Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dignités de la Maison du Roi

Photo

http://www.edenparc.eu/files/users/3/8/4/0/1/1/8/livre_20d_20or.gif

"Quand on interroge le passé,

il répond présent"

(Sacha Guitry)

 


http://www.elosis.fr/mael/images/cour.jpg

   

 

 

http://www9.georgetown.edu/faculty/spielmag/images/L14jour_3.jpg

Offices de gouvernement

attribués par le roi de France

au moyen Âge et à l’époque moderne.
Dans l’ordre hiérarchique
fixé par une déclaration de Henri III de 1582
on trouve :
1° Grands officiers de la Couronne :
Sénéchal de France
grand officier du royaume de France au Moyen Âge
connetable
Connétable de France

Responsable des écuries royales, puis des armées
dignité supprimée en 1626 à la mort du dernier porteur de ce titre
le pouvoir important qu'il octroyait à son propriétaire pouvant faire ombrage au roi

Chancelier de France
responsable du scellage et de l'expédition des actes royaux
puis chef de la justice
le chancelier avait comme suppléant le garde des sceaux de France
qui assurait tous les devoirs du chancelier en cas de disgrâce de celui-ci
Garde des sceaux

Marechal-de-France.jpg






Maréchal de France
dignitaires militaires
chefs de facto de l’armée après la suppression de l’office de connétable
Amiral-de-France.jpg






Amiral

responsable des affaires maritimes
dignité supprimée en 1627 et recréée en 1669
Général des galères
Grand maître des arbalétriers
Grand-maitre-de-l-artillerie.jpg






Grand maître de l'artillerie
responsable de l’artillerie
des sièges et de l’approvisionnement en armes

 Les Grands Maîtres de l'Artillerie de France

cette charge a été érigée en grand office

de la couronne par Henri IV en 1601

et supprimée par Louis XV en 1755
Porte oriflamme
connetable.jpg






colonel-général de la cavalerie
colonel-général des Suisses
grand aumônier de France
grand-maître de France
grand officier de la couronne et
le chef de la Maison du roi.
grand-chambrier de France
grand-chambellan de France


Grand-ecuyer.jpg





grand écuyer de France
responsable de l'écurie royale
grand-échanson de France
grands officiers de la cour du roi de France
grands de la couronne
membre de la Maison du Roi.
Il était le chef de la grande paneterie
autrement dit la boulangerie royale.

Grand-veneur.jpg






Grand veneur de France

Les Grands Maîtres des cérémonies de France

Officier du roi dont la charge était autrefois
annexée à celle de grand-maître de la maison du roi
elle en fut séparée par Henri III, en 1585

Grand-chambellan.jpg






Grand chambellan de France
responsable de la chambre du roi

Les Grands Chambellans de France


Grand chambrier de France
Grand échanson de France


Grand-maitre-de-France.jpg






Grand maître de France
grand officier de la couronne
responsable de la maison du roi pour sa partie civile
Il avait la supervision sur toute la Maison du Roi
chef et surintendant général de la Maison du roi.

Liste des grands maîtres
2° Grands officiers de la Maison du Roi :
Grand-maître de la maison du Roi
grand-maréchal des logis
grand-prévôt de France et de la maison du Roi
capitaine des gardes du corps
capitaine-colonel des Cent-Suisses
capitaine-colonel des gardes de la porte


3° Ministres, secrétaires d'Etat :
Les descendants des ministres, comme ceux des grands-officiers de la couronne,étaient admis aux honneurs de la cour sans preuves de noblesse chevaleresque.

4° Membres du Conseil d'Etat et du Conseil privé

5° Gouverneurs et lieutenants généraux pour le Roi dans les provinces
(Il est à noter que les dignités qui précèdent donnaient la noblesse aupremier degré par suite d'anciens usages et non en vertu d'un texte de loiformel.)

6° Officiers généraux des armées : à partir de l'édit du 25 novembre 1750

7° Sergents d'armes : depuis l'édit de 1410 et principalement sous Charles VI

Maison du Roi

Responsables des principaux départements
de la maison du roi de France.

Tous les officiers de la maison du roi

sont sous la juridiction du grand maître de France

qui est le chef de la maison du roi.

Ces grands offices n'ont souvent qu'un rôle cérémoniel.

grand maître de France 

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier maître d'hôtel du roi

qui assure la direction des sept offices de la table du roi.

Le service de la bouche du roi

le premier panetier de France

qui assure l'approvisionnement en pain de la table du roi

le premier échanson de France

qui assure l'approvisionnement en vin

le premier écuyer tranchant

qui coupe la viande du roi.

le grand chambellan de France

chef de la chambre du roi

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

les quatre premiers gentilhommes de la chambre

assurant par quartiers la direction de la chambre du roi.

les quatre Premier Valet de Chambre du Roi

assurant par quartiers l'organisation de la chambre du roi.

le grand maître de la garde-robe

qui dirige la garde-robe du roi. De 1672 à la révolution

le grand écuyer de France dirige le service des écuries

un des grands officiers de la couronne de France pendant l’ancien Régime

Il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier écuyer de France seconde le grand.

le grand veneur de France 

grand officier de la Maison du roi

dirige les chasses royales, surtout celles au cerf.

le grand fauconnier de France 

grand officier de la Maison du roi de France

dirige les chasses royales utilisant des oiseaux de proie.

le grand louvetier de France 

maison du roi de France

dirige les chasses au loup et au sanglier.

le grand maître des cérémonies 

officier de la Maison du roi

dirige l'ordonnancement des cérémonies de la cour.

le grand maréchal des logis a la gestion du logement du roi, de la cour et des troupes de la maison du roi

le grand prévôt de France 

Les Grands Prévôts de France

Le Grand prévôt de France assure la police de la cour du roi et

pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

Il fait partie des officiers de la Maison du roi.

officiers de la Maison du roi.

assure la police de la cour et pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

le grand aumônier de France assure la direction de la maison ecclésiastique ou chapelle.

le premier aumônier de France assiste le grand aumônier.

Aumôniers ordinaires du roi
Chapelain ordinaire du roi

Chapelle-musique du roi

Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire du roi

Confesseurs du roi

Maître de l'oratoire du roi

Prédicateur ordinaire du roi

Premier aumônier de la maison du roi

Sacristain de la chapelle et oratoire du roi

Sommiers

Organisation de la Maison du Roi

Secrétaire d'État à la Maison du Roi (liste)

Grand Fauconnier de France (liste)

Us et coutumes à la cour de Versailles

Comptes de la Maison du Roi pour 1775.

