Etat :
Les descendants des ministres, comme ceux des grands-officiers de la couronne,étaient admis aux honneurs de la cour sans preuves de noblesse chevaleresque.

4° Membres du Conseil d'Etat et du Conseil privé

5° Gouverneurs et lieutenants généraux pour le Roi dans les provinces
(Il est à noter que les dignités qui précèdent donnaient la noblesse aupremier degré par suite d'anciens usages et non en vertu d'un texte de loiformel.)

6° Officiers généraux des armées : à partir de l'édit du 25 novembre 1750

7° Sergents d'armes : depuis l'édit de 1410 et principalement sous Charles VI

Maison du Roi

Responsables des principaux départements
de la maison du roi de France.

Tous les officiers de la maison du roi

sont sous la juridiction du grand maître de France

qui est le chef de la maison du roi.

Ces grands offices n'ont souvent qu'un rôle cérémoniel.

grand maître de France 

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier maître d'hôtel du roi

qui assure la direction des sept offices de la table du roi.

Le service de la bouche du roi

le premier panetier de France

qui assure l'approvisionnement en pain de la table du roi

le premier échanson de France

qui assure l'approvisionnement en vin

le premier écuyer tranchant

qui coupe la viande du roi.

le grand chambellan de France

chef de la chambre du roi

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

les quatre premiers gentilhommes de la chambre

assurant par quartiers la direction de la chambre du roi.

les quatre Premier Valet de Chambre du Roi

assurant par quartiers l'organisation de la chambre du roi.

le grand maître de la garde-robe

qui dirige la garde-robe du roi. De 1672 à la révolution

le grand écuyer de France dirige le service des écuries

un des grands officiers de la couronne de France pendant l’ancien Régime

Il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier écuyer de France seconde le grand.

le grand veneur de France 

grand officier de la Maison du roi

dirige les chasses royales, surtout celles au cerf.

le grand fauconnier de France 

grand officier de la Maison du roi de France

dirige les chasses royales utilisant des oiseaux de proie.

le grand louvetier de France 

maison du roi de France

dirige les chasses au loup et au sanglier.

le grand maître des cérémonies 

officier de la Maison du roi

dirige l'ordonnancement des cérémonies de la cour.

le grand maréchal des logis a la gestion du logement du roi, de la cour et des troupes de la maison du roi

le grand prévôt de France 

Les Grands Prévôts de France

Le Grand prévôt de France assure la police de la cour du roi et

pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

Il fait partie des officiers de la Maison du roi.

officiers de la Maison du roi.

assure la police de la cour et pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

le grand aumônier de France assure la direction de la maison ecclésiastique ou chapelle.

le premier aumônier de France assiste le grand aumônier.

Aumôniers ordinaires du roi
Chapelain ordinaire du roi

Chapelle-musique du roi

Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire du roi

Confesseurs du roi

Maître de l'oratoire du roi

Prédicateur ordinaire du roi

Premier aumônier de la maison du roi

Sacristain de la chapelle et oratoire du roi

Sommiers

Organisation de la Maison du Roi

Secrétaire d'État à la Maison du Roi (liste)

Grand Fauconnier de France (liste)

Us et coutumes à la cour de Versailles

Comptes de la Maison du Roi pour 1775.

La Maison du Roi sur www.heraldica.org (en anglais)

Note sur le département de la Maison du Roi

Dignités de la Maison du Roi








Chapelle Royale

Grand aumônier de France
Grand aumônier de France
officier de la monarchie française de l’ancien Régime
Il avait la charge de la maison ecclésiastique du roi (la Chapelle)
et la charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.
Sous son blason pendait un livre à la couverture d'azur,
chargée des armes de France et arborait par ailleurs une couronne ducale
 

premier aumônier de France le seconde
fonctions du premier en l'absence de celui-ci
De ces personnages dépendaient le confesseur du roi
ecclésiastique qui recevait la confession du souverain
le prédicateur du roi, qui prêchait en présence du souverain
et les aumôniers ordinaires qui assuraient le service régulier de la chapelle du roi.
MAÎTRE DE L'ORATOIRE
C'est le troisième officier ecclésiastique de la Maison du roi
il a les entrées de la chambre et le droit de committimus au grand sceau
il est réputé présent toute l'année aux bénéfices qu'il peut posséder, exigeant résidence

CONFESSEUR DU ROI

Aux grandes fêtes, et lorsque le roi fait ses dévotions,
le Confesseur se trouve à l'église auprès de Sa Majesté,
revêtu de surplis sur le manteau, avec le bonnet carré

Aumôniers ordinaires du roi
Il y a huit Aumôniers du roi
deux servent par quartier.
Ils avaient la qualité de conseillers du roi
celui qui est de service doit assister aux prières de Sa Majesté,
tant à son lever qu'à son coucher,
comme aussi aux offices de l'église

PRÉDICATEUR ORDINAIRE DU ROI
Chapelain ordinaire du roi
Chapelains du roi
Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire
Sacristain de la chapelle et oratoire
Sommiers
Chapelle-musique du roi

Maison Militaire

Maison militaire

Dignités militaires
Sous l'Ancien Régime, l'ensemble des forces militaires était placées,
au delà des commandants d'unités,
sous l'autorités d'une série de hauts dignitaires.
Jusqu'à la disparition de la charge en 1627,
ceux-ci étaient eux-mêmes placés sous l'autorité du Connétable,
puis, à compter de cette date, sous celle directe du Roi.
Connétable de France
a la supervision sur l'ensemble de l'armée du Roi et sur les Maréchaux.
Il porte derrière son blason deux mains sortant d'une nuée et tenant chacune une épée haute.

Maréchal de France
Amiral de France
Vice-Amiral de France
Général des Galères de France
Colonel Général de l'Infanterie
Colonel Général de la Cavalerie
Colonel Général des Dragons
a la supervision sur l'ensemble des régiments de dragons
Colonel des Gardes-Françaises
Colonel Général des Suisses et des Grisons
a la supervision sur les Régiments de Gardes-Suisses de la Maison du Roi
Grand Maître des Arbalétriers
Grand Maître de l'Artillerie
Le Grand Maître de l'Artillerie a la supervision sur toute l'artillerie,
tant pour sa fabrication que son approvisionnement.
Il soutient son blason de deux canons addossés sur leur affut au naturel.
En 1755, la charge de Grand Maître de l'Artillerie est supprimée.

