Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dignités de la Maison du Roi

Photo

http://www.edenparc.eu/files/users/3/8/4/0/1/1/8/livre_20d_20or.gif

"Quand on interroge le passé,

il répond présent"

(Sacha Guitry)

 


http://www.elosis.fr/mael/images/cour.jpg

   

 

 

http://www9.georgetown.edu/faculty/spielmag/images/L14jour_3.jpg

Offices de gouvernement

attribués par le roi de France

au moyen Âge et à l’époque moderne.
Dans l’ordre hiérarchique
fixé par une déclaration de Henri III de 1582
on trouve :
1° Grands officiers de la Couronne :
Sénéchal de France
grand officier du royaume de France au Moyen Âge
connetable
Connétable de France

Responsable des écuries royales, puis des armées
dignité supprimée en 1626 à la mort du dernier porteur de ce titre
le pouvoir important qu'il octroyait à son propriétaire pouvant faire ombrage au roi

Chancelier de France
responsable du scellage et de l'expédition des actes royaux
puis chef de la justice
le chancelier avait comme suppléant le garde des sceaux de France
qui assurait tous les devoirs du chancelier en cas de disgrâce de celui-ci
Garde des sceaux

Marechal-de-France.jpg






Maréchal de France
dignitaires militaires
chefs de facto de l’armée après la suppression de l’office de connétable
Amiral-de-France.jpg






Amiral

responsable des affaires maritimes
dignité supprimée en 1627 et recréée en 1669
Général des galères
Grand maître des arbalétriers
Grand-maitre-de-l-artillerie.jpg






Grand maître de l'artillerie
responsable de l’artillerie
des sièges et de l’approvisionnement en armes

 Les Grands Maîtres de l'Artillerie de France

cette charge a été érigée en grand office

de la couronne par Henri IV en 1601

et supprimée par Louis XV en 1755
Porte oriflamme
connetable.jpg






colonel-général de la cavalerie
colonel-général des Suisses
grand aumônier de France
grand-maître de France
grand officier de la couronne et
le chef de la Maison du roi.
grand-chambrier de France
grand-chambellan de France


Grand-ecuyer.jpg





grand écuyer de France
responsable de l'écurie royale
grand-échanson de France
grands officiers de la cour du roi de France
grands de la couronne
membre de la Maison du Roi.
Il était le chef de la grande paneterie
autrement dit la boulangerie royale.

Grand-veneur.jpg






Grand veneur de France

Les Grands Maîtres des cérémonies de France

Officier du roi dont la charge était autrefois
annexée à celle de grand-maître de la maison du roi
elle en fut séparée par Henri III, en 1585

Grand-chambellan.jpg






Grand chambellan de France
responsable de la chambre du roi

Les Grands Chambellans de France


Grand chambrier de France
Grand échanson de France


Grand-maitre-de-France.jpg






Grand maître de France
grand officier de la couronne
responsable de la maison du roi pour sa partie civile
Il avait la supervision sur toute la Maison du Roi
chef et surintendant général de la Maison du roi.

Liste des grands maîtres
2° Grands officiers de la Maison du Roi :
Grand-maître de la maison du Roi
grand-maréchal des logis
grand-prévôt de France et de la maison du Roi
capitaine des gardes du corps
capitaine-colonel des Cent-Suisses
capitaine-colonel des gardes de la porte


3° Ministres, secrétaires d'Etat :
Les descendants des ministres, comme ceux des grands-officiers de la couronne,étaient admis aux honneurs de la cour sans preuves de noblesse chevaleresque.

4° Membres du Conseil d'Etat et du Conseil privé

5° Gouverneurs et lieutenants généraux pour le Roi dans les provinces
(Il est à noter que les dignités qui précèdent donnaient la noblesse aupremier degré par suite d'anciens usages et non en vertu d'un texte de loiformel.)

6° Officiers généraux des armées : à partir de l'édit du 25 novembre 1750

7° Sergents d'armes : depuis l'édit de 1410 et principalement sous Charles VI

Maison du Roi

Responsables des principaux départements
de la maison du roi de France.

Tous les officiers de la maison du roi

sont sous la juridiction du grand maître de France

qui est le chef de la maison du roi.

Ces grands offices n'ont souvent qu'un rôle cérémoniel.

grand maître de France 

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier maître d'hôtel du roi

qui assure la direction des sept offices de la table du roi.

Le service de la bouche du roi

le premier panetier de France

qui assure l'approvisionnement en pain de la table du roi

le premier échanson de France

qui assure l'approvisionnement en vin

le premier écuyer tranchant

qui coupe la viande du roi.

le grand chambellan de France

chef de la chambre du roi

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

les quatre premiers gentilhommes de la chambre

assurant par quartiers la direction de la chambre du roi.

les quatre Premier Valet de Chambre du Roi

assurant par quartiers l'organisation de la chambre du roi.

le grand maître de la garde-robe

qui dirige la garde-robe du roi. De 1672 à la révolution

le grand écuyer de France dirige le service des écuries

un des grands officiers de la couronne de France pendant l’ancien Régime

Il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier écuyer de France seconde le grand.

le grand veneur de France 

grand officier de la Maison du roi

dirige les chasses royales, surtout celles au cerf.

le grand fauconnier de France 

grand officier de la Maison du roi de France

dirige les chasses royales utilisant des oiseaux de proie.

le grand louvetier de France 

maison du roi de France

dirige les chasses au loup et au sanglier.

le grand maître des cérémonies 

officier de la Maison du roi

dirige l'ordonnancement des cérémonies de la cour.

le grand maréchal des logis a la gestion du logement du roi, de la cour et des troupes de la maison du roi

le grand prévôt de France 

Les Grands Prévôts de France

Le Grand prévôt de France assure la police de la cour du roi et

pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

Il fait partie des officiers de la Maison du roi.

officiers de la Maison du roi.

assure la police de la cour et pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

le grand aumônier de France assure la direction de la maison ecclésiastique ou chapelle.

le premier aumônier de France assiste le grand aumônier.