La Maison du Roi sur www.heraldica.org (en anglais)

Note sur le département de la Maison du Roi

Dignités de la Maison du Roi








Chapelle Royale

Grand aumônier de France
Grand aumônier de France
officier de la monarchie française de l’ancien Régime
Il avait la charge de la maison ecclésiastique du roi (la Chapelle)
et la charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.
Sous son blason pendait un livre à la couverture d'azur,
chargée des armes de France et arborait par ailleurs une couronne ducale
 

premier aumônier de France le seconde
fonctions du premier en l'absence de celui-ci
De ces personnages dépendaient le confesseur du roi
ecclésiastique qui recevait la confession du souverain
le prédicateur du roi, qui prêchait en présence du souverain
et les aumôniers ordinaires qui assuraient le service régulier de la chapelle du roi.
MAÎTRE DE L'ORATOIRE
C'est le troisième officier ecclésiastique de la Maison du roi
il a les entrées de la chambre et le droit de committimus au grand sceau
il est réputé présent toute l'année aux bénéfices qu'il peut posséder, exigeant résidence

CONFESSEUR DU ROI

Aux grandes fêtes, et lorsque le roi fait ses dévotions,
le Confesseur se trouve à l'église auprès de Sa Majesté,
revêtu de surplis sur le manteau, avec le bonnet carré

Aumôniers ordinaires du roi
Il y a huit Aumôniers du roi
deux servent par quartier.
Ils avaient la qualité de conseillers du roi
celui qui est de service doit assister aux prières de Sa Majesté,
tant à son lever qu'à son coucher,
comme aussi aux offices de l'église

PRÉDICATEUR ORDINAIRE DU ROI
Chapelain ordinaire du roi
Chapelains du roi
Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire
Sacristain de la chapelle et oratoire
Sommiers
Chapelle-musique du roi

Maison Militaire

Maison militaire

Dignités militaires
Sous l'Ancien Régime, l'ensemble des forces militaires était placées,
au delà des commandants d'unités,
sous l'autorités d'une série de hauts dignitaires.
Jusqu'à la disparition de la charge en 1627,
ceux-ci étaient eux-mêmes placés sous l'autorité du Connétable,
puis, à compter de cette date, sous celle directe du Roi.
Connétable de France
a la supervision sur l'ensemble de l'armée du Roi et sur les Maréchaux.
Il porte derrière son blason deux mains sortant d'une nuée et tenant chacune une épée haute.

Maréchal de France
Amiral de France
Vice-Amiral de France
Général des Galères de France
Colonel Général de l'Infanterie
Colonel Général de la Cavalerie
Colonel Général des Dragons
a la supervision sur l'ensemble des régiments de dragons
Colonel des Gardes-Françaises
Colonel Général des Suisses et des Grisons
a la supervision sur les Régiments de Gardes-Suisses de la Maison du Roi
Grand Maître des Arbalétriers
Grand Maître de l'Artillerie
Le Grand Maître de l'Artillerie a la supervision sur toute l'artillerie,
tant pour sa fabrication que son approvisionnement.
Il soutient son blason de deux canons addossés sur leur affut au naturel.
En 1755, la charge de Grand Maître de l'Artillerie est supprimée.

Dignités de la Maison du Roi
Sous l'Ancien Régime
la Maison civile du Roi était dirigée le Grand Maître de France.
Celui-ci avait sous ses ordres un certain nombre d'officiers
(au sens de titulaire d'un office)
souvent de très haute noblesse,
intervenant chacun dans un domaine bien précis.
Grand Maître de France
a la supervision sur toute la Maison du Roi
Grand Chambellan de France
Grand Ecuyer de France
a la supervision et l'administration de l'ensemble de l'Ecurie du Roi.
Placé sous les ordres du Connétable,
il sera directement rattaché au Roi après la disparition de celui-ci.
Au départ office subalterne,
ce n'est qu'à partir du XVème siècle qu'il commence à gagner un réel prestige.
C'est environ à cette même époque que le nom "Grand Ecuyer"
vient remplacer celui de "Maître de l'Ecurie"

Grand Tranchant de France
Grand Bouteiller de France
Grand Panetier de France
Grand Veneur de France
Grand Fauconnier de France
a la supervision sur toute la Fauconnerie du Roi,
depuis l'élevage des oiseaux à l'organisation des chasses

Grand Louvetier de France
Grand Prévôt de France
Grand Maréchal des Logis de France
Grand Aumonier de France
a pour charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.

Grand Maître des Cérémonies de France
Capitaine des Gardes du Corps
Capitaine Colonel des Cent-Suisses
Capitaine Colonel des Gardes de la Porte
Les colonels généraux sont parfois désignés
« grands officiers de la couronne »
office ou un grade militaire de plusieurs armées
Unités rattachées
Gardes-Françaises
Gardes-Suisses
Gendarmes de France
Gendarmes écossais
Gendarmes anglais
Gendarmes bourguignons
Gendarmes de Flandre
Gendarmes de la Reine
Gendarmes du Dauphin
Gendarmes de Berry
Gendarmes de Provence
Gendarmes d'Artois
Gendarmes d'Orléans
Chevau-Légers de France
Chevau-Légers écossais
Chevau-Légers anglais
Chevau-Légers bourguignons
Chevau-Légers de Flandre
Chevau-Légers de la Reine
Chevau-Légers du Dauphin
Chevau-Légers de Berry
Chevau-Légers de Provence
Chevau-Légers d'Artois
Chevau-Légers d'Orléans
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 23:00

‎23 octobre (ancien style : 12 octobre) 1715 

Pierre II de Russie

À Saint-Pétersbourg


Naissance de Pierre Alexeïevitch Romanov, fils du tsarévitch Alexis Pétrovitch Romanov, héritier de la couronna impérial de Russie, et de sa femme Charlotte Christine, princesse de Brunswick-Wolfenbüttel (sœur del’impératrice du Saint-Empire, consort  de Charles VI)

Alexis était le seul fils mâle de l’alors tsar Pierre Ier de Moscovie (depuis 1721
Empereur et Autocrate de Toutes les Russies) et de sa première femme
Eudoxie Féodorovna, née Lopoukhine, appartenant à une importante famille
des boïars

En 1718, Pierre perdit son père, qui périt des suites de tortures infligées pendant le procès que lui entama le Tsar pour haute trahison.

L’impératrice Catherine Ière, seconde épouse de son grand-père, le déclara son successeur.

Le nouveau tsarévitch monta donc au trône lors de la morte de la souveraine, le 8 mai 1727, sous le nom de Pierre II et la tutelle du généralissime Alexandre Danilovitch Menchikov, ministre de Pierre le Grand et de Catheirne Ière.

L’arrogance avec laquelle Menchikov se conduisit provoqua le malcontent du Haut  Conseil, dont un des membres, Alexis Dolgorouki, intrigua auprès du  jeune empereur contre lui, qui fut déchu du pouvoir et exilé en Sibérie  avec sa famille.

