Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dignités de la Maison du Roi

Photo

http://www.edenparc.eu/files/users/3/8/4/0/1/1/8/livre_20d_20or.gif

"Quand on interroge le passé,

il répond présent"

(Sacha Guitry)

 


http://www.elosis.fr/mael/images/cour.jpg

   

 

 

http://www9.georgetown.edu/faculty/spielmag/images/L14jour_3.jpg

Offices de gouvernement

attribués par le roi de France

au moyen Âge et à l’époque moderne.
Dans l’ordre hiérarchique
fixé par une déclaration de Henri III de 1582
on trouve :
1° Grands officiers de la Couronne :
Sénéchal de France
grand officier du royaume de France au Moyen Âge
connetable
Connétable de France

Responsable des écuries royales, puis des armées
dignité supprimée en 1626 à la mort du dernier porteur de ce titre
le pouvoir important qu'il octroyait à son propriétaire pouvant faire ombrage au roi

Chancelier de France
responsable du scellage et de l'expédition des actes royaux
puis chef de la justice
le chancelier avait comme suppléant le garde des sceaux de France
qui assurait tous les devoirs du chancelier en cas de disgrâce de celui-ci
Garde des sceaux

Marechal-de-France.jpg






Maréchal de France
dignitaires militaires
chefs de facto de l’armée après la suppression de l’office de connétable
Amiral-de-France.jpg






Amiral

responsable des affaires maritimes
dignité supprimée en 1627 et recréée en 1669
Général des galères
Grand maître des arbalétriers
Grand-maitre-de-l-artillerie.jpg






Grand maître de l'artillerie
responsable de l’artillerie
des sièges et de l’approvisionnement en armes

 Les Grands Maîtres de l'Artillerie de France

cette charge a été érigée en grand office

de la couronne par Henri IV en 1601

et supprimée par Louis XV en 1755
Porte oriflamme
connetable.jpg






colonel-général de la cavalerie
colonel-général des Suisses
grand aumônier de France
grand-maître de France
grand officier de la couronne et
le chef de la Maison du roi.
grand-chambrier de France
grand-chambellan de France


Grand-ecuyer.jpg





grand écuyer de France
responsable de l'écurie royale
grand-échanson de France
grands officiers de la cour du roi de France
grands de la couronne
membre de la Maison du Roi.
Il était le chef de la grande paneterie
autrement dit la boulangerie royale.

Grand-veneur.jpg






Grand veneur de France

Les Grands Maîtres des cérémonies de France

Officier du roi dont la charge était autrefois
annexée à celle de grand-maître de la maison du roi
elle en fut séparée par Henri III, en 1585

Grand-chambellan.jpg






Grand chambellan de France
responsable de la chambre du roi

Les Grands Chambellans de France


Grand chambrier de France
Grand échanson de France


Grand-maitre-de-France.jpg






Grand maître de France
grand officier de la couronne
responsable de la maison du roi pour sa partie civile
Il avait la supervision sur toute la Maison du Roi
chef et surintendant général de la Maison du roi.

Liste des grands maîtres
2° Grands officiers de la Maison du Roi :
Grand-maître de la maison du Roi
grand-maréchal des logis
grand-prévôt de France et de la maison du Roi
capitaine des gardes du corps
capitaine-colonel des Cent-Suisses
capitaine-colonel des gardes de la porte


3° Ministres, secrétaires d'Etat :
Les descendants des ministres, comme ceux des grands-officiers de la couronne,étaient admis aux honneurs de la cour sans preuves de noblesse chevaleresque.

4° Membres du Conseil d'Etat et du Conseil privé

5° Gouverneurs et lieutenants généraux pour le Roi dans les provinces
(Il est à noter que les dignités qui précèdent donnaient la noblesse aupremier degré par suite d'anciens usages et non en vertu d'un texte de loiformel.)

6° Officiers généraux des armées : à partir de l'édit du 25 novembre 1750

7° Sergents d'armes : depuis l'édit de 1410 et principalement sous Charles VI

Maison du Roi

Responsables des principaux départements
de la maison du roi de France.

Tous les officiers de la maison du roi

sont sous la juridiction du grand maître de France

qui est le chef de la maison du roi.

Ces grands offices n'ont souvent qu'un rôle cérémoniel.

grand maître de France 

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier maître d'hôtel du roi

qui assure la direction des sept offices de la table du roi.

Le service de la bouche du roi

le premier panetier de France

qui assure l'approvisionnement en pain de la table du roi

le premier échanson de France

qui assure l'approvisionnement en vin

le premier écuyer tranchant

qui coupe la viande du roi.

le grand chambellan de France

chef de la chambre du roi

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

les quatre premiers gentilhommes de la chambre

assurant par quartiers la direction de la chambre du roi.

les quatre Premier Valet de Chambre du Roi

assurant par quartiers l'organisation de la chambre du roi.

le grand maître de la garde-robe

qui dirige la garde-robe du roi. De 1672 à la révolution

le grand écuyer de France dirige le service des écuries

un des grands officiers de la couronne de France pendant l’ancien Régime

Il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier écuyer de France seconde le grand.

le grand veneur de France 

grand officier de la Maison du roi

dirige les chasses royales, surtout celles au cerf.

le grand fauconnier de France 

grand officier de la Maison du roi de France

dirige les chasses royales utilisant des oiseaux de proie.

le grand louvetier de France 

maison du roi de France

dirige les chasses au loup et au sanglier.

le grand maître des cérémonies 

officier de la Maison du roi

dirige l'ordonnancement des cérémonies de la cour.

le grand maréchal des logis a la gestion du logement du roi, de la cour et des troupes de la maison du roi

le grand prévôt de France 

Les Grands Prévôts de France

Le Grand prévôt de France assure la police de la cour du roi et

pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

Il fait partie des officiers de la Maison du roi.

officiers de la Maison du roi.

assure la police de la cour et pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

le grand aumônier de France assure la direction de la maison ecclésiastique ou chapelle.

le premier aumônier de France assiste le grand aumônier.