Dignités de la Maison du Roi
Sous l'Ancien Régime
la Maison civile du Roi était dirigée le Grand Maître de France.
Celui-ci avait sous ses ordres un certain nombre d'officiers
(au sens de titulaire d'un office)
souvent de très haute noblesse,
intervenant chacun dans un domaine bien précis.
Grand Maître de France
a la supervision sur toute la Maison du Roi
Grand Chambellan de France
Grand Ecuyer de France
a la supervision et l'administration de l'ensemble de l'Ecurie du Roi.
Placé sous les ordres du Connétable,
il sera directement rattaché au Roi après la disparition de celui-ci.
Au départ office subalterne,
ce n'est qu'à partir du XVème siècle qu'il commence à gagner un réel prestige.
C'est environ à cette même époque que le nom "Grand Ecuyer"
vient remplacer celui de "Maître de l'Ecurie"

Grand Tranchant de France
Grand Bouteiller de France
Grand Panetier de France
Grand Veneur de France
Grand Fauconnier de France
a la supervision sur toute la Fauconnerie du Roi,
depuis l'élevage des oiseaux à l'organisation des chasses

Grand Louvetier de France
Grand Prévôt de France
Grand Maréchal des Logis de France
Grand Aumonier de France
a pour charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.

Grand Maître des Cérémonies de France
Capitaine des Gardes du Corps
Capitaine Colonel des Cent-Suisses
Capitaine Colonel des Gardes de la Porte
Les colonels généraux sont parfois désignés
« grands officiers de la couronne »
office ou un grade militaire de plusieurs armées
Unités rattachées
Gardes-Françaises
Gardes-Suisses
Gendarmes de France
Gendarmes écossais
Gendarmes anglais
Gendarmes bourguignons
Gendarmes de Flandre
Gendarmes de la Reine
Gendarmes du Dauphin
Gendarmes de Berry
Gendarmes de Provence
Gendarmes d'Artois
Gendarmes d'Orléans
Chevau-Légers de France
Chevau-Légers écossais
Chevau-Légers anglais
Chevau-Légers bourguignons
Chevau-Légers de Flandre
Chevau-Légers de la Reine
Chevau-Légers du Dauphin
Chevau-Légers de Berry
Chevau-Légers de Provence
Chevau-Légers d'Artois
Chevau-Légers d'Orléans
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 23:00
Portail de l’histoire militaire
Portail de l’histoire militaire

Le siège de Lérida (1647) est un échec pour les Français (attaquants) face aux Espagnols (défenseurs)

 

Ce siège débute le 12 mai 1647 sous les ordres du Grand Condé "avec de mauvaises troupes mal payées" comme nous l'indique Voltaire dans "Le siècle de Louis XIV"

 

Le siège français est levé le 17 juin.

Siège de Lérida (1647)
                                               Informations générales
Date 12 mai- 17 juin 1647
Lieu Lérida
Issue Retraite des Français
Belligérants
Royaume de France Royaume de France Empire colonial espagnol Empire espagnol
Commandants
Louis II de Bourbon-Condé Gregorio Britto
Guerre de Trente Ans
Batailles
Pilsen — Sablat — Montagne Blanche — Wiesloch — Wimpfen — Höchst — Fleurus — Stadtlohn — Dessau — Lutter — Magdebourg — Breitenfeld — Rain am Lech — Lützen — Nördlingen — Tornavento — Wittstock — Rheinfelden — Guetaria — Fontarrabie — Downs — Montjuic — Marfée — Honnecourt — 1er Lérida — Leipzig — Rocroi — Cathagène — Tuttlinghem — Fribourg — Jankau — Alerheim — Orbetello — Mardyck — Dunkerque — 2e Lérida — Cavite — 3 e Lérida — Zusmarshausen — Lens

Contexte 

La mort de l'amiral de Brézé, beau-frère du duc d'Enghien, fait naître chez celui-ci de nouvelles ambitions, revendiquant comme un héritage de famille les charges de Brézé. Ce serait donner trop de pouvoirs à un seul homme; la reine-mère et les ministres ne peuvent s'y résoudre. Les Condé crient qu'on leur enlève leur patrimoine, et Enghien demande en manière de dédommagement une armée pour conquérir la Franche-Comté, dont on le ferait prince souverain. La proposition n'est pas de nature à calmer les inquiétudes de la reine et de Mazarin.

 

On peut penser que le cardinal était fort soucieux d'occuper le prince de Condé au dehors, et ne fut pas fâché d'avoir à faire encore contre l'Espagne, une ou deux campagnes. Il représenta au prince que l'échec de Lérida de l'année précédente compromettait la possession de la Catalogne, et que là où le vainqueur de Turin : d'Harcourt avait échoué, le conquérant de Dunkerque pouvait seul réussir. Il fit accepter à Condé la vice-royauté de Catalogne, en lui promettant tous les moyens d'exécution disponibles.

Le siège 

Condé arrive à Barcelone au mois d'avril, relevant par sa présence et par sa renommée le courage abattu des Catalans. Il marche droit sur Lérida, et l'investit le 12 mai. Le siège commence heureusement, bien que les forces dont dispose le prince soient peu considérables. On retrouve presque intactes les lignes de circonvallation que le comte d'Harcourt a été obligé d'abandonner six mois avant, et que les Espagnols ont négligé de détruire.

 

Harcourt n'avait pas réussi à réduire la place par la famine, Condé résout de l'emporter de vive force. Dans la nuit du 27 au 28 mai, il fait ouvrir la tranchée, au son des violons. À cette bravade, empruntée dit-on aux coutumes espagnoles, le gouverneur de Lérida répond par une furieuse sortie qui n'est repoussée qu'après deux heures de combat.

 

La tranchée, entamée si gaiement, fut arrosée de bien du sang et de sueur. Les travailleurs sont bientôt arrêtés par le roc vif, sur lequel la citadelle est construite. Chaque pouce de terrain gagné est disputé avec héroïsme par le gouverneur don Gregorio Britto qui avait déjà l'année précédente, si opiniâtrement, défendu la ville contre Harcourt. Après chaque engagement, le courtois Espagnol envoie au prince français des glaces et de la limonade pour le rafraîchir.