Aumôniers ordinaires du roi
Chapelain ordinaire du roi

Chapelle-musique du roi

Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire du roi

Confesseurs du roi

Maître de l'oratoire du roi

Prédicateur ordinaire du roi

Premier aumônier de la maison du roi

Sacristain de la chapelle et oratoire du roi

Sommiers

Organisation de la Maison du Roi

Secrétaire d'État à la Maison du Roi (liste)

Grand Fauconnier de France (liste)

Us et coutumes à la cour de Versailles

Comptes de la Maison du Roi pour 1775.

La Maison du Roi sur www.heraldica.org (en anglais)

Note sur le département de la Maison du Roi

Dignités de la Maison du Roi








Chapelle Royale

Grand aumônier de France
Grand aumônier de France
officier de la monarchie française de l’ancien Régime
Il avait la charge de la maison ecclésiastique du roi (la Chapelle)
et la charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.
Sous son blason pendait un livre à la couverture d'azur,
chargée des armes de France et arborait par ailleurs une couronne ducale
 

premier aumônier de France le seconde
fonctions du premier en l'absence de celui-ci
De ces personnages dépendaient le confesseur du roi
ecclésiastique qui recevait la confession du souverain
le prédicateur du roi, qui prêchait en présence du souverain
et les aumôniers ordinaires qui assuraient le service régulier de la chapelle du roi.
MAÎTRE DE L'ORATOIRE
C'est le troisième officier ecclésiastique de la Maison du roi
il a les entrées de la chambre et le droit de committimus au grand sceau
il est réputé présent toute l'année aux bénéfices qu'il peut posséder, exigeant résidence

CONFESSEUR DU ROI

Aux grandes fêtes, et lorsque le roi fait ses dévotions,
le Confesseur se trouve à l'église auprès de Sa Majesté,
revêtu de surplis sur le manteau, avec le bonnet carré

Aumôniers ordinaires du roi
Il y a huit Aumôniers du roi
deux servent par quartier.
Ils avaient la qualité de conseillers du roi
celui qui est de service doit assister aux prières de Sa Majesté,
tant à son lever qu'à son coucher,
comme aussi aux offices de l'église

PRÉDICATEUR ORDINAIRE DU ROI
Chapelain ordinaire du roi
Chapelains du roi
Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire
Sacristain de la chapelle et oratoire
Sommiers
Chapelle-musique du roi

Maison Militaire

Maison militaire

Dignités militaires
Sous l'Ancien Régime, l'ensemble des forces militaires était placées,
au delà des commandants d'unités,
sous l'autorités d'une série de hauts dignitaires.
Jusqu'à la disparition de la charge en 1627,
ceux-ci étaient eux-mêmes placés sous l'autorité du Connétable,
puis, à compter de cette date, sous celle directe du Roi.
Connétable de France
a la supervision sur l'ensemble de l'armée du Roi et sur les Maréchaux.
Il porte derrière son blason deux mains sortant d'une nuée et tenant chacune une épée haute.

Maréchal de France
Amiral de France
Vice-Amiral de France
Général des Galères de France
Colonel Général de l'Infanterie
Colonel Général de la Cavalerie
Colonel Général des Dragons
a la supervision sur l'ensemble des régiments de dragons
Colonel des Gardes-Françaises
Colonel Général des Suisses et des Grisons
a la supervision sur les Régiments de Gardes-Suisses de la Maison du Roi
Grand Maître des Arbalétriers
Grand Maître de l'Artillerie
Le Grand Maître de l'Artillerie a la supervision sur toute l'artillerie,
tant pour sa fabrication que son approvisionnement.
Il soutient son blason de deux canons addossés sur leur affut au naturel.
En 1755, la charge de Grand Maître de l'Artillerie est supprimée.

Dignités de la Maison du Roi
Sous l'Ancien Régime
la Maison civile du Roi était dirigée le Grand Maître de France.
Celui-ci avait sous ses ordres un certain nombre d'officiers
(au sens de titulaire d'un office)
souvent de très haute noblesse,
intervenant chacun dans un domaine bien précis.
Grand Maître de France
a la supervision sur toute la Maison du Roi
Grand Chambellan de France
Grand Ecuyer de France
a la supervision et l'administration de l'ensemble de l'Ecurie du Roi.
Placé sous les ordres du Connétable,
il sera directement rattaché au Roi après la disparition de celui-ci.
Au départ office subalterne,
ce n'est qu'à partir du XVème siècle qu'il commence à gagner un réel prestige.
C'est environ à cette même époque que le nom "Grand Ecuyer"
vient remplacer celui de "Maître de l'Ecurie"

Grand Tranchant de France
Grand Bouteiller de France
Grand Panetier de France
Grand Veneur de France
Grand Fauconnier de France
a la supervision sur toute la Fauconnerie du Roi,
depuis l'élevage des oiseaux à l'organisation des chasses

Grand Louvetier de France
Grand Prévôt de France
Grand Maréchal des Logis de France
Grand Aumonier de France
a pour charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.

Grand Maître des Cérémonies de France
Capitaine des Gardes du Corps
Capitaine Colonel des Cent-Suisses
Capitaine Colonel des Gardes de la Porte