Aumôniers ordinaires du roi
Chapelain ordinaire du roi

Chapelle-musique du roi

Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire du roi

Confesseurs du roi

Maître de l'oratoire du roi

Prédicateur ordinaire du roi

Premier aumônier de la maison du roi

Sacristain de la chapelle et oratoire du roi

Sommiers

Organisation de la Maison du Roi

Secrétaire d'État à la Maison du Roi (liste)

Grand Fauconnier de France (liste)

Us et coutumes à la cour de Versailles

Comptes de la Maison du Roi pour 1775.

La Maison du Roi sur www.heraldica.org (en anglais)

Note sur le département de la Maison du Roi

Dignités de la Maison du Roi








Chapelle Royale

Grand aumônier de France
Grand aumônier de France
officier de la monarchie française de l’ancien Régime
Il avait la charge de la maison ecclésiastique du roi (la Chapelle)
et la charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.
Sous son blason pendait un livre à la couverture d'azur,
chargée des armes de France et arborait par ailleurs une couronne ducale
 

premier aumônier de France le seconde
fonctions du premier en l'absence de celui-ci
De ces personnages dépendaient le confesseur du roi
ecclésiastique qui recevait la confession du souverain
le prédicateur du roi, qui prêchait en présence du souverain
et les aumôniers ordinaires qui assuraient le service régulier de la chapelle du roi.
MAÎTRE DE L'ORATOIRE
C'est le troisième officier ecclésiastique de la Maison du roi
il a les entrées de la chambre et le droit de committimus au grand sceau
il est réputé présent toute l'année aux bénéfices qu'il peut posséder, exigeant résidence

CONFESSEUR DU ROI

Aux grandes fêtes, et lorsque le roi fait ses dévotions,
le Confesseur se trouve à l'église auprès de Sa Majesté,
revêtu de surplis sur le manteau, avec le bonnet carré

Aumôniers ordinaires du roi
Il y a huit Aumôniers du roi
deux servent par quartier.
Ils avaient la qualité de conseillers du roi
celui qui est de service doit assister aux prières de Sa Majesté,
tant à son lever qu'à son coucher,
comme aussi aux offices de l'église

PRÉDICATEUR ORDINAIRE DU ROI
Chapelain ordinaire du roi
Chapelains du roi
Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire
Sacristain de la chapelle et oratoire
Sommiers
Chapelle-musique du roi

Maison Militaire

Maison militaire

Dignités militaires
Sous l'Ancien Régime, l'ensemble des forces militaires était placées,
au delà des commandants d'unités,
sous l'autorités d'une série de hauts dignitaires.
Jusqu'à la disparition de la charge en 1627,
ceux-ci étaient eux-mêmes placés sous l'autorité du Connétable,
puis, à compter de cette date, sous celle directe du Roi.
Connétable de France
a la supervision sur l'ensemble de l'armée du Roi et sur les Maréchaux.
Il porte derrière son blason deux mains sortant d'une nuée et tenant chacune une épée haute.

Maréchal de France
Amiral de France
Vice-Amiral de France
Général des Galères de France
Colonel Général de l'Infanterie
Colonel Général de la Cavalerie
Colonel Général des Dragons
a la supervision sur l'ensemble des régiments de dragons
Colonel des Gardes-Françaises
Colonel Général des Suisses et des Grisons
a la supervision sur les Régiments de Gardes-Suisses de la Maison du Roi
Grand Maître des Arbalétriers
Grand Maître de l'Artillerie
Le Grand Maître de l'Artillerie a la supervision sur toute l'artillerie,
tant pour sa fabrication que son approvisionnement.
Il soutient son blason de deux canons addossés sur leur affut au naturel.
En 1755, la charge de Grand Maître de l'Artillerie est supprimée.

Dignités de la Maison du Roi
Sous l'Ancien Régime
la Maison civile du Roi était dirigée le Grand Maître de France.
Celui-ci avait sous ses ordres un certain nombre d'officiers
(au sens de titulaire d'un office)
souvent de très haute noblesse,
intervenant chacun dans un domaine bien précis.
Grand Maître de France
a la supervision sur toute la Maison du Roi
Grand Chambellan de France
Grand Ecuyer de France
a la supervision et l'administration de l'ensemble de l'Ecurie du Roi.
Placé sous les ordres du Connétable,
il sera directement rattaché au Roi après la disparition de celui-ci.
Au départ office subalterne,
ce n'est qu'à partir du XVème siècle qu'il commence à gagner un réel prestige.
C'est environ à cette même époque que le nom "Grand Ecuyer"
vient remplacer celui de "Maître de l'Ecurie"

Grand Tranchant de France
Grand Bouteiller de France
Grand Panetier de France
Grand Veneur de France
Grand Fauconnier de France
a la supervision sur toute la Fauconnerie du Roi,
depuis l'élevage des oiseaux à l'organisation des chasses

Grand Louvetier de France
Grand Prévôt de France
Grand Maréchal des Logis de France
Grand Aumonier de France
a pour charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.

Grand Maître des Cérémonies de France
Capitaine des Gardes du Corps
Capitaine Colonel des Cent-Suisses
Capitaine Colonel des Gardes de la Porte
Les colonels généraux sont parfois désignés
« grands officiers de la couronne »
office ou un grade militaire de plusieurs armées
Unités rattachées
Gardes-Françaises
Gardes-Suisses
Gendarmes de France
Gendarmes écossais
Gendarmes anglais
Gendarmes bourguignons
Gendarmes de Flandre
Gendarmes de la Reine
Gendarmes du Dauphin
Gendarmes de Berry
Gendarmes de Provence
Gendarmes d'Artois
Gendarmes d'Orléans
Chevau-Légers de France
Chevau-Légers écossais
Chevau-Légers anglais
Chevau-Légers bourguignons
Chevau-Légers de Flandre
Chevau-Légers de la Reine
Chevau-Légers du Dauphin
Chevau-Légers de Berry
Chevau-Légers de Provence
Chevau-Légers d'Artois
Chevau-Légers d'Orléans
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 23:00

Louis-François de Bourbon

duc d'Anjou (1672-1672)

le 14 juin 1672 au Vieux-Château de Saint-Germain en Laye

Ondoyé au Vieux-Château de Saint-Germain en Laye le jour de sa naissance par le Cardinal de Bonzi, archevêque de Toulouse.