 

Les pertes se multiplient dans l'armée assiégeante : l'élite des officiers et des soldats périt sous le feu de l'ennemi. Les mineurs contraints de travailler à découvert se font tuer les uns après les autres. Les vivres commencent à manquer, et les troupes, surtout les Catalans, se démoralisent. Plus de 3000 hommes désertent ou passent à l'ennemi. Pendant ce temps, l'armée espagnole grossit à Fraga et s'apprête à secourir Lérida. Un désastre est imminent si l'on continue à s'obstiner.

 

Condé a le bon sens de juger sa position, et le courage de se résigner à la nécessité. Il lève le siège le 17 juin. C'est son premier échec personnel, mais Lérida est décidément l'écueil des généraux français : La Motte, Harcourt et Condé, ont successivement échoué.

Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans Calendrier
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00

Puis, le 9 mai 1702, à la suite des informations recueillies, le duc de Bourgogne envoie le marquis d'Alègre en avant-garde le long de la rivière Niers, entre Goch et Gennep, avec 1 200 cavaliers et 500 grenadiers pour examiner la possiblité de passage à travers la forêt de Clèves afin d'attaquer l'armée d'Athlone.

 

Il est accompagné du Prince de Bournonville, de M de Souternon, de Villaine, du marquis de Silly et des Fourneaux.


L'armée française quitte alors Santen le 9 mai 1702 de nuit, longe la rivière Niers et s'avance vers une zone de landes, de marécages et de forêts appelée Mookerheide.

 

Devant l'impossibilité de traverser la forêt vers Clèves, la troupe du marquis d'Allègre occupe un défilé donnant vers la ville de Cranembourg qu'il fait garder toute la nuit du 10 mai 1702.

 

Mais le comte d'Athlone qui a deviné l'intention du duc de Bourgogne, fait lever le camp de Clarenbeck à son armée pour la place de Grave sur la Meuse et envoie un détachement de six escadrons de cavalerie et deux régiments de dragons pour s'emparer des hauteurs de Mook, avec douze escadrons du duc de Wirtemberg pour les soutenir.

 

Plusieurs escarmouches vont avoir lieu entre l'armée alliée et les troupes du marquis d'Allègre.


À la suite de ces évènements, le comte d'Athlone décide de se retirer vers Nimègue afin de ne pas exposer son flanc gauche aux forces françaises.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans 1683-1715
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00
 René Jouenne d'Esgrigny
  Patronyme parfois orthographié : Jouanne d'Esgrigny ou Esgrigni.

Fonctions:


Remarques biographiques :
Seigneur d'Esgrigny, du Mesnil, de la Fontenelle, Fontenay-Saint-Père, Herville et Beauval.
Il est confirmé dans sa noblesse par des lettres de juillet 1698.



Le 17 février 1681, il épouse Barbe-Angélique Gérard (v. 1659-1741).

Le couple a plusieurs enfants :
Jean-René Jouenne d'Esgrigny (v. 1683-1734), chevalier de l'ordre de Saint-Louis, garde-marine (1695), garde de l'étendard à Marseille (1699), quitte la Marine en 1701 puis sert dans les régiment de Vendôme et de Bourgogne, achète le régiment de Montendre qui devient le régiment d'Esgrigny (1704), brigadier des armées du roi (1719), colonel du régiment de Forez (1729-1734), inspecteur de la milice des généralités de Paris et d'Orléans, épouse en 1711 Marie Quentin (?-1746), femme de chambre de la Dauphine, fille de Jean Quentin, premier valet de garde robe du roi ; Jean-René Jouenne d'Esgrigny (v. 1691-1705), sieur d'Herville, capitaine dans le régiment de Bourgogne 
Barbe-Didier Jouenne d'Esgrigny, épouse de François-Gédéon de Giffart, seigneur châtelain d'Haneucourt, Gargneville, Nagiport et Percheville 
Marie-Anne Jouenne d'Esgrigny, veuve de Louis Le Tyran, comte Villers, capitaine dans le régiment du roi, infanterie, tué près de Parme en 1734.

René de Jouenne est huissier de la Chambre du roi, capitaine au régiment de la Couronne (…1666…), commissaire des guerres, intendant de l'armée d'Irlande (1689), intendant des armées de Catalogne et d'Italie, intendant de police, justice, finance et fortifications de la province de Catalogne.

Il meurt le 9 mai 1732.

En 1723, il fait établir et bénir la chapelle dans son château d'Esgrigny, paroisse de Fontenay-Saint-Père.

Sources bio-bibliographiques :

· Archives départementales des Yvelines, G 106 (grand vicariat et officialité de Pontoise, paroisse de Fontenay-Saint-Père), 1723.

· Note de Mme Gisèle Ollivier sur les familles Poisson du XVIIe au XVIIIe siècle [texte en ligne : http://www.famillesparisiennes.org/public/ollivier/poisson.pdf ; consulté le 05 juin 2011].
· Mercure de France dédié au roy Juillet 1734, Paris, G. Cavelier-veuve Pissot-J. de Nully, 1734, p. 1683.
· Aubert de La Chesnaye Des Bois (François-Alexandre), Dictionnaire généalogique, héraldique, historique et chronologique, t. V ou II du supplément, Paris, Duchesne, 1761, p. 364.
· Mémoire du chevalier de Quincy, édité par L. Lecestre, Paris, Renouard, 1899, t. I, p. 205 et t. II, p. 81.
Entrée d'index : Esgrigny (René Jouenne d') (?-1732), huissier de la Chambre du roi, capitaine au régiment de la Couronne, commissaire des guerres, intendant de l'armée d'Irlande (1689…), puis de Catalogne et d'Italie, intendant de Catalogne
Document(s) à télécharger :
Observation(s) :
Voir la notice : Quentin (Jean).
Auteur(s) de la notice : BR

© Centre de recherche du château de Versailles
Retour vers le formulaire de recherche de la base biographique

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00

Marie-Thérèse Le Petit de Verno

mademoiselle de Chausseraye
dame de Chausseraye

 

image

Parents

 

Le Petit de Verno : "d'azur à 13 fusées d'argent posées en bande" - Meurgey de Tupigny (Ile de France) - Armorial Arnaud d'Abzac.