Pierre II fut couronné le 24 février 1728 à Moscou.

On le fiança à Catherine Dolgorouki, mais le mariage n’eut pas lieu car il décéda de la petite vérole le 30 janvier 1730.

Pierre II fut le dernier mâle des Romanov.

Avec la mort de sa tante l’impératrice Elisabeth  Petrovna en 1762, la dynastie s’éteindra, étant succédée par celle des  Holstein-Gottorp-Romanov.

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans 1683-1715
commenter cet article
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 14:27

Mercredi 23, à Vincennes. — On fit à Saint-Denis le service du feu roi; M. le cardinal de Rohan officia; l'évêque de Castres prononça l'oraison funèbre. On me dispensera d'écrire le détail de cette triste cérémonie, qui dura jusqu'à cinq heures et demie du soir; on trouvera cela ailleurs dans beaucoup d'endroits. — Il y a déjà quelques jours que M. de Canillac a obtenu le don pour le desséchement des marais de la Moer; il y en a une petite partie dépendante d'Ypres, qui n'est plus à la France, mais on croit qu'il sera aisé de s'accommoder avec ceux à qui l'empereur fera le don de ce qui lui en doit revenir. — Aux conseils de régence, on y rapporte les samedis toutes les affaires qui ont été agitées au conseil de finances, et le duc de Noailles, président du conseil de finances, rapporte lui-même et a séance et voix délibérative. Les mardis on rapporte à ce conseil ce qui a été agité aux conseils de guerre, de marine et du dedans du royaume, et ce sont le maréchal de Villars, le maréchal d'Estrées et le duc d'Antin, présidents de ces conseils, qui rapportent, et ont séance et voix délibérative. Les mercredis et les dimanches matin, le maréchal d'Huxelles, président du conseil des affaires étrangères, rapporte ce qui a été agité dans ce conseil, et a séance et voix délibérative aussi.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 23:00

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/01/Portrait_Of_Phillippe_De_Courcillon.jpg/250px-Portrait_Of_Phillippe_De_Courcillon.jpg

Mercredi 23, à Vincennes.

 

On fît à Saint-Denis le service du feu roi

 

M. le cardinal de Rohan officia

 

L'évêque de Castres prononça l'oraison funèbre.

 

On me dispensera d'écrire le détail de cette triste cérémonie, qui dura jusqu'à cinq heures et demie du soir

 

On trouvera cela ailleurs dans beaucoup d'endroits. 

 

Il y a déjà quelques jours que M. de Canillac a obtenu le don pour le dessèchement des marais de la Moer

 

Il y en a une petite partie dépendante d'Ypres, qui n'est plus à la France, mais on croit qu'il sera aisé de s'accommoder avec ceux à qui l'empereur fera le don de ce qui lui en doit revenir.

 

Aux conseils de régence, on y rapporte les samedis toutes les affaires qui ont été agitées au conseil de finances, et le duc de Noailles, président du conseil de finances, rapporte lui-même et a séance et voix délibérative.

 

Les mardis on rapporte à ce conseil ce qui a été agité aux conseils de guerre, de marine et du dedans du royaume, et ce sont le maréchal de Villars, le maréchal d'Estrées et le duc d'Antin, présidents de ces conseils, qui rapportent, et ont séance et voix délibérative.

 

Les mercredis et les dimanches matin, le maréchal d'Huxelles, président du conseil des affaires étrangères, rapporte ce qui a été agité dans ce conseil, et a séance et voix délibérative aussi.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Journal du marquis de Dangeau
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 23:00
 
De Paris, la Gazette du 26 octobre écrit :

« Le Service solennel pour le repos de lame du feu Roy, fut celebré dans l'Eglise de l'Abbaye Royale de S. Denis. Le Corps qui estoit demeuré en depost depuis le jour du transport, estoit sur un magnifique cadafalque [sic]. sous un grand pavillon, au milieu d'une Chapelle ardente, esclairée d'un grand nombre de cierges. Le tour du Chmur estoit orné de cartouches, qui representoient les principales actions, & les vertus du Prince defunt. Le Cardinal de Rohan [Armand Gaston Maximilien de Rohan de Soubise], Grand Aumosnier de France, s'y estant rendu le soir du jour precedent, avoit assisté aux Vespres des Morts chantées par la Musique du Roy, & par le, Religieux de l'Abbaye. Le Clergé, le Parlement, la Chambre des Comptes, la Cour des Aides, la Cour des Monoyes, le Chastelet, l'Election, le Corps de Ville & l'Université s'~ estoient rendus, suivant l'invitation qui leur en avoit esté faite. Monsieur le Duc d'Orléans. premier Prince du deuil, ayant pris sa place, ensuite le Duc de Bourbon [Louis Henri de Bourbon], & le Comte de Charolois [Charles de Bourbon], la Messe fut celebrée par le Cardinal de Rohan. À l'Offertoire, Monsieur le Duc d'Orléans, conduit par le Marquis de Dreux [Thomas (de) Dreux de Brézé], Grand Maistre des Ceremonies, alla à l'Offrande. après les saluts ordinaires de l'Autel, du Corps du feu Roy, des Princes, du Clergé, des Ministres Estrangers & des Compagnies. Ensuite le Duc de Bourbon, puis le Comte de Charolois, y furent conduits. Après l'Offertoire, l'Evesque de Castres [Honoré de Quiqueran de Beaujeu] prononça l'Oraison Funebre.  
Lorsque la Messe fut finie, le Cardinal de Rohan & ensuite les Evesques d'Auxerre [Charles Daniel Gabriel de Tubières de Grimoard de Pestels de Lévis de Caylus], de Seez [Dominique Barnabé Turgot de Saint­Clair], d'Angers [Michel Poncet de La Rivière] & de Beauvais [François Honoré Antoine de Beauvillier de Saint-Aignan], firent les encensements autour du Corps, après lesquels les Gardes du Corps habillez de deuil, le chaperon en forme, le transporterent au caveau, après qu'on eust osté de dessus le cercueil les honneurs (nom qu'on donne aux principales pièces qui servent aux grandes cérémonies, aux sacres des rois et des prélats, aux baptêmes, etc...comme le cresmeau, les cierges, le pain, le vin ...Dans les obsèques, on présentoit autrefois les honneurs, c'est-à-dire l'escu, le timbre, l'espée, les gantelets, les esperons dorezs, le pennon, la bannière, le cheval etc...) qui furent presentez aux Ducs qui devoient les porter. Les quatre coins du Poële estoient tenus par le sieur [Jean Antoine] de Mesures Premier President du Parlement, par le sieur de Novion [André Potier], le sieur de Menars [Jean Jacques Charron] & le sieur [Étienne] d'Aligre, Presidents à Mortier. Le Royd'Armes approcha du Caveau, où après que le Corps eust esté descendu, il jetta sa Cotte d'armes & son Chaperon, puis il appella ceux qui devoient porter les pieces d'honneur. Le Marquis de Courtenvau [Michel François Le Tellier de Louvois] apporta l'Enseigne des Cent Suisses de la Garde, dont il est capitaine. Le Duc de Charost [Armand de Béthune], le Duc de Villeroy [François de Neufville], le sieur de Balliviere [François Le Cornu], Lieutenant de la Compagnie du Mareschal de Harcourt [Henri d'Harcourt de Beuvron] en son absence, apporterent les Enseignes de leurs Compagnies, & le Duc de Noailles [Adrien Maurice de Noailles], Capitaine de la Compagnie des Gardes Escossoises, apporta celle de la sienne. Quatre Escuyers du Roy porterent les Esperons, les Gantelets, l'Escu & la Cotte d'armes. Le sieur du Saussoy [Isaac Courtin], en l'absence du Marquis de Beringhen [Jacques Louis (Ier) de Beringhen d'Armainvilliers], Premier Escuyer, apporta le Heaume timbré à la Royale. Le sieur de la Chesnaye [Jean-Baptiste Nicolas Desmé], Premier Trenchant (sic, pour premier écuyer tranchant, écuyer chargé de découper les viandes à la table du Roi), apporta le Pannon [sic] (Pennon. Etandart à longue queue)du Roy. Le Grand Escuyer de France [Charles de Lorraine, comte d'Armagnac], apporta l'Espée Royale. Le Duc d'Albret [ou de Bouillon,  Emmanuel Théodose de La Tour], Grand Chambellan, apporta la Banniere de France. Le Duc de Brissac [Charles Timoléon Louis de Cossé] apporta la main de Justice. Le Duc de Luynes [Charles Philippe d'Albert] apporta le Sceptre, & le Duc d'Uzes [Jean Charles de Crussol] la Couronne Royale. Toutes les pieces d'honneur furent postées [sic] sur le cercueil. Puis le Duc de la Tremoille [Charles Louis Bretagne de La Trémoïlle] faisant la fonction de Grand Maistre de France, mit son baston dans le Caveau, & les Maistres d'Hostel rompirent les leurs. Ensuite le Duc de la Tremoille cria le Roy est mort & le Roy d'armes repeta par trois fois le Roy est mort, prions tous Dieu pour le repos de son ame. On fit ensuite une priere. Enfin le Roy d'Armes cria trois fois : Vive le Roy Louis XV, ce qui fut suivi des acclamations de toute l'Assemblée, & les Trompettes sonnerent dans la Nef. Les Princes, le Clergé, les Ducs, les Officiers, les Compagnies, les Ministres Estrangers, furent ensuite traitez magnifiquement en diverses salles de l'Abbaye »
Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans GAZETTE
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 14:24