Baptisé le 1er novembre 1672 à la chapelle du Vieux-Château de Saint-Germain-en-Laye

Dans la Gazette de France, l'acte de baptême est faussement donné pour s'être tenu en l'appartement du duc d'Anjou dans le Vieux-Château de Saint-Germain-en-Laye.
 
Christophe Lévantal, HJK-04/01/2010

Décédé le 4 novembre 1672 à Saint-Germain-en-Laye à l'âge de 4 mois

Parents

Parrain et marraine

Louis-Armand Ier de Bourbon-Conti, prince de Conti 1661-1685

Louise de Prie, marquise de Toucy 1624-1709

Alors que la reine Marie-Thérèse vient de perdre sa fille la Petite Madame, elle met au monde son dernier enfant le 14 juin 1672, un troisième fils baptisé Louis-François et qui reprend le titre de duc d’Anjou, vacant depuis la mort du jeune Philippe de France.
 
Hélas, de la consanguinité entre le roi et la reine, naissent des enfants de santé fragile.
 
Le petit Louis-François n’est pas épargné et décède le 4 novembre 1672.
 
Des six enfants de Marie-Thérèse d’Autriche aura donné à Louis XIV, seul le Dauphin parviendra à l’âge adulte.
 
Etant décédé fort jeune, aucun portrait du petit duc d’Anjou n’existe.
Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans BOURBON (Descendance)
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 23:00
On sut que mourut à Paris M. de la Reynie, qui fut un fort bon serviteur de l'Etat

il institua la police de Paris et en fit un modèle, en juridiction comme en direction

Sa seule faute fut d'attacher trop grand prix aux accusations folles des empoisonneuses, la Voisin de triste mémoire et ses complices
Repost 0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 23:00
 
Victoire de Turenne sur Condé et les Espagnols aux Dunes, près de Dunkerque
 
La bataille des Dunes, qui eut lieu le 14 juin 1658 est une victoire des armées française et anglaise (alliées depuis peu), commandées par le vicomte de Turenne, sur l’armée espagnole des Flandres commandée par le prince de Condé et Don Juan José d'Autriche.
 
Bataille des Dunes

 

La bataille des dunes par Charles-Philippe Larivière
Informations générales
Date14 juin 1658
LieuProximité de Dunkerque
IssueVictoire franco-anglaise
Belligérants
Royaume de France Royaume de France
Angleterre Angleterre
Provinces-Unies Provinces-Unies
Empire colonial espagnol Empire espagnol
Commandants
Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de TurenneLouis II de Bourbon-Condé
Forces en présence
9 000 fantassins
6 000 cavaliers
5 canons
~ 7 000 fantassins
~ 7 000 cavaliers
Pertes
400 hommes[1]800 à 1 000 morts et blessés
3 à 4 000 prisonniers
Guerre franco-espagnole
Batailles
Lunéville — Thionville — Les Downs — Yvois-Carignan — Thionville — Montjuic — Rocroi — Dunkerque — Lérida — Lérida — Lens — Barcelone — Arras — Landrecies — Valenciennes — Les Dunes —Dunkerque

Contexte 

En 1656, les Français ne sont pas parvenus à s'emparer du Hainaut : ils ont perdu plusieurs milliers d'hommes lors du siège raté de Valenciennes (15-16 juillet 1656), et le prince de Condé, par sa contre-attaque, a pu leur reprendre Condé-sur-Escaut et a été près de faire tomber Saint-Ghislain (sauvée grâce à l'armée de relève de Turenne)

 

Le 23 mars 1657, par le traité de Paris l'Angleterre et la France s'allient contre l'Espagne.

 

Les armées de Mazarin repartent aussitôt à l'assaut des places du Nord, mais la campagne commence mal : Cambrai résiste au siège des armées françaises.

 

Abandonnant cette opération, Turenne marche sur Saint-Venant puis s'empare de Mardyck (30 septembre - 3 octobre), tandis que Henri de La Ferté-Senneterre prend Montmédy le 6 août au prix d'un siège long et coûteux[2]

 

Campagne préliminaire 

Turenne marche sur Dunkerque et après des détours y met le siège le 25 mai.

 

La ville, prise par le prince de Condé (alors au côté des Espagnols) en 1646, est défendue par le marquis de Lede avec 800 cavaliers et 2 200 fantassins.

 

L’archiduc Juan José d'Autriche, soutenu par un corps de gardes suisses aux ordres de Condé, fait marcher au secours de la place, arrivant en vue des positions françaises le 13 juin, fatigués, divisés et sans leur artillerie et bagages.

 

Ayant reçu de bons renseignements de ses éclaireurs, Turenne laisse quelques bataillons face à la ville et marche sur l’armée espagnole avec 15 000 hommes.

Bataille

L'affrontement a lieu dans les dunes de Leffrinckoucke le 14 juin.

 

Le centre et la droite de l’archiduc sont enfoncés en un clin d’œil par des régiments de piquiers anglais[3], mais la gauche avec Condé, d’abord ébranlée, reprend une brillante offensive.

 

Turenne peut concentrer sa cavalerie et aidé par les navires anglais repousse les gardes suisses.

 

Les Franco-Anglais ont perdu 500 hommes, par contre les Espagnols et le corps de Condé laissent sur le terrain plus de 6 000 hommes dont 3 000 à 4 000 prisonniers.

Conséquences 

Le 23 juin, Dunkerque, espagnole le matin, française à midi, est finalement anglaise le soir, puisque Louis XIV la remet le jour même aux Anglais.

 

(Charles II revendra Dunkerque à Louis XIV en 1662)

 

Le 7 novembre 1659, le traité des Pyrénées scellera la paix, et mettra fin à trente ans de guerre entre la France et l'Espagne.

 

Turenne est récompensé en 1660 par Louis XIV et reçoit le titre de maréchal général des armées du roi.