Marie-Thérèse le Petit de Verno, demoiselle de Chausserais, baptisée par Bénigne Bossuet le 9 août 1672, et tenue sur les fonts par la Reine et Monseigneur.

1672 - Baptême, 9 août 1672 :
A Saint-Germain, il [Bossuet] supplée les cérémonies du baptême à Marie-Thérèse, fille de Henri-Marc-Antoine Le Petit de Verno, chevalier, marquis de Chausserais, le Dauphin étant parrain, et la reine Marie-Thérèse, marraine.
(Etat civil de Saint-Germain).
[Jacques Bénigne Bossuet, Correspondance de Bossuet / éd. augm. de lettres inédites et publiées avec des notes et des appendices sous le patronnage de l'Académie française par Ch. Urbain et E. Levesque - tome quinzieme, édité en 1704, p. 451].

1688 - Devenue fille d'honneur de Madame, s'est retirée en septembre 1688, avec une pension de trois mille livres du Roi et un présent de Monsieur; elle ne mourra que le 24 mars 1733, à soixanteneuf ans, et sera inhumée à l'église de Villiers-la-Garenne (Neuilly). Son testament a été analysé dans la Revue rétrospective, 2° série, tome V, p. 182-183, et M. A. Tornezy a publié une étude très étendue sur sa famille et sur elle, en 1891, dans les Mémoires de la Société des Antiquaires de l'Ouest, tome XIY, p. 275-342.

1708 - Le 21 juillet 1708, le Roi lui avait confirmé, pour sa vie durant, la jouissance d'un logement avec jardin qu'elle occupait depuis plusieurs années dans la basse-cour du château de Madrid, et Louis XV augmenta encore cette concession.
(Arch. nat., 0' 52, fol. 110, etO' 64, fol. 11), en souvenir peut-être des divertissements enfantins que Mlle de Chausserais lui avait offerts dans cette demeure (Dangeau, tomes XVI, p. 412, et XVHI, p. 441).

1710 - Mémoires de Saint-Simon : naissance, fortune et caractère de Mlle de Chausseraye.
"Je passai toute l'après-dînée avec ' M. le duc d'Orléans, qui n'étoit pas moins vivement touché que le matin même. Il me dit que Mme de Maifltenon avoit envoyé chercher la duchesse de Ventadour aussitôt qu'il fut sorti de chez elle ; qu'elle l'avoit chargée de faire entendre à Mme d'Argenton ce dont étoit question : sur quoi, lui et la duchesse étoient convenus d'envoyer chercher Chausseraye (Marie-Thérèse le Petit de Verno, demoiselle de Chausserais), à qui il avoit envoyé sa chaise de poste à Madrid', où elle avoit une petite maison, où elle étoit, et qui ne tarda pas à venir.
La commission lui parut fort dure ; mais les prières et les larmes de la dduchesse de Ventadour, son amie intime, la persuadèrent enfin d'aller aprendre à leur bonne amie commune le changement de son sort.

Chausseraye étoit une grande et grosse fille qui avoit infiniment d'esprit, de sens et de vues, et dont tout l'esprit étoit tourné à l'intrigue, aux manèges, à la fortune. Elle n'étoit rien du tout. Son nom étoit le Petit de Verno. Son père avoit une méchante petite terre en Poitou, qui s'appeloit Chausseraye. C'étoit apparemment un compagnon bien fait, et qui n'étoit jamais sorti de son petit état, ni de son voisinage : la marquise de la Porte-Vezins, veuve, et qui demeuroit dans ses terres là auprès, s'en emmouracha et l'épousa (M. de Chausserais était proche parent de son premier mari, comme fils de Louis le Petit de Verno et d'Anne de la Porte-Vezins].
Elle mourut en 1687, et en laissa cette fille.

Elle avoit un fils de son premier lit, mort lieutenant général des armées navales en grande réputation et fort honnête homme.
[ Charles Le Porc de La Porte de Vezins, marquis de la Porte-Vezins, entré dans la marine en 1664, devint capitaine de vaisseau, puis inspecteur de la marine du Levant (1685), chef d'escadre (1689), mais non lieutenant général, et mourut de la petite vérole, à Toulon, le 9 octobre 1693, âgé de quarante- cinq ans, sans enfants. Il avait épousé assez singulièrement, en avril 1686, Mlle Gargan, fille d'un commissaire des guerres, et dont la mère était une des plus grandes joueuses de Paris.
(Mémoires de Sourches, tome I, p. 380 ; Journal de Dangeau, tome I, p. 328; Cabinet des titres. Dossiers bleus, vol. 537, dossiers 44 076 et 44077)].