Mardi 22, à Vincennes. — M. le duc d'Orléans vint ici le matin, et tint le conseil de régence par extraordinaire. On y jugea l'affaire entre M. le Grand et M. le Premier; M. le Premier a gagné l'affaire en son entier, et l'on croit qu'il lui en reviendra plus de 100,0O0"ecus, car il a toute la dépouille de la petite écurie*. M. le duc d'Orléans tint encore conseil de régence l'après-dlnée, puis retourna coucher à Paris. On avoit appelé au conseil de régence le matin tous les présidents des autres nouveaux conseils; le maréchal de Villeroy, comme beaufrère de M. le Grand, et le maréchal d'Huxelles, cousin germain de M. le Premier, s'étoient récusés. — Madame de Dangeau reçut une lettre du comte de Lewenstein, son frère, évêque de Tournay, qui lui mande que le mardi 15 de ce mois il avoit été élu abbé de Stavelo et de Malmedy. Ce sont deux petites souverainetés jointes ensemble qui donnent la séance dans le banc des princes de l'empire ; elles étoient vacantes par la mort du prince François, frère du duc de Lorraine; cela vaut environ 10,000 écus de rente. Le cardinal de Furstemberg, qui en étoit abbé avant le prince François, avoit voulu faire le comte de Lewenstein son coadjuteur.