 

Galeries historiques du palais de Versailles 

Musée national de Versailles - 1842 [1]

 

Siège de Dunkerque

Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans Calendrier BATAILLES
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 23:00



La bataille d'Orbetello ou d'Orbitello, fut une bataille navale livrée le 14 juin 1646 au large d'Orbetello, ville forte toscane assiégée par les Français, durant la guerre de Trente Ans.
 
Bataille d'Orbetello
Informations générales
Date14 juin 1646
Lieuau large de Orbetello
IssueChacun se retire sur ses positions
Belligérants
  Royaume de France Empire espagnol
Commandants

 

Marquis Jean de Maillé-Brézé
Thomas de Savoie

Amiral Pimentel
Forces en présence
16 navires
10 galères
8 brûlots
24 navires
20 galères
10 brulôts
Guerre de Trente Ans
Batailles
Pilsen — Sablat — Montagne Blanche — Wiesloch — Wimpfen — Höchst — Fleurus — Stadtlohn — Dessau — Lutter — Magdebourg — Breitenfeld — Rain am Lech — Lützen — Nördlingen — Tornavento — Wittstock — Rheinfelden — Guetaria — Fontarrabie — Downs — Montjuic — Marfée — Honnecourt — 1er Lérida — Leipzig — Rocroi — Cathagène — Tuttlinghem — Fribourg — Jankau — Alerheim — Orbetello — Mardyck — Dunkerque — 2e Lérida — Cavite — 3 e Lérida — Zusmarshausen — Lens

Contexte

En guerre contre l'Espagne, la France mène une lutte sans pitié contre cette dernière sur terre comme sur mer. Renforcée par ses récentes victoires à Carthagène et à Rosas, la Marine Royale compte faire un coup de force en s'en prenant à l'Italie. Ainsi le cardinal Mazarin, décide d'attaquer la Toscane pour couper les communications espagnoles avec les Deux Siciles. Le cardinal veut en effet placer sur le trône napolitain, le prince Thomas de Savoie. En secret, la flotte s'arme pour débarquer à Orbetello, en Toscane, un corps expéditionnaire sous le commandement du Prince. Le commandement de la flotte est confié au jeune amiral de Maillé-Brézé qui assure la fonction de commandant en chef.

La flotte appareille le 23 avril 1646, le duc de Brézé et le commandeur des Gouttes embarque sur l'Admiral, le vice-amiral le Comte Du Daugnon et le contre-amiral Montigny embarquent à bord du Dunkerque. Le 9 mai, la flotte mouille à San Stéphano. Maillé-Brézé débarque les 400 hommes du comte du Daugnon, qui s'emparent du fort San Stéphano. Après le débarquement de l'artillerie les 13 et 14 mai, le siège commence. Maillé-Brézé débarque 20 000 hommes mais la place est très bien défendue. Le génie des ingénieurs militaires entre en jeu et le siège s'enlise. Profitant de cet embourbement, les Espagnols réunissent leurs flottes pour attaquer les Français à l'ancre. Le 14 juin, à l'aube, la flotte espagnole est en vue.

Forces en présence 

La flotte française comprend un corps de bataille comptant 16 navires de guerre, 10 galères et 8 brûlots.

 

A ceux-ci s'ajoutent deux flûtes (vaisseaux de guerre désarmés) et 68 barques qui transportent les douze régiments constituant le corps expéditionnaire.

 

Aprés avoir réuni leurs flottes, les Espagnols alignent 24 vaisseaux, 20 galères, 10 brûlots et quatre flûtes.

La bataille 

En voyant l'ennemi, Maillé-Brézé s'empresse de faire remorquer ses vaisseaux par les galères afin de ne pas être surpris au mouillage par l'assaillant.

 

Puis, il organise sa flotte en ordre de bataille. Il la divise en trois groupes de six navires.

 

Le corps de bataille qu'il commande à bord du Grand Saint-Louis, à bâbord la division du comte Du Daugnon qui porte sa marque au mât de misaine de la Lune.

 

Enfin à tribord, la division du contre-amiral de Montigny qui monte le Soleil.

 

Six autres vaisseaux de réserves sont laissé au commandement de Montade.

 

Bientôt les deux flottes arrivent au contact.

 

Dans l'action, le Grand Saint-Louis démâte le Santiago vaisseau amiral espagnol. La mêlée finit par devenir générale et le combat s'intensifie.

 

Les deux flottes sont fortement endommagées et les Espagnols se retirent.

 

Mais à ce moment, un des derniers boulets de la bataille coupe en deux Maillé-Brézé qui disparaît prématurément à 27 ans.

 

Le commandement passe alors au comte Du Daugnon qui préfère ne pas poursuivre l'ennemi supérieur en nombre.

 

Dans la nuit, il appareille pour gagner Toulon et Marseille abandonnant le corps expéditionnaire.

Conséquences 

La flotte espagnole ne sut pas tirer parti de la mort de Maillé-Brézé, ni du départ des Français.

 

Cependant, le prince de Savoie, coupé de tout soutien logistique, dut évacuer Orbetello à partir du 18 juillet mettant ainsi fin au siège.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Orbetello

Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans BATAILLES
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 23:00



La bataille de Naseby est la bataille clé de la Première révolution anglaise.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Naseby



Le 14 juin 1645, l'infanterie de l'armée de Charles Ier d'Angleterre sous les ordres du Prince Rupert est détruite par celle des Parliamentarians, la New Model Army, dirigée par Thomas Fairfax.

Le roi y perdit aussi son artillerie mais il ne perdit sa cavalerie qu'à la bataille de Rowton Heath, devant Chester (24 septembre 1645)

Monument sur le site de Naseby, près des positions des Parliamentarians


1645: The Storming of Leicester and the Battle of Naseby
sur le site British Civil Wars, Commonwealth and Protectorate 1638-60
Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans BATAILLES
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 23:00

 

On sut que mourut à Paris M. de la Reynie, qui fut un fort bon serviteur de l'Etat
il institua la police de Paris et en fit un modèle, en juridiction comme en direction

Sa seule faute fut d'attacher trop grand prix aux accusations folles des empoisonneurs, la Voisin de triste mémoire et ses complices

 

(Gabriel de Trulage de La Reynie)
 
  • Lieutenant général de la police à Paris en 1667
  • Lieutenant général de Police de Paris (1667)
  • Conseiller d'Etat (1686)

 

  • le 25 mai 1625 au 13, rue du Consulat, Limoges, Haute-Vienne
  • Baptisé à Saint-Pierre à  Limoges, Haute-Vienne
  • Décédé le 14 juin 1709 à Paris à l'âge de 84 ans
  • Inhumé au cimetière Saint-Joseph (près de Saint-Eustache), Paris

Parents

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_de_La_Reynie

 

Fils cadet de Jean Nicolas de Traslage , il reçoit la terre de La Reynie, misérable fief de 200 livres de revenu annuel, de la famille de sa grand-mère, née Hugon.