Le duc de Brissac père de la maréchale de Villeroy, la maréchale de la Meilleraye, Mme de Biron mère du maréchal duc de Biron, frère et soeurs de Mme de Vezins, indignés de ce second mariage, ne voulurent jamais la voir, ni le mari encore moins : tellement que Mlle de Chausseraye demeura longtemps dans l'angoisse, l'obscurité et la misère. Le marquis de la Porte-Vezins, son frère de mère, qui en devoit être plus choqué qu'aucun de la parenté, en prit pitié, et parvint à leur faire voir cette étrange cousine. Sa figure et son esprit les gagna bientôt : jamais créature si adroite, si insinuante, si flatteuse sans fadeur, si fine, ni si fausse, et qui, en moins de temps, reconnût ses gens et par où il les falloit prendre. N'en sachant que faire, et pour la recrépir et lui donner du pain, le maréchal de Villeroy, qui, comme on l'a vu ici plus d'une fois, pouvoit tout, et à bonne cause, sur la duchesse de Ventadour, la fit, par elle, entrer fille d'honneur de Madame, qu'on éblouit du cousinage. Là, sous la protection de Mme de Ventadour, elle la gagna si bien, qu'elle fut toute sa vie son amie la plus intime, et, comme leurs moeurs étoient plus semblables que leurs esprits, elle fut son conseil en quantité de choses dont elle ne lui en cacha toute sa vie aucune.
La galanterie et après l'intrigue, et l'intimité de Mme de Ventadour lui acquirent des amis et de la considération, jusque-là que l'on comptoit avec elle dans le monde. Elle fit toujours tout ce qu'elIe voulut des ministres: Barbezieux, le chancelier de Ponchartrain, dès le temps qu'il avoit les finances, Chamillart ne lui refusoient rien, elle sut apprivoiser jusqu'à Desmaretz et Voysin, et s'enrichit par eux ; mais ce fut toute autre chose pendant la Régence, qu'elle eut plusieurs millions. Elle étoit amie intime de Mme d'Argenton, qu'elle avoit fort connue chez Mme de Ventadour, et amie de toute cette séquelle, dont elle tiroit du plaisir, et de l'argent de M. le duc d'Orléans. Elle avoit quitté Madame il y avoit longtemps, comme surannée ; mais elle étoit demeurée si bien avec elle, qu'elle la voyoit toujours en particulier à Versailles, et que Madame l'alloit voir aussi quelquefois. Comme Mme de Ventadour, elle étoit devenue dévote ; mais elle n'en intriguoit pas moins. Il est incroyable de combien de choses elle se mêloit. Elle joua toute sa vie tant qu'elle put, et y perdit littéralement des millions. Le Roi la traitoit bien, et lui a plus d'une fois donné des sommes considérables. Elle avoit tout crédit sur Bloin et sur les principaux valets, et voyoit même quelquefois Mme de Maintenon. Je la connoissois extrêmement : je l'avois connue chez Mmes de Nogaret et d'Urfé, ses cousines germaines, de chez qui elle ne bougeoit à Versailles les matins. Elle étoit d'excellente compagnie, et savoit mille choses de l'histoire de chaque jour par ses amis considérables ^ J'étois avec elle sur un pied d'amitié et de recherche ; mais je m'aperçus que la rupture de M. le duc d'Orléans avec Mme d'Argenton m'avoit fort gâté avec elle, et, quand elle le put dans les suites, je l'éprouvai dangereuse ennemie. J'aurai occasion d'en parler ailleurs.

[Mémoires de Saint-Simon, volume 18, p. 378 - 1740].
http://www.geneanet.org/archives/ouvrages/index.php?action=detail&livre_id=123872&page=392&book_type=livre&search_type=livre&name=Le+Petit+de+Verno&start=2&page_size=10&tk=093566f6805bc214

Elle lègue aux Enfants-Trouvés un tiers de ses biens (1733).
article dans "Mémoires de la Société des antiquaires de l'Ouest" - 1892 (53).

"Mademoiselle de Chaussearaye", que l'on nommait communément la sibylle du bois de Boulogne, de son vrai nom Marie Thérèse Le Petit de Vernot de Chaussraye, fille d'honneur de la duchesse d'Orléans, morte à l'âge de 89 ans [69] dans le château de Madrid [le Château de Madrid, d'abord appelé Château de Boulogne, est une résidence royale bâtie dans le bois de Boulogne, construit à partir de 1528 sur l'ordre du roi de France François Ier et achevé pour Henri II vers 1552, il fut entièrement démoli à la fin du XVIIIe siècle ; il était situé sur l'actuelle commune de Neuilly-sur-Seine, à l'angle du boulevard du Commandant Charcot et du boulevard Richard Wallace, correspondant aujourd'hui à la Porte de Madrid, tandis que les jardins s’étendaient jusqu'à la rue du bois de Boulogne], paroisse de Villiers-La-Garenne.

Extrait des Mémoires du président Henault, nouv. ed. complètes par Charles Jean François, note, p. 41.

"Je n'étais pas connu personnellement du Régent ; on me mena chez Mlle Chausserays qui avait un logement au château de Madrid. [Marie-Thérèse Le Petit de Verno de Chausserays, baptisée le 11 août 1672, morte le 24 mars 1733, fille d'honneur de Madame]. Comme M. le duc d'Orléans y venait souvent, c'était une occasion favorable.
Il y avait chez Mlle de Chausserays un jeune homme de grande espérance : c'était M. de Bussy, qui a depuis fait ses preuves.
[François de Bussy, né à Paris le 27 janvier 1699, fils de Pierre de Bussy de Villemon et de Guillemette Navier. Entra aux Affaires étrangères vers 1725, chargé d'affaires à Vienne (1728-1733), envoyé à Londres en 1737, chargé de la direction d'une des divisions politiques au ministère en 1745, le 1er avril 1749, premier commis ; envoyé en Espagne en 1746, avec le maréchal de Noailles ; en 1761, envoyé en Angleterre pour négocier la paix avec Pitt ! Prend sa retraite en 1767, meurt le 16 janvier 1780]. On convint que je le prendrais comme secrétaire ; enfin tout se préparait pour l'ambassade.
"

Elle a fait exécuteurs testamentaires MM. de Fleury, procureur général et de Béranger. On lui a trouvé douze mille louis d'or comptant, des bijoux et beaucoup de vaisselle. Mademoiselle de Chausseraye, dont l'origine n'était pas bien développée, était une fille de beaucoup d'esprit qui avait la confiance de feu M. le duc d'Orléans, qui a vécu avec agrément, quoique avec peu de biens, jusqu'au Système, et qui s'est faite janséniste, à ce que l'ont dit, sur la fin de ses jours, sans savoir trop pourquoi ; on en juge parce qu'elle a laissé à trois curés, soupçonnés d'être de ce parti, des aumônes considérables à distribuer dans leur paroisses où elle n'avait jamais habité.
Revue rétrospective, ou bibliothèque historique contenant des ..., volume 10, Jules Antoine Taschereau, en 1732-33, p. 183.

Voyez également Mémoires secrets de Duclos et ceux de Saint-Simon)..

1724 - Filles de Saint-Michel ou de Notre-Dams de la Charité, communauté située rue des Postes, n^ 38. Le père Eudes, de l'Oratoire, fondateur des Eudistes, fonda aussi, en 1641, dans la ville de Caen, une communauté destinée à servir d'asile à des personnes du sexe féminin qui avaient déjà succombé aux tentations le l'esprit immonde, et qui paraissaient s'en repentir. Le cardinal de Noaïlles, archevêque de Paris, sentit la nécessité d'un pareil établissement dans cette ville ; et, s'adjoignant Marie-Thérèse Le Petit de Verno de Chausseraie, il acheta, le 3 avril 1731, une grande maison, située rue des Postes, et la peupla de religieuses du même ordre, tirées d'un couvent de la ville de Guingamp. En 1764, la chapelle de ce monastère fut baptisé sous l'invocation de Saint-Michel.
[Histoire de Paris (Volume 1-5, p. 159), Dulaure, J.-A. (Jacques-Antoine), 1755-1835].