* M. le Grand, que sa longue habitude de crédit très-distingué auprès du roi, et le grand état qu'il avoit tenu toute sa vie, avoit rendu trèsautorisé, prit si vivement le procès qu'il intenta à M. le Premier, que personne de la régence n'en vouloit être juge , et que la plupart proposèrent de remettre cette affaire-là à la majorité; elle traîna donc de la sorte jusqu'à ce que les entreprises de fait de M. le Grand, les cris de M. le Premier, qui sans jugement se voyoit peu à peu dépouillé de main mise, et ce qui fut représenté au régent de la foiblesse de ces remises, tirent décider pour le jugement, ctalorsM.dcTroyes, quoique ami de tout temps des Béringhen, mais qui ne vouloit se brouiller avec personne, s'enfuit à Troyes sous prétexte d'y aller déménager, et ne revint qu'après le jugement rendu. La question est assez curieuse et assez courte pour trouver place ici .M. le G rand faisoit bouclier de ses patentes de grand écuyer, qui lui donnoient toute autorité et supériorité sur la grande et sur la petite écurie, et qui à son égard ne distinguoient point le premier écuyer de la petite écurie du premier écuyer de la grande écurie, constamment demeuré entout et partout sous ses ordres.Ilalléguoitque dans quelque usage que fût le premier écuyer de se mêler seul des carrossesdu roi et de leurs attelages, c'étoit au grand écuyer qu'étoit demeuré le droit d'en ordonner le deuil et de toute la livrée de la petite écurie, toutes les fois que le roi drapoit; enfin il ajoutoit qu'il étoit ordonnateur également des dépenses de l'une comme de l'autre; que la chambre des comptes ne connoissoit que sa seule signature, et qu'encore qu'il laissoit faire à M. le Premier toutes les dépenses de la petite écurie, lorsqu'il en falloit compter c'étoit à lui, grand écuyer, que ces dépenses de la petite écurie étoient apportées, pour qu'il y fît la même fonction d'ordonnateur que sur celles de la grande, avec quoi elles étoient allouées à la chambre des comptes, sans que le nom du premier écuyer y parût jamais en rien. Delà il concluoit sa supériorité, la dépendance entière de lui, du premier écuyer et de toute la petite écurie, à quoi ne pouvoit préjudicier la complaisance qu'il avoit bien voulu avoir de ne la pas faire sentir, et conséquemment qu'à lui, privativement au premier écuyer, appartenoit toute la dépouille de la petite écurie. M. le Premier convenoitde tout, mais en nioit les conséquences. Il disoit, sur les provisions de grand écuyer, que c'étoit un style ancien, qui étoit demeuré et qui ne décidoit rien contre l'état présent des choses ; qu'il est tel que la plupart des charges se sont faites et accrues aux dépens les unes des autres; qu'on seroit bien étonné si le grand chambellan entreprenoit de se soumettre les quatre premiers gentilshommes de la chambre, le grand maître et les maîtres de la garde-robe, d'ôter aux premiers valets de chambre la garde de l'argent particulier du roi, d'avoir un petit sceau et d'en sceller beaucoup de choses à l'insu du chancelier, et de recevoir les hommages pour le roi, dont le chancelier et la chambre des comptes sont en possession depuis longtemps; que toutes ces choses étoient sans difficulté des démembrements de l'office de grand chambellan, et ainsi de bien d'autres charges; que pour le deuil de la petite écurie, cela ne concluoit pas plus contre lui que contre les quatre capitaines des gardes du corps, auxquels le grand écuyer envoyoit, à tous les grands deuils de la cour, son propre tailleur prendre leur mesure, acheter, faire et leur porter leurs habits, qui étoient payés sur son ordonnance, et qu'encore qu'il fût en effet ordonnateur des dépenses de la petite écurie, il ne pouvoit rien qu'il ne les signât toutes à la seule inspection de celle du premier écuyer, et sans se mêler ni demander raison de pas une, comme c'étoit lui encore qui étoit ordonnateur des étendards des quatre compagnies des gardes du corps, sans que cela lui acquît aucun commandement sur elles, ni aucune supériorité de charge sur aucun de leurs officiers, non plus que le moindre droit d'avoir rien à dire ni à voir sur ces étendards. Qu'il en résultoit donc que cette qualité d'ordonnateur qu'il conservoit sur des dépenses dont il n'avoit pas la plus légère inspection, n'étoit que pour simplifier les choses et diminuer la variété des signatures pour la facilité et la commodité d'un meilleur ordre à la chambre des comptes. Enfin, qu'il étoit vrai dans le principe et dans l'ancien temps que la petite écurie dépendoit du grand écuyer; mais qu'il étoit vrai aussi que Henri III l'a voit entièrement et totalement distraite et rendue indépendante de M. de Bellegarde, grand écuyer, en faveur de M. de Liancourt, premier écuyer, sans que dès lors ni depuis jusqu'au moment présent, il y eût jamais dispute, prétentions ni difficultés là-dessus ; que, toujoursdepuis, Henri III et tous ses successeurs avoient donné l'ordre au grand et au premier écuyer distinctement et séparément en présence l'un de l'autre, et de plus à un simple écuyer de la petite écurie en présence du grand écuyer, lorsque le premier écuyer n'y étoit pas; que cela étoit arrivé à M. le Grand tant que le roi a vécu, toutes les fois qu'il en a pris l'ordre, sans que jamais il en ait fait la moindre représentation, beaucoup moins de plainte; qu'enfin le même M. de Liancourt avoit eu la dépouille entière de la petite écurie par deux fois, à la mort d'Henri III et à celle d'Henri IV, et M. de Saint-Simon, premier écuyer,àcelle de Louis XIII, sans la plus petite opposition ni difficulté. Il concluoit à continuer de vivre comme il avoit toujours vécu, et que le premier écuyer et la petite écurie demeurassent à l'égard du grand écuyer et de la grande écurie sur le pied de séparation entière et de totale et parfaite indépendance où Henri III l'avoit mise et où les rois ses successeurs l'avoient maintenue jusqu'à présent, sans que depuis près de cent quarante ans il y eût jamais eu de plainte, ni de prétentions au contraire ; c'est ce qui fut enfin décidé. M. le Grand, qui en fut d'autant plus outré qu'il sentoit tous les avantages de son poids auprès du régent, en voulut profiter au moins en ce qu'il put, et en obtint l'étrange permission de protester contre cet arrêt, et un ordre de la recevoir, à tel notaire qu'il voudroit. Il ne laissa pas de chicaner encore, et toujours par voie de fait, le premier écuyer et la petite écurie, qui souffroient longtemps avant de se plaindre, qui se plaignirent longtemps sans obtenir justice, et qui enfin l'obtenoient. L'inquiétude de ce procès, qui anéantissoit la charge de premier écuyer s'il eût perdu, et lui-même qui n'existoit que par sa charge, et les tracasseries continuelles qui suivirent, donnèrent tant de chagrin au premier écuyer que cela lui abrégea fort ses jours. Pour achever cette matière, quoiqu'en chose qui dépasse fort le temps des Mémoires, le grand et le premier écuyer morts et leurs enfants ayant leurs charges, les tracasseries recommencèrent, et par la protection de M. de Fréjus, dès lors fort compté par M. le Duc, premier ministre, auquel il succéda bientôt, le premier écuyer fut maintenu. Le grand écuyer alors voulut se servir de la protestation, et remit toutel'affaire en question, et il la perdit de nouveau en entier. Piqué de n'avoir pas réussi, il ne voulut pas signer les dépenses de la petite écurie sans les examiner, et le premier écuyer, son arrêt en main, refusa de s'y soumettre. Cela dura ainsi quelque temps; mais cette sorte de délai apportant de la confusion, et pas un des deux n'en voulant démordre, M. le Duc, premier ministre, décida qu'au refus du grand écuyer il signeroit comme grand maître de la maison du roi, et depuis il a continué jusqu'à cette heure, tellement que le grand écuyer en a perdu cette belle prérogative par pique et opiniâtreté ; et c'est ainsi que les choses entre eux en sont demeurées, et sans plus d'entreprises de la part du grand écuyer.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 14:21

Lundi 21, à Vincennes. — M. le duc d'Orléans donna des audiences tout le matin et toute l'après-dlnée; il en donna une le soir au maréchal de Berwick. — M. de Lesparre, second fils du duc de Guiche, a obtenu la survivance du gouvernement de Ham; il a donné 10,000 fr. à Sérignan, qui en est gouverneur, pour avoir son consentement. C'est Cavoye qui a imaginé cette affaire-là, qui est d'autant meilleure pour Lesparre, qui est fort jeune, que Sérignan a plus de quatre-vingt-dix ans, et le gouvernement vaut 15,000 livres de rente et n'oblige à aucune résidence. —M. Fagon prit séance au conseil comme conseiller d'État; il est surnuméraire; il n'a point le rang du jour qu'il a été intendant des finances, parce que les intendants des finances sont supprimés. On ne fait guère de conseillers d'État surnuméraires, mais on avoit l'exemple de M. Rouillé, qui l'avoit été, et on a été bien aise de faire ce plaisir à M. Fagon, qui travaille beaucoup et dont on est fort

(l) Ces pièces ne se trouvent pas dans le manuscrit de Dangcau.

content. — On a nouvelle que le roi de Pologne est arrivé depuis quelques jours en Saxe et qu'il a laissé le général Flemming en Suède.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 23:00
La cour rentre à Paris.
Purges et restauration.
Les parlementaires ne peuvent plus se réunir sans y être invités, se mêler des affaires d'Etat ou de finance, et de se mettre au service d'un grand.
Louis XIV et Anne d'Autriche quittent Saint-Germain-en-Laye pour entrer triomphalement dans la ville de Paris.