 

En 1698, il hérite du château de Traslage (Vicq-sur-Breuilh, Haute-Vienne), de son neveu l'abbé Jean Nicolas de Traslage, puis en 1705, il achète la baronnie de Vicq (Vicq-sur-Breuilh)

 

Magistrat au présidial d’Angoulême, puis président à celui de Bordeaux, il résiste à la Fronde, sert d’intendant au gouverneur de Guyenne, le duc d’Épernon, qui le fait connaître à la cour.

 

La Reynie administre la fortune du duc d’Épernon sans oublier la sienne : en 1661, il achète pour 320 000 livres une charge de maître des requêtes au Conseil du roi.

 

Il est pressenti par Colbert pour inaugurer la nouvelle charge de lieutenant de police de Paris en 1667, charge qu’il assume pendant trente ans.

 

La Reynie devient conseiller d’État en 1680.

 

« La police consiste à assurer le repos du public et des particuliers, à protéger la ville de ce qui peut causer des désordres »

 

L'édit que présente Colbert à Louis XIV (Edit de Saint-Germain-en-Laye, 15 mars 1667) résulte de l'évolution des mœurs françaises depuis quelques siècles en matière de sécurité publique.

 

Il envisage une approche globale de la criminalité et constitue l'acte fondateur de la police sous l'ancien régime en clarifiant une situation héritée du Moyen Âge.

 

La charge de lieutenant de police qu'il institue a pour but de créer un pouvoir autonome veillant à la bonne marche de la cité, quelque pression qu'il puisse subir.

 

Paris est la première ville concernée par cette mesure.

 

Nicolas de la Reynie y est le premier lieutenant général de police, charge qu'il occupe de mars 1667 à janvier 1697.

 

Juge puis maître des requêtes au conseil d'État, il a une connaissance complète des institutions.

 

Tous les lieutenants généraux qui lui succèdent ont une formation analogue.

 

Nommé par le roi, le lieutenant de police est révocable ad nutum.

 

Si l'édit confère au lieutenant de police certaines missions (la lutte contre la délinquance, l'incendie, l'inondation ; la police économique, des mœurs, etc), il laisse Nicolas de la Reynie organiser son administration en rassemblant sous son autorité les anciennes institutions.

 

Les commissaires examinateurs au Châtelet deviennent des commissaires de police, leur nombre est porté à 48.

 

Répartis entre les 17 quartiers de Paris, ils rendent compte quotidiennement de leur activité au lieutenant général.

 

Nicolas de la Reynie compte aussi sur un réseau d'indicateurs rémunérés : les mouches en liberté et les moutons en prison.

 

Il peut aussi requérir les forces de l'armée, soit la maréchaussée d'Ile-de-France, soit la garde de Paris (environ un millier de gardes des portes et murailles de Paris)

 

Surtout, le lieutenant général de police s'appuie sur des bureaux (métiers, marchés, écoles, archives, etc.)

 

Il rétablit l’autorité royale en mettant au pas le gouverneur de Paris, les titulaires de fiefs enclavés dans Paris, le Parlement habitué jusque-là à prendre des arrêts de règlement en matière de police, le prévôt des marchands et la municipalité parisienne.

 

La Reynie est aussi juge ou procureur dans de grands procès extraordinaires, tels que celui du chevalier de Rohan décapité pour conspiration, ou celui de l’affaire des poisons.

 

À cette époque, quatre « polices » se concurrencent à Paris : les commissaires, les archers et exempts du guet, la compagnie du lieutenant criminel et la prévôté de l’Île.

 

Il réorganise ces polices et les prend sous sa coupe.

 

Elles sont chargées d’assurer la sécurité des rues de Paris, de surveiller le milieu parisien d’alors et de le truffer d’indicateurs.

 

La Reynie réprime l’impression et le colportage des écrits séditieux, crimes qu’il juge lui-même directement et très sévèrement.

 

Chargé de l’exécution des lettres de cachet, il participe à la haute politique quand il assure le ravitaillement en blé de Paris, ou quand il dirige les persécutions contre les protestants.

 

C’est aussi grâce à ses méthodes musclées que Paris devient la ville la plus propre de l’Europe de cette époque (financée par la taxe dite des Boues et lanternes) et qu'il éradique les cours des miracles.

 

On lui doit l’éclairage public (d'où l'expression de « Paris ville lumière »), qui servit à rendre les rues plus sûres, les premières règles de circulation et de stationnement, le pavage des rues et l’adduction d'eau.

 

La vingt-cinquième promotion de commissaires de police issus de l'école nationale supérieure de la police, entrés en fonction en 1975, porte son nom, ainsi qu'une rue du centre de Paris et une rue de Limoges.