1733 - Sépulture paroisse de Villiers-La-Garenne, registre mortuaire de Villiers :
"Au cimetière, derrière le grand autel, entre le mur du sanctuaire & la Croix, repose dans un cercueil de plomb Damoiselle Marie Thérèse le Petit de Vernot de Chausseraye, laquelle décéda le 24 mars 1733, âgée de 69 ans [née en 1664], dans une maison dépendante du Château de Madrid, aux funérailles de laquelle assistèrent une infinité de personnes de la Cour. Elle avait demandé de n'être pas inhumée dans l'Eglise. Elle fut enterrée le 26 du m^mem mois en présence de M. Louis-Henri d'Andigné Docteur de Sorbonne, de Charles Ricard, écuyer, Sieur de la Chevalleraye, Concierge du Château de Madrid".
[Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris par M. l'abbé Lebeuf, t. ?, p. 82 - google-book].
note : Je profite de cette occasion pour marquer ici ce que j'ai pu apprendre de plus sur cette défunte.
C'était...

http://books.google.fr/books?id=TFjYZgJ97xEC&pg=PA82&lpg=PA82&dq=%22le+petit+de+vernot%22&source=bl&ots=lNaglKwxFv&sig=P5nzAH_3AfPdt9w4cwW0WxV0tdM&hl=fr&sa=X&ei=fKcNUei9KsTK0AX79IHABA&ved=0CDkQ6AEwAw#v=onepage&q=%22le%20petit%20de%20vernot%22&f=false

1733 - Archives de l'assistance publique de Paris - 232. — Legs Chausserais ; — extrait du testament de demoiselle Marie-Thérèse Le Petit de Verno de Chausserais, parlequel elle lègue aux Enfants-Trouvés un tiers de ses biens (1733).

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Almanach Royal
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00

Mardi 9 mai 1684

 

Le roi fit la revue de son régiment en particulier il ordonna au maréchal de Créqui de mettre M., de Commercy dans la citadelle de Metz pour avoir quitté sa compagnie sans congé et être allé à Luxembourg.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Journal du marquis de Dangeau
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans GAZETTE
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans GAZETTE
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00

le thermomètre ne dépasse pas 9°6 au plus "chaud" de la journée à Paris.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans METEO
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00



Guillaume Bertran (d)

(Guillaume Bertran de Briquebec)

comte de Beauvais
Pair de FranceÉvêque-comte de Beauvais (1347-1356)
 
 

 

Parents

Evêque et comte de Beauvais après avoir occupé successivement les sièges de Noyon et de Bayeux (Anselme, VI, 691 & II, 271, 396)


Guillaume BERTRAND, évêque de Beauvais, comte & pair de France, avoit été évêque de Noyon en 1331, puis évêque de Bayeux le 27 février 1337. Il plaidoit en 1346, contre Colart d'Estouteville, & défendit la ville de Caen, où le roi l'avoit établit commandant lorsque le roi d'Angleterre la vint assiéger l'an 1346. Fut élu évêque de Beauvais en 1347 & le 16. avril 1348. il fut jugé que si ce prélat étoit opposant avec complainte dans une affaire, la cause devoit être renvoyée au parlement, parce qu'il étoit pair : il en fit les fonctions au sacre du roi Jean, le 26 septembre 1350, assista l'année suivante au mariage de Robert, sire d'Estouteville, avec Marguerite de Montmorency, dont il fut caution : mourut le 19 mai 1356 & fut enterré dans le choeur de son église cathédrale, où se voit son épitaphe.


Il étoit fils de Robert Bertrand, baron de Briquebec, & d'Alix de Néelle, dont il écarteloit les armes.

 

 mort le 19 mai 1356, est un prélat français du XIVe  siècle.

 

Il est le fils de Robert Bertrand (VII), baron de Bricquebec, et d'Ide de Clermont-Nesle, et le frère du maréchal de France Robert VIII Bertrand de Bricquebec.


Guillaume Bertrand est chanoine à Beaune et est évêque de Noyon de 1331 à 1338, puis de Bayeux (1338-1347) et de Beauvais (1347-1356)


En 1346 il défend la ville de Caen, où le roi l'a établi commandant lorsque le roi d'Angleterre la vient assiéger.

 

Précédé par Guillaume Bertrand Suivi par
Foucaud de Rochechouart
Évêque de Noyon
Étienne Aubert

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans PAIR DE FRANCE
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 23:00


Longtemps avant sa mort, le roi s'était entièrement converti et n'avait plus couru après les femmes; il avait même exilé la duchesse de La Ferté, qui se posait comme éprise de lui.

 

Quand elle ne pouvait le voir, elle avait son portrait dans son carrosse pour le regarder sans cesse. Le roi dit qu'elle le rendait ridicule, et il lui envoya l'ordre de rester dans ses terres.

 

On a soupçonné aussi la duchesse de Roquelaure, de la maison de Laval, d'avoir fait la conquête du roi; mais Sa Majesté ne s'est pas fâchée comme à l'égard de la duchesse de La Ferté.

 

La médisance a beaucoup parlé de cette intrigue, mais je n'y ai pas mis le nez 


1 M"|t; de Caylus s'exprime ainsi dans ses Souvenirs: « Mlle de Laval avait un grand air, une belle taille, un visage agréable et dansait parfaitement bien. On prétend qu'elle plut au roi. H la maria à M. de Roquelaure. »

 Saint-Simon en parle aussi sans la nommer, mais il mentionne son boulfon de mari.

On fit sur cette duchesse de nombreux couplets disséminés dans les chansonniers manuscrits; nous nous bornerons à en citev deux:

Nous portons des fontanges,
C'est la mode entre nous;
Ne trouvez pas étrange
Si Roquelaure, aussi belle qu'un ange,
En donne à son époux.