La Fronde est terminée et le roi est accueilli par le corps de la ville.

Louis XIV vers 1653, attribué à Jean Nocret.
Le jeune Louis XIV regagne Paris après l'écrasement de la Fronde.

Après l'échec de la Fronde des princes.
Le seul résultat durable de la Fronde est le souvenir qu'elle laisse dans le coeur du roi, alors âgé de neuf ans.
Les craintes et les vexations lui inspireront à jamais une méfiance irréductible envers les oligarchies de nobles et de parlementaires.

Amnistie des Frondeurs sauf pour Condé.
Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans 1638-1661
commenter cet article
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 14:20

Dimanche 20, à Vincennes. — Il n'y eut point de conseil de régence, parce que les autres conseils n'avoient point envoyé de matière à traiter. Dans le dernier conseil de marine, il y avoit dispute pour les rangs entre M. de Bonrepaux, de Champigny, Ferrant et Vauvré; M. le comte de Toulouse ordonna que ces quatre messieurs prendroient leurs places sans distinction, comme ils arriveraient, en attendant que M. le duc d'Orléans eût examiné leurs raisons pour régler leurs rangs; ce qui fut exécuté dans cette séance-là. — M. le Grand a produit un nouveau mémoire dans l'affaire qu'il a contre M. le Premier; ils ont fait imprimer leurs factums de part et d'autre; ils sont assez curieux, et on les trouvera à la fin de ce livre (1). Cette affaire sera jugée mardi matin dans un conseil de régence extraordinaire, et on ne croit pas que tout ce que M. le Grand prétend lui soit adjugé dans son entier. — L'affaire de la banque fut examinée encorehier;elle doitêtre décidée jeudi, dans une assemblée qui se fera chez M. le duc d'Orléans. — Il arriva un courrier d'Angleterre; les troubles d'Écosse augmentent considérablement, et les Hollandois refusent d'envoyer au roi Georges les six mille hommes qu'il leur demande.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 14:19

Samedi 19, à Vincennes. — Le roi se porte à merveille ici et devient tous les jours plus joli, et par l'esprit et par ses manières polies. M. le duc d'Orléans vint ici l'après-dlnée tenir le conseil de régence; il a fait faire le calcul de ce qui est dû aux ambassadeurs et aux ministres que nous avons dans les pays étrangers; cela monte à 1,600,000 francs. — L'assemblée du clergé se séparera à la fin du mois, et il n'y a encore que six millions de payés, des douze qu'elle doit donner au roi. — On publia l'arrêt qui supprime plusieurs petites charges dans Paris et dans les provinces, qui étoient fort à la charge du peuple. —L'affaire entre M. le Duc et M. le duc du Maine fut terminée chez madame la Princesse; M. le Duc retire toutes les protestations qu'il avoit faites contre les actes où M. du Maine prend la qualité de prince du sang et promet à M. le duc d'Orléans de ne les point renouveler que du consentement de M. le duc d'Orléans. Il n'a point voulu donner cette parole à M. ni à madame du Maine, ne voulant rien promettre là dessus qu'à M. d'Orléans*. Dans les actes que M. le Duc signera avec M. et madame du Maine dans la suite il ne prendra pas lui-même la qualité de prince du sang, afin qu'ils ne puissent pas prétendre de la prendre avec lui; mais il ne s'oppose point qu'ils ne prennent, M. le comte de Toulouse et lui, la qualité de princes du sang dans les actes qu'ils passeront avec les autres gens. Madame du Maine se contente pour sa part de la succession de feu M. le Prince, son père, de 1,200,000 francs, dont l'intérêt lui sera payé au denier vingt, et qu'on ne lui pourra rembourser à moins de 100,000 francs à la fois; c'est l'abbé Mainguy qui a été chargé du détail des affaires pour la succession. Madame la Princesse auroit fort souhaité qu'étant tous chez elle pour cet accommodement, il y eût eu plus de chaleur et d'amitié entre eux; mais comme les esprits ont été fort aigris, il faut leur laisser le temps de revenir.

* On peut dire que sans l'intérêt précuniaire de la succession de M. le Prince, M. du Maine seroit demeuré paisible possesseur de tout ce qu'il avoit conquis. Son rang, sa qualité de prince du sang, son habilité de succéder à la couronne, de lui, de ses fils et de son frère, touchoient peu M. le duc d'Orléans, et point assez pour donner à madame sa femme le coup de poignard de les leur disputer. M. le Duc, car les autres princes du sang étoient encore bien jeunes, avoit été fort blessé de ces énormes et inouïes concessions, mais il s'y étoit accoutumé, et il ne s'en parloit plus. Mais M. le Prince, qui avoit laissé des biens immenses, avoit fait un testament qui avantageoit si extrêmement son fils unique par-dessus ses filles, que ces princesses ne le crurent pas devoir supporter ; c'est ce qui commença le procès. M. le Duc ne survécut que d'un an M. le Prince son père; après sa mort le roi fit chercher des voies d'accommodement; il est étonnant comme elles ne se trouvèrent pas. Madame la Princesse, mère commune, avoit de son côté des biens aussi immenses, avec lesquels elle pouvoit faire la loi à ses enfants et mettre la paix entre eux, surtout avec l'appui de l'autorité du roi; mais ni elle ne le fit, ni on ne le lui fit faire, et le reste de la vie du roi s'écoula dans ces vaines recherches. Après sa mort le procès recommença ; M. le Duc espéra de réduire M. du Maine sur l'intérêt, en lui en contestant un plus sensible que le pécuniaire, et de conduire par lui madame la princesse de Conty, sa tante et sa belle-mère, au même point où M. du Maine se seroit arrêté. Il se trompa; madame du Maine éclata, et l'accessoire devint le principal, parce qu'il n'y avoit pas moyen de procéder sans qualités, et que du moment que celle de prince de sang étoit contestée à M. du Maine par M. le Duc, il la falloit soutenir partout ou y renoncer. De là, au reste, il n'y eut qu'un pas; ainsi la qualité de prince du sang, l'habilité à la couronne, la parité d'honneurs et de rang, tout devint litigieux. Cela une fois expliqué, on ne s'engagera pas ici à suivre ces princes dans toutes leurs démarches; cela seroit trop vaste pour de simples additions; on se contentera d'en éclaircir les événements qui le mériteront le plus. D'accommodement qui tint sur pas un article, il n'y en eut point, comme le disent les Mémoires et comme on le crut alors.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 14:19