Bibliographie 

  • Pierre Clément, La police sous Louis XIV, Paris, Librairie académique Didier & Cie, 1866.
  • Jacques Saint-Germain, La Reynie et la police au grand siècle d'après de nombreux documents inédits, Paris, Hachette, 1962.
  • Éric Le Nabour, La Reynie. Le policier de Louis XIV, Paris, Perrin, 1993.
  • Robert Chesnais, SDF, truands et assassins dans le Paris du Roi-Soleil, Paris, L'Esprit frappeur, 1998.
  • Richard Montbeyre, La création de la lieutenance générale de police de Paris dans la seconde moitié du XVIIe siècle, Exposé de Master 2 Recherche - Histoire du Droit - Histoire du Droit public au Moyen-âge et sous l’Ancien Régime, 2007.
Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans Calendrier
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 23:00
13 juin 1783: promotion de Maréchaux de France
13 juin 1783: promotion de Maréchaux de France
13 juin 1783: promotion de Maréchaux de France
13 juin 1783: promotion de Maréchaux de France
13 juin 1783: promotion de Maréchaux de France
13 juin 1783: promotion de Maréchaux de France
13 juin 1783: promotion de Maréchaux de France
13 juin 1783: promotion de Maréchaux de France

Promotion de Maréchaux de France

Louis XVI nomme Maréchaux de France:

le comte de Vaux

le duc Emmanuel de Croÿ-Solre

le marquis François Gaston de Lévis le marquis d'Aubeterre

le prince Charles-Juste de Beauvau-Craon. le marquis Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries. le marquis Philippe Henri de Ségur comte de Choiseul-Stainville

le comte de Mailly d'Aucourt le duc de Laval

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 23:00

Mardi 13

 

Le roi et Monseigneur allèrent à Marly qu'on trouva fort avancé ensuite on passa aux regards de M. Deville (Voir pour ce qui concerne M. Deville et la machine de Marly Des eaux de Versailles, etc., par M. le Roi; Versailles, 1847 in-8°) pour voir arriver les eaux, puis on visita les réservoirs du Chesné, le roi nous conta que durant la capitulation de Luxembourg, Vauban faisoit travailler à l'excavation du fossé et à tirer de la pierre pour raccommoder la place, et que les officiers espagnols qui se promenoient sur le rempart et qui ne devoient sortir de la place que deux jours après, lui demandant ce qu'il faisoit dans le fossé, il leur dit qu'il songeoit à réparer les désordres qu'avoient fait nos bombes et notre canon.

 

Nous n'en usons pas de même, dirent ces officiers, car il y a sept ans
que nous avonspris Philisbourg, et nous n'avons pas encore raccommodé la brèche. S. M. nous fit lire le lardon de Hollande (On donnaitle nom de lardons aux gazettes écrites par des pamphlétaires en Hollande. Le fameux gazetier de Hollande, qui, pendant la dernière guerre (1672-78), avait écrittant de choses insolentes contre la France et le roi, était Français. Mém. du marquis de Sourches, mars 1685), qui étoit excellent et nous apprit tout ce qu'il vouloit faire à Marly pour l'achever.  

 

Monseigneur le duc de Bourgogne se trouva mal; sur les quatre heures du soir, la fièvre leprit. M. de Bussy* perdit son procès, sa fille fut déclarée, par arrêt du parlement, femme de M. de la Rivière et l'enfant légitime.

*Bussy est celui qui se perdit par l'Histoire amoureuse des Gaules, qui étoit les amours du roi, qu'il écrivit en style de roman d'une manière fort libre ce que le roi ne lui pardonna jamais. I1 en perdit sa charge de mestre-de-camp général de la cavalerie, et fut vingt-cinq ans exilé il avoit très-bien servi; mais l'opinion qu'il avoit de sa naissance, qui étoit bonne, de sa valeur, etil en avoit beaucoup, de sa capacité, de ses services, de son savoir, de son esprit, de sa galanterie, de sa figure, jointe à une ambition démesurée, l'avoit rendu insupportable. Les lettres qu'il écrivit à plusieurs personnes, donton a changé soigneusement le cérémonial, lorsque son fils, évêque de Luçon, les a publiés, respirent tout à la fois un orgueil et une bassesse qui font peine et montrent un homme qui fait le philosophe et le tranquille du fond de son désespoir,
qui tire vanité de tout avec l'alambic, qui se guinde pour faire le savant et l'homme d'esprit juge du bon goût, qui est effacé par les moindres réponses de madame de Sévigné, dont la grâce, le naturel et le tour aisé enchantent on voit de plus Bussy courir après les plus légères espérances de retour, et recourir misérablement à tout ce qui les peut réaliser, en conservant tant qu'il peut une hauteur qui fait souvenir de ces pauvres d'Espagne qui, en tendant la main, vous disent superbement Seigneur cavalier, faites-nous du bien; enfin réduit à s'ériger, en province, en juge du bon goût, à parler età écrire, età y dégénérer en grammairien. -Il passa pour aimer sa fille plus que de raison; il tâcha de perdre d'honneur son gendre, qui en eut tout l'avantage et qui est mort à l'institution de l'Oratoire après y avoir saintement vécu plusieurs années.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Journal du marquis de Dangeau
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 23:00

 Une tornade frappe la commune de Justiniac, dans l'Ariège

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans METEO
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 23:00

A M. LE MARÉCHAL DE NOAILLES2


Versailles, ce 13 juin 1685


Avant mesme que d'avoir receue vostre lettre du 6 de ce mois qu'on m'a donnés hier au soir, mon bon duc, je me suis flattée que vous séries fâches quand vous aprendries ma juste doulleur, elle est aussi forte que jen ay de sujet, je croi que c'est asses vous en dire pour vous en faire comprendre toutte son estendûe,mais si quelque chose peust adoucir ma peine, cest assurément de voir si mes amies s'y intéressent et particullièrement ceux que j'estime aussi parfaitement que vous, mon bon duc, je ne vous donneres jamais occasion de changer de sentiments pour moy, et je vous prie d'estre persuades que vous ores en moy tant que je viveray une (par mon malheur très inutille) mais pourtant très sûre et véritable amie.


1 Marie-Louise, fille du premier lit de Philippe, duc d'Orléans, et belle-lille de Madame. Elle avait épousé, en 1679, Charles II.


* Cette lettre se trouve en autographe à la bibliothèque du Louvre, vol. F, n° 325 (Lettres de Louis XIV et des princes au maréchal de Noailles, p. 82). Nous la reproduisons avec toutes ses incorrections d'orthographe.


Je souhaitte que les eaux de Bourbon vous facetft du bien et que nous vous revoyons bien tost en parfaitte santé icy.