Charmante Roquelaure,
Votre mari discret
Vous aime et vous adore,
Et sait qu'on vous a fait
Flou, flon, 4ariradondaine,
Flou, flon, lariradondon.
f

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier
commenter cet article
">

Bonjour & Bienvenue

http://imageshack.us/
http://imageshack.us/

Vous êtes actuellement

Sujet(s) de Sa Majesté

 

Il y a 374 ans au jour le jour
Compteur

Versailles 3d

Secret d'histoire

Louis XIV, les passions du roi Soleil

Si Versailles m'était conté
écrit et réalisé par Sacha Guitry
  sorti sur les écrans en 1954
 
Visitez Versailles
 
Avez-vous déjà visité le château de Versailles
et remarqué ces petits détails qui accentuent la beauté des décors?
Le but VERSABLOG est d'une part
de faire découvrir le château de Versailles
à ceux qui n'auront jamais l'occasion de s'y rendre
et d'autre part de collecter le plus d'informations possibles
aux sujets des oeuvres que contient le château
Rez-de-Chaussée

Le Grand Siècle


Les Amis de Roglo
une base de données gérée sous Geneweb


Louis XIV, l'homme et le roi

 

faste-de-cour-et-ceremonie-royales

 


 

 

 

 

http://img12.imageshack.us/img12/296/radioljs.jpg



Cliquez pour écouter Radio canal Académie


Galerie des Batailles du château de Versailles

Galerie des batailles du château de Versailles


Image Hosted by ImageShack.us
SIÈCLE DE LOUIS XIV (cliquez)


Généalogie de Louis

Chronologie de la France 

sous Louis XIV (1643-1715)

Image Hosted by ImageShack.us


Mémoires de Saint-Simon
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu/page9-220px-M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu.jpg

  Liste des tomes

tome 01 - 1691-1697

tome 02 - 1697-1700

tome 03 - 1700-1702

tome 04 - 1702-1705

tome 05 - 1705-1707

tome 06 - 1707-1708

tome 07 - 1708-1709

tome 08 - 1710-1711

tome 09 - 1711-1712

tome 10 - 1712-1713

tome 11 - 1713-1715

tome 12 - 1715

tome 13 - 1715-1716

tome 14 - 1716-1717

tome 15 - 1717-1718

tome 16 - 1718

tome 17 - 1718-1720

tome 18 - 1720-1721

tome 19 - 1721-1723

tome 20 - 1723

Mémoires de Dangeau

Tome 01

1er avril 1684 - 31 décembre 1686

Tome 2

1er janvier 1687 - 30 septembre 1689

Tome 3

1er octobre 1689 - 31 décembre 1691

 

http://www.essentiam.fr/livres-anciens/wp-content/uploads/2011/02/almanach.jpg

Les Almanachs disponibles en ligne sur Gallica

Almanac ou Calendrier, 1683-1699 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1700-1792 [lire en ligne] 

Almanach national de France, 1793-1803 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1805-1813 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1815-1830 [lire en ligne] 

Almanach royal et national, 1831-1847 [lire en ligne] 

Almanach national, 1848/49/50-1852 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1853-1870 [lire en ligne] 

Almanach national, 1872-1919 [lire en ligne]



 
Confidences royales

L’Union des Cercles Légitimistes de France

Cercle Henri IV.com

Association France Royaliste

http://www.choeur-montjoie.com/

Les manants du roi.com


http://royaliste.genhit.com/

Association Louis XVI


Charles VIII

http://fr.groups.yahoo.com/group/capetiens/

http://fr.groups.yahoo.com/group/Heraldique-Noblesse/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/regalisgenealogia/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/royaliste/?yguid=302340009


 

 

 

 

Maisons Royales

Image Hosted by ImageShack.us

LES SITES OFFICIELS DES MONARCHIES et FAMILLES PRINCIERES

Le site de la Maison de Savoie-Aoste
Le site de de la Monarchie Belge
Institut de la Maison de Bourbon
Le site (en Portugais) de la Maison Imperiale du Bresil
et aussi Maison Imperiale du Bresil
Le site du Prince Frederik de Danemark
Le site de la Monarchie Danoise
Le site de la Maison du Roi d'Espagne
Le site du Duché du Luxembourg
Le site de la Maison Grand Duchale du Luxembourg
Institut de la Maison Royale de France
Le site de la Monarchie Britannique
The Official Royal Images Library
Le site de la Maison Royale de Hanovre
Le site de Reza Pahlavi d'Iran
Site de la Reine Noor de Jordanie
Le site de la Famille Princière du Liechtenstein
Le site de la Famille Princière de Monaco
Site de la Famille Royale de Norvège
Le site de la Famille Royale des Pays-Bas
Site de la Maison Romanoff
Site de la Princesse Tatjana Nicholaievna Romanov (une autre vision de Iekaterinenburg)
Site du Prince Nikolai Romanov
Les pages de la Maison Royale de Suède
Le site de la Maison Royale de Yougoslavie
Site de la Maison Royale des Deux-Siciles
Site de la Famille Royale de Grèce
Site Officiel du Pce Carlos-Hugo de Bourbon-Parme
Bourbon-Parme http://www.borboneparma.it/
Autriche (Habsbourg-Lorraine) http://www.hapsburg.com/
Grand Duché de Toscane Habsbourg-Loraine  http://www.granducato.org/
Site de la Maison Royale dePrusse
Site deFarah Pahlavi, Imperatrice d'Iran
Site de la Maison Royale d'Albanie
La Maison deBavière
La Maison Royale dePortugal
Portugal http://www.reallisboa.pt/
Site Officiel du Roi Abdallah de Jordanie
Official Website de la Reine Rania de Jordanie
Le site de la Princesse Ashraf Pahlavi, soeur jumelle du dernier Shah d'Iran
Le site du Roi Zaher-Shah d' Afghanistan
La Confrérie de l'Ordre de la Toison d'Or
Site de Nikolas et Liliana de Yougoslavie
Site du Prince Paul de Roumanie
Site de David Armstrong-Jones, Vicomte Linley fils de la Princesse Margaret
Site du Prince de Galles
Site du Prince Michael de Kent
Site de Carl, Prinz zu Wied
La Fondation du Prince Philippe de Belgique
Le premier site sur la Princesse Elisabeth de Belgique
Le site des Princes d'Ysenburg et leur chateau de Budingen
Le site de la Maison Reventlow
Le site du Prince Alexandre de Yougoslavie
Le site des Princes de Saxe-Coburg-Gotha
Le site de Tim Bentinck, descendant des Comtes de Portland
Le site de Marianne, Princesse zu Sayn-Wittgenstein-Sayn
Le site de la Maison von Ledebur
Prince Georg Friedrich de Prusse
Prince Inigo von Urach
Le site des Princes zu Oettingen-Wallerstein
Le site du Prince de Chimay
Le site de Catherine Oxenberg, fille de la Princesse Elisabeth de Yougoslavie
L'agenda des membres de la Famille Royale Britannique
Le site des Comtes KAROLYI
La famille Princière Italienne Doria Pamphilj
Site de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge
Site des Princes zu Loewenstein
Site de la Princesse Astrid zu Stolberg-Wernigerode
Site sur l'histoire de la Maison Princière Thurn und Taxis
Site de la famille Thurn und Taxis
Site de la Princesse Marie Dorothée Mimi de Croÿ
Site de la Maison Royale de Roumanie
Site de la Maison de Savoie
Site des Princes Albert et Rudiger de Saxe (en Allemand)
Site du Maharadjah de Jodhpur
Le site sur la sauvegarde des héritages culturels de l'Archiduchesse Francesca d'Autriche
Chroniques de la Maison de Prusse à travers les âges
Site officiel du Prince Gabriel de Belgique
Site des Princes Repnine
Le site des Princes zu Leiningen
Le site de la Duchesse Diane de Wurtemberg
France (Bonaparte)http://www.napoleon.org/
France (Bourbon – Duché d’Anjou)http://www.royaute.org/ 
Prince Charles-Philippe d'Orléans - Duc d'Anjou http://www.ducdanjou.com/