Vendredi 18, à Vincennes. — On tint hier un grand conseil chez M. Amelot pour examiner la banque, qui avoit déjà bien été examinée chez le duc de Noailles mardi dernier; elle le sera encore demain chez M. d'Argenson. On y fait venir des banquiers et des principaux commerçants de Paris; M. Law a prié M. le duc d'Orléans d'en exclure le seul Bernard. — Madame la duchesse de Berry fut enfermée l'après-dlnée chez elle avec le duc de Tresmes et le duc d'Aumont pour régler les affaires des comédiens, dont elle se veut mêler; on en retranche quatre, qu'on trouvoittrop mauvais, et on remet dans la troupe Poisson le père et Poisson le fils ; on donne à chacun des quatre de ceux qu'on retranche 500 francs de pension. — M. le duc d'Orléans alla l'après-dlnée à Saint-Cloud, et en revint avec madame la duchesse d'Orléans et mademoiselle de Chartres. M. le duc de Chartres est encore à Saint-Cloud; il se porte assez bien, mais on ne veut point encore l'amener à Paris.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
">

Bonjour & Bienvenue

http://imageshack.us/
http://imageshack.us/

Vous êtes actuellement

Sujet(s) de Sa Majesté

 

Il y a 374 ans au jour le jour
Compteur

Versailles 3d

Secret d'histoire

Louis XIV, les passions du roi Soleil

Si Versailles m'était conté
écrit et réalisé par Sacha Guitry
  sorti sur les écrans en 1954
 
Visitez Versailles
 
Avez-vous déjà visité le château de Versailles
et remarqué ces petits détails qui accentuent la beauté des décors?
Le but VERSABLOG est d'une part
de faire découvrir le château de Versailles
à ceux qui n'auront jamais l'occasion de s'y rendre
et d'autre part de collecter le plus d'informations possibles
aux sujets des oeuvres que contient le château
Rez-de-Chaussée

Le Grand Siècle


Les Amis de Roglo
une base de données gérée sous Geneweb


Louis XIV, l'homme et le roi

 

faste-de-cour-et-ceremonie-royales

 


 

 

 

 

http://img12.imageshack.us/img12/296/radioljs.jpg



Cliquez pour écouter Radio canal Académie


Galerie des Batailles du château de Versailles

Galerie des batailles du château de Versailles


Image Hosted by ImageShack.us
SIÈCLE DE LOUIS XIV (cliquez)


Généalogie de Louis

Chronologie de la France 

sous Louis XIV (1643-1715)

Image Hosted by ImageShack.us


Mémoires de Saint-Simon
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu/page9-220px-M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu.jpg

  Liste des tomes

tome 01 - 1691-1697

tome 02 - 1697-1700

tome 03 - 1700-1702

tome 04 - 1702-1705

tome 05 - 1705-1707

tome 06 - 1707-1708

tome 07 - 1708-1709

tome 08 - 1710-1711

tome 09 - 1711-1712

tome 10 - 1712-1713

tome 11 - 1713-1715

tome 12 - 1715

tome 13 - 1715-1716

tome 14 - 1716-1717

tome 15 - 1717-1718

tome 16 - 1718

tome 17 - 1718-1720

tome 18 - 1720-1721

tome 19 - 1721-1723

tome 20 - 1723

Mémoires de Dangeau

Tome 01

1er avril 1684 - 31 décembre 1686

Tome 2

1er janvier 1687 - 30 septembre 1689

Tome 3

1er octobre 1689 - 31 décembre 1691

 

http://www.essentiam.fr/livres-anciens/wp-content/uploads/2011/02/almanach.jpg

Les Almanachs disponibles en ligne sur Gallica

Almanac ou Calendrier, 1683-1699 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1700-1792 [lire en ligne] 

Almanach national de France, 1793-1803 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1805-1813 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1815-1830 [lire en ligne] 

Almanach royal et national, 1831-1847 [lire en ligne] 

Almanach national, 1848/49/50-1852 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1853-1870 [lire en ligne] 

Almanach national, 1872-1919 [lire en ligne]



 
Confidences royales

L’Union des Cercles Légitimistes de France

Cercle Henri IV.com

Association France Royaliste

http://www.choeur-montjoie.com/

Les manants du roi.com


http://royaliste.genhit.com/

Association Louis XVI


Charles VIII

http://fr.groups.yahoo.com/group/capetiens/

http://fr.groups.yahoo.com/group/Heraldique-Noblesse/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/regalisgenealogia/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/royaliste/?yguid=302340009


 

 

 

 