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Lettre de la princesse Palatine
commenter cet article
">

Bonjour & Bienvenue

http://imageshack.us/
http://imageshack.us/

Vous êtes actuellement

Sujet(s) de Sa Majesté

 

Il y a 374 ans au jour le jour
Compteur

Versailles 3d

Secret d'histoire

Louis XIV, les passions du roi Soleil

Si Versailles m'était conté
écrit et réalisé par Sacha Guitry
  sorti sur les écrans en 1954
 
Visitez Versailles
 
Avez-vous déjà visité le château de Versailles
et remarqué ces petits détails qui accentuent la beauté des décors?
Le but VERSABLOG est d'une part
de faire découvrir le château de Versailles
à ceux qui n'auront jamais l'occasion de s'y rendre
et d'autre part de collecter le plus d'informations possibles
aux sujets des oeuvres que contient le château
Rez-de-Chaussée

Le Grand Siècle


Les Amis de Roglo
une base de données gérée sous Geneweb


Louis XIV, l'homme et le roi

 

faste-de-cour-et-ceremonie-royales

 


 

 

 

 

http://img12.imageshack.us/img12/296/radioljs.jpg



Cliquez pour écouter Radio canal Académie


Galerie des Batailles du château de Versailles

Galerie des batailles du château de Versailles


Image Hosted by ImageShack.us
SIÈCLE DE LOUIS XIV (cliquez)


Généalogie de Louis

Chronologie de la France 

sous Louis XIV (1643-1715)

Image Hosted by ImageShack.us


Mémoires de Saint-Simon
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu/page9-220px-M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu.jpg

  Liste des tomes

tome 01 - 1691-1697

tome 02 - 1697-1700

tome 03 - 1700-1702

tome 04 - 1702-1705

tome 05 - 1705-1707

tome 06 - 1707-1708

tome 07 - 1708-1709

tome 08 - 1710-1711

tome 09 - 1711-1712

tome 10 - 1712-1713

tome 11 - 1713-1715

tome 12 - 1715

tome 13 - 1715-1716

tome 14 - 1716-1717

tome 15 - 1717-1718

tome 16 - 1718

tome 17 - 1718-1720

tome 18 - 1720-1721

tome 19 - 1721-1723

tome 20 - 1723

Mémoires de Dangeau

Tome 01

1er avril 1684 - 31 décembre 1686

Tome 2

1er janvier 1687 - 30 septembre 1689

Tome 3

1er octobre 1689 - 31 décembre 1691

 

http://www.essentiam.fr/livres-anciens/wp-content/uploads/2011/02/almanach.jpg

Les Almanachs disponibles en ligne sur Gallica

Almanac ou Calendrier, 1683-1699 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1700-1792 [lire en ligne] 

Almanach national de France, 1793-1803 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1805-1813 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1815-1830 [lire en ligne] 

Almanach royal et national, 1831-1847 [lire en ligne] 

Almanach national, 1848/49/50-1852 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1853-1870 [lire en ligne] 

Almanach national, 1872-1919 [lire en ligne]



 
Confidences royales

L’Union des Cercles Légitimistes de France

Cercle Henri IV.com

Association France Royaliste

http://www.choeur-montjoie.com/

Les manants du roi.com


http://royaliste.genhit.com/

Association Louis XVI


Charles VIII

http://fr.groups.yahoo.com/group/capetiens/

http://fr.groups.yahoo.com/group/Heraldique-Noblesse/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/regalisgenealogia/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/royaliste/?yguid=302340009


 

 

 

 

Maisons Royales

Image Hosted by ImageShack.us

LES SITES OFFICIELS DES MONARCHIES et FAMILLES PRINCIERES

Le site de la Maison de Savoie-Aoste
Le site de de la Monarchie Belge
Institut de la Maison de Bourbon
Le site (en Portugais) de la Maison Imperiale du Bresil
et aussi Maison Imperiale du Bresil
Le site du Prince Frederik de Danemark
Le site de la Monarchie Danoise
Le site de la Maison du Roi d'Espagne
Le site du Duché du Luxembourg
Le site de la Maison Grand Duchale du Luxembourg
Institut de la Maison Royale de France
Le site de la Monarchie Britannique
The Official Royal Images Library
Le site de la Maison Royale de Hanovre
Le site de Reza Pahlavi d'Iran
Site de la Reine Noor de Jordanie
Le site de la Famille Princière du Liechtenstein
Le site de la Famille Princière de Monaco
Site de la Famille Royale de Norvège
Le site de la Famille Royale des Pays-Bas
Site de la Maison Romanoff
Site de la Princesse Tatjana Nicholaievna Romanov (une autre vision de Iekaterinenburg)
Site du Prince Nikolai Romanov
Les pages de la Maison Royale de Suède
Le site de la Maison Royale de Yougoslavie
Site de la Maison Royale des Deux-Siciles
Site de la Famille Royale de Grèce
Site Officiel du Pce Carlos-Hugo de Bourbon-Parme
Bourbon-Parme http://www.borboneparma.it/
Autriche (Habsbourg-Lorraine) http://www.hapsburg.com/
Grand Duché de Toscane Habsbourg-Loraine  http://www.granducato.org/
Site de la Maison Royale dePrusse
Site deFarah Pahlavi, Imperatrice d'Iran
Site de la Maison Royale d'Albanie
La Maison deBavière
La Maison Royale dePortugal
Portugal http://www.reallisboa.pt/
Site Officiel du Roi Abdallah de Jordanie
Official Website de la Reine Rania de Jordanie
Le site de la Princesse Ashraf Pahlavi, soeur jumelle du dernier Shah d'Iran
Le site du Roi Zaher-Shah d' Afghanistan
La Confrérie de l'Ordre de la Toison d'Or
Site de Nikolas et Liliana de Yougoslavie
Site du Prince Paul de Roumanie
Site de David Armstrong-Jones, Vicomte Linley fils de la Princesse Margaret
Site du Prince de Galles
Site du Prince Michael de Kent
Site de Carl, Prinz zu Wied
La Fondation du Prince Philippe de Belgique
Le premier site sur la Princesse Elisabeth de Belgique
Le site des Princes d'Ysenburg et leur chateau de Budingen
Le site de la Maison Reventlow
Le site du Prince Alexandre de Yougoslavie
Le site des Princes de Saxe-Coburg-Gotha
Le site de Tim Bentinck, descendant des Comtes de Portland
Le site de Marianne, Princesse zu Sayn-Wittgenstein-Sayn
Le site de la Maison von Ledebur
Prince Georg Friedrich de Prusse
Prince Inigo von Urach
Le site des Princes zu Oettingen-Wallerstein
Le site du Prince de Chimay
Le site de Catherine Oxenberg, fille de la Princesse Elisabeth de Yougoslavie
L'agenda des membres de la Famille Royale Britannique
Le site des Comtes KAROLYI
La famille Princière Italienne Doria Pamphilj
Site de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge
Site des Princes zu Loewenstein
Site de la Princesse Astrid zu Stolberg-Wernigerode
Site sur l'histoire de la Maison Princière Thurn und Taxis
Site de la famille Thurn und Taxis
Site de la Princesse Marie Dorothée Mimi de Croÿ
Site de la Maison Royale de Roumanie
Site de la Maison de Savoie
Site des Princes Albert et Rudiger de Saxe (en Allemand)
Site du Maharadjah de Jodhpur
Le site sur la sauvegarde des héritages culturels de l'Archiduchesse Francesca d'Autriche
Chroniques de la Maison de Prusse à travers les âges
Site officiel du Prince Gabriel de Belgique
Site des Princes Repnine
Le site des Princes zu Leiningen
Le site de la Duchesse Diane de Wurtemberg
France (Bonaparte)http://www.napoleon.org/
France (Bourbon – Duché d’Anjou)http://www.royaute.org/ 
Prince Charles-Philippe d'Orléans - Duc d'Anjou http://www.ducdanjou.com/