LES SITES NON-OFFICIELS SUR LES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES

Site sur les Princes zu Leiningen
Site sur le Roi Simeon de Bulgarie et sa famille
Site sur l'Archiduc Otto de Habsburg
Site sur la Famille Royale du Japon
La Page Grands de ce monde
Histoire de la Principauté de Salm
Site sur la Princesse Madeleine de Suède (69 galeries de photos)
La Page sur la Princesse Victoria de Suede
Succession au trône de Russie
Le Prince Frederik de Danemark
La famille Royale Bulgare
Les peintures du Prince Antonio Joao d'Orleans-Bragance
Britannia - Les Monarques de Gde-Bretagne
Les Têtes couronnées
The Royal Archive, avec téléchargement de clips AVI du Prince William - à conseiller aux fans
Biographies de tous les membres de la Famille Royale Anglaise
Les Bourbons en Espagne
Le site de la Monarchie Italienne
Cercle Monarchique de Rio de Janeiro Orléans-Bragance
Portail de la Monarchie Brésilienne

LES SITES SUR LES GENEALOGIES DES FAMILLES ROYALES
La Descendance Capétienne - Recensement des descendants d'Hugues Capet dont la filiation est encore représentée de nos jours
Le site de José Verheecke -Une foule de choses: quartiers de personnages connus, descendance de Philippe le Beau, liste de biographies, Généalogie des Rois de France - (Rois de France et Noblesse Française)
WorldRoots - Royalty Pages de Brigitte Gastel Lloyd
Verena's Royal Genealogical Pages
Grandes Familles - (Rois de France, très détaillé)
Forum Royauté - Groupe de discussion francophone sur les familles Royales
Web Genealogie - Un site sur les généalogies de toutes les Dynasties (actuelles ou éteintes)
Gene@star - Les généalogies d'une foule de personnalités connues (politique, spectacle, etc...)
Webgenea.com - Un site pour bien comprendre la généalogie avec une partie sur la Noblesse Européenne
The European Royal Houses par Guy Stair Sainty
Hein's Royal Genealogy Page par Hein Bruins - des pages de News très complètes, des gen. inédites: Rothschild, Agnelli, etc..
Sangre de los Godos - Le site de Luc Frère sur la Noblesse Espagnole
Antoine de Nadaillac's Web Page - Les Rois de France, les Habsburg et plusieurs familles Nobles françaises
Royalark - Royal & Ruling Houses of Africa, Asia, Oceania and Americas
Marino Montero Genealogical Research Foundation

Recensement Capétien - Le recensement de tous les descendants d'Hugues Capet
http://europeandynasties.com

LES SITES DONT LE SUJET S'APPARENTE A LA GENEALOGIE (Biographies, Héraldique, photos, chateaux ...)
L'actualité du Gotha par Stephane Bern (n'est plus mis à jour)
Capetiens.com - La Tradition Royale Française
Cartes Postales anciennes sur la Famille Royale de Roumanie
Site sur le Chateau de Detmold, résidence des Prince de LIPPE
Site sur le Chateau de Blenheim, résidence du Duc de Marlborough
De magnifiques photos des familles royales et des évènements royaux, par Eric Pacherie
Le chateau de Sayn
Le chateau de Ledreborg
Les Joyaux des Reines
Les chateaux du duché de Parme et Piacenza
Chatsworth House, la résidence du Duc de Devonshire
Photographies Royales à partir de 1897 Lafayette negative Archives
Chateau de Baronville (famille de Rougé)
Gonzague de Lamotte Peintre Armoriste
Mémorial de France de St Denis
Le chateau de Lunéville
Le chateau de la famille de Yturbe
Le chateau des Marquis de Breteuil
Le chateau des Ducs de Brissac

Autres Sites

Le site sur Henri IV
avec les informations
sur les programmes de commémorations !
Henri IV

 

 
couronne.gif






 Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

histoire, reconstitution historique, spectacle, danse ancienne, contredanse
Lien vers le site www.histoire-en-ligne.com/
blason armoiries

 
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us








 


Costumes de la Cour

de 1650 à 1800

Musiciens du Roi

http://www.site-moliere.com/lully.jpg

 

http://www.iamcultured.com/IMG/jpg/Louis-xiv-lebrunl.jpg
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Louis-XVI-St-Denis.jpg
bandeau.jpg






Image Hosted by ImageShack.us
Forum royaliste

Armes.jpg

free music