Maisons Royales

Image Hosted by ImageShack.us

LES SITES OFFICIELS DES MONARCHIES et FAMILLES PRINCIERES

Le site de la Maison de Savoie-Aoste
Le site de de la Monarchie Belge
Institut de la Maison de Bourbon
Le site (en Portugais) de la Maison Imperiale du Bresil
et aussi Maison Imperiale du Bresil
Le site du Prince Frederik de Danemark
Le site de la Monarchie Danoise
Le site de la Maison du Roi d'Espagne
Le site du Duché du Luxembourg
Le site de la Maison Grand Duchale du Luxembourg
Institut de la Maison Royale de France
Le site de la Monarchie Britannique
The Official Royal Images Library
Le site de la Maison Royale de Hanovre
Le site de Reza Pahlavi d'Iran
Site de la Reine Noor de Jordanie
Le site de la Famille Princière du Liechtenstein
Le site de la Famille Princière de Monaco
Site de la Famille Royale de Norvège
Le site de la Famille Royale des Pays-Bas
Site de la Maison Romanoff
Site de la Princesse Tatjana Nicholaievna Romanov (une autre vision de Iekaterinenburg)
Site du Prince Nikolai Romanov
Les pages de la Maison Royale de Suède
Le site de la Maison Royale de Yougoslavie
Site de la Maison Royale des Deux-Siciles
Site de la Famille Royale de Grèce
Site Officiel du Pce Carlos-Hugo de Bourbon-Parme
Bourbon-Parme http://www.borboneparma.it/
Autriche (Habsbourg-Lorraine) http://www.hapsburg.com/
Grand Duché de Toscane Habsbourg-Loraine  http://www.granducato.org/
Site de la Maison Royale dePrusse
Site deFarah Pahlavi, Imperatrice d'Iran
Site de la Maison Royale d'Albanie
La Maison deBavière
La Maison Royale dePortugal
Portugal http://www.reallisboa.pt/
Site Officiel du Roi Abdallah de Jordanie
Official Website de la Reine Rania de Jordanie
Le site de la Princesse Ashraf Pahlavi, soeur jumelle du dernier Shah d'Iran
Le site du Roi Zaher-Shah d' Afghanistan
La Confrérie de l'Ordre de la Toison d'Or
Site de Nikolas et Liliana de Yougoslavie
Site du Prince Paul de Roumanie
Site de David Armstrong-Jones, Vicomte Linley fils de la Princesse Margaret
Site du Prince de Galles
Site du Prince Michael de Kent
Site de Carl, Prinz zu Wied
La Fondation du Prince Philippe de Belgique
Le premier site sur la Princesse Elisabeth de Belgique
Le site des Princes d'Ysenburg et leur chateau de Budingen
Le site de la Maison Reventlow
Le site du Prince Alexandre de Yougoslavie
Le site des Princes de Saxe-Coburg-Gotha
Le site de Tim Bentinck, descendant des Comtes de Portland
Le site de Marianne, Princesse zu Sayn-Wittgenstein-Sayn
Le site de la Maison von Ledebur
Prince Georg Friedrich de Prusse
Prince Inigo von Urach
Le site des Princes zu Oettingen-Wallerstein
Le site du Prince de Chimay
Le site de Catherine Oxenberg, fille de la Princesse Elisabeth de Yougoslavie
L'agenda des membres de la Famille Royale Britannique
Le site des Comtes KAROLYI
La famille Princière Italienne Doria Pamphilj
Site de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge
Site des Princes zu Loewenstein
Site de la Princesse Astrid zu Stolberg-Wernigerode
Site sur l'histoire de la Maison Princière Thurn und Taxis
Site de la famille Thurn und Taxis
Site de la Princesse Marie Dorothée Mimi de Croÿ
Site de la Maison Royale de Roumanie
Site de la Maison de Savoie
Site des Princes Albert et Rudiger de Saxe (en Allemand)
Site du Maharadjah de Jodhpur
Le site sur la sauvegarde des héritages culturels de l'Archiduchesse Francesca d'Autriche
Chroniques de la Maison de Prusse à travers les âges
Site officiel du Prince Gabriel de Belgique
Site des Princes Repnine
Le site des Princes zu Leiningen
Le site de la Duchesse Diane de Wurtemberg
France (Bonaparte)http://www.napoleon.org/
France (Bourbon – Duché d’Anjou)http://www.royaute.org/ 
Prince Charles-Philippe d'Orléans - Duc d'Anjou http://www.ducdanjou.com/

LES SITES NON-OFFICIELS SUR LES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES

Site sur les Princes zu Leiningen
Site sur le Roi Simeon de Bulgarie et sa famille
Site sur l'Archiduc Otto de Habsburg
Site sur la Famille Royale du Japon
La Page Grands de ce monde
Histoire de la Principauté de Salm
Site sur la Princesse Madeleine de Suède (69 galeries de photos)
La Page sur la Princesse Victoria de Suede
Succession au trône de Russie
Le Prince Frederik de Danemark
La famille Royale Bulgare
Les peintures du Prince Antonio Joao d'Orleans-Bragance
Britannia - Les Monarques de Gde-Bretagne
Les Têtes couronnées
The Royal Archive, avec téléchargement de clips AVI du Prince William - à conseiller aux fans
Biographies de tous les membres de la Famille Royale Anglaise
Les Bourbons en Espagne
Le site de la Monarchie Italienne
Cercle Monarchique de Rio de Janeiro Orléans-Bragance
Portail de la Monarchie Brésilienne

LES SITES SUR LES GENEALOGIES DES FAMILLES ROYALES
La Descendance Capétienne - Recensement des descendants d'Hugues Capet dont la filiation est encore représentée de nos jours
Le site de José Verheecke -Une foule de choses: quartiers de personnages connus, descendance de Philippe le Beau, liste de biographies, Généalogie des Rois de France - (Rois de France et Noblesse Française)
WorldRoots - Royalty Pages de Brigitte Gastel Lloyd
Verena's Royal Genealogical Pages
Grandes Familles - (Rois de France, très détaillé)
Forum Royauté - Groupe de discussion francophone sur les familles Royales
Web Genealogie - Un site sur les généalogies de toutes les Dynasties (actuelles ou éteintes)
Gene@star - Les généalogies d'une foule de personnalités connues (politique, spectacle, etc...)
Webgenea.com - Un site pour bien comprendre la généalogie avec une partie sur la Noblesse Européenne
The European Royal Houses par Guy Stair Sainty
Hein's Royal Genealogy Page par Hein Bruins - des pages de News très complètes, des gen. inédites: Rothschild, Agnelli, etc..
Sangre de los Godos - Le site de Luc Frère sur la Noblesse Espagnole
Antoine de Nadaillac's Web Page - Les Rois de France, les Habsburg et plusieurs familles Nobles françaises
Royalark - Royal & Ruling Houses of Africa, Asia, Oceania and Americas
Marino Montero Genealogical Research Foundation

Recensement Capétien - Le recensement de tous les descendants d'Hugues Capet
http://europeandynasties.com

LES SITES DONT LE SUJET S'APPARENTE A LA GENEALOGIE (Biographies, Héraldique, photos, chateaux ...)
L'actualité du Gotha par Stephane Bern (n'est plus mis à jour)
Capetiens.com - La Tradition Royale Française
Cartes Postales anciennes sur la Famille Royale de Roumanie
Site sur le Chateau de Detmold, résidence des Prince de LIPPE
Site sur le Chateau de Blenheim, résidence du Duc de Marlborough
De magnifiques photos des familles royales et des évènements royaux, par Eric Pacherie
Le chateau de Sayn
Le chateau de Ledreborg
Les Joyaux des Reines
Les chateaux du duché de Parme et Piacenza
Chatsworth House, la résidence du Duc de Devonshire
Photographies Royales à partir de 1897 Lafayette negative Archives
Chateau de Baronville (famille de Rougé)
Gonzague de Lamotte Peintre Armoriste
Mémorial de France de St Denis
Le chateau de Lunéville
Le chateau de la famille de Yturbe
Le chateau des Marquis de Breteuil
Le chateau des Ducs de Brissac

Autres Sites

Le site sur Henri IV
avec les informations
sur les programmes de commémorations !
Henri IV

 

 
couronne.gif






 Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

histoire, reconstitution historique, spectacle, danse ancienne, contredanse
Lien vers le site www.histoire-en-ligne.com/
blason armoiries

 
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us








 


Costumes de la Cour

de 1650 à 1800

Musiciens du Roi

http://www.site-moliere.com/lully.jpg

 

http://www.iamcultured.com/IMG/jpg/Louis-xiv-lebrunl.jpg
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Louis-XVI-St-Denis.jpg
bandeau.jpg






Image Hosted by ImageShack.us
Forum royaliste

Armes.jpg

free music