LES SITES NON-OFFICIELS SUR LES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES

Site sur les Princes zu Leiningen
Site sur le Roi Simeon de Bulgarie et sa famille
Site sur l'Archiduc Otto de Habsburg
Site sur la Famille Royale du Japon
La Page Grands de ce monde
Histoire de la Principauté de Salm
Site sur la Princesse Madeleine de Suède (69 galeries de photos)
La Page sur la Princesse Victoria de Suede
Succession au trône de Russie
Le Prince Frederik de Danemark
La famille Royale Bulgare
Les peintures du Prince Antonio Joao d'Orleans-Bragance
Britannia - Les Monarques de Gde-Bretagne
Les Têtes couronnées
The Royal Archive, avec téléchargement de clips AVI du Prince William - à conseiller aux fans
Biographies de tous les membres de la Famille Royale Anglaise
Les Bourbons en Espagne
Le site de la Monarchie Italienne
Cercle Monarchique de Rio de Janeiro Orléans-Bragance
Portail de la Monarchie Brésilienne

LES SITES SUR LES GENEALOGIES DES FAMILLES ROYALES
La Descendance Capétienne - Recensement des descendants d'Hugues Capet dont la filiation est encore représentée de nos jours
Le site de José Verheecke -Une foule de choses: quartiers de personnages connus, descendance de Philippe le Beau, liste de biographies, Généalogie des Rois de France - (Rois de France et Noblesse Française)
WorldRoots - Royalty Pages de Brigitte Gastel Lloyd
Verena's Royal Genealogical Pages
Grandes Familles - (Rois de France, très détaillé)
Forum Royauté - Groupe de discussion francophone sur les familles Royales
Web Genealogie - Un site sur les généalogies de toutes les Dynasties (actuelles ou éteintes)
Gene@star - Les généalogies d'une foule de personnalités connues (politique, spectacle, etc...)
Webgenea.com - Un site pour bien comprendre la généalogie avec une partie sur la Noblesse Européenne
The European Royal Houses par Guy Stair Sainty
Hein's Royal Genealogy Page par Hein Bruins - des pages de News très complètes, des gen. inédites: Rothschild, Agnelli, etc..
Sangre de los Godos - Le site de Luc Frère sur la Noblesse Espagnole
Antoine de Nadaillac's Web Page - Les Rois de France, les Habsburg et plusieurs familles Nobles françaises
Royalark - Royal & Ruling Houses of Africa, Asia, Oceania and Americas
Marino Montero Genealogical Research Foundation

Recensement Capétien - Le recensement de tous les descendants d'Hugues Capet
http://europeandynasties.com

LES SITES DONT LE SUJET S'APPARENTE A LA GENEALOGIE (Biographies, Héraldique, photos, chateaux ...)
L'actualité du Gotha par Stephane Bern (n'est plus mis à jour)
Capetiens.com - La Tradition Royale Française
Cartes Postales anciennes sur la Famille Royale de Roumanie
Site sur le Chateau de Detmold, résidence des Prince de LIPPE
Site sur le Chateau de Blenheim, résidence du Duc de Marlborough
De magnifiques photos des familles royales et des évènements royaux, par Eric Pacherie
Le chateau de Sayn
Le chateau de Ledreborg
Les Joyaux des Reines
Les chateaux du duché de Parme et Piacenza
Chatsworth House, la résidence du Duc de Devonshire
Photographies Royales à partir de 1897 Lafayette negative Archives
Chateau de Baronville (famille de Rougé)
Gonzague de Lamotte Peintre Armoriste
Mémorial de France de St Denis
Le chateau de Lunéville
Le chateau de la famille de Yturbe
Le chateau des Marquis de Breteuil
Le chateau des Ducs de Brissac

Autres Sites

Le site sur Henri IV
avec les informations
sur les programmes de commémorations !
Henri IV

 

 
couronne.gif






 Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

histoire, reconstitution historique, spectacle, danse ancienne, contredanse
Lien vers le site www.histoire-en-ligne.com/
blason armoiries

 
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us








 


Costumes de la Cour

de 1650 à 1800

Musiciens du Roi

http://www.site-moliere.com/lully.jpg

 

http://www.iamcultured.com/IMG/jpg/Louis-xiv-lebrunl.jpg
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Louis-XVI-St-Denis.jpg
bandeau.jpg






Image Hosted by ImageShack.us
Forum royaliste

Armes.jpg

free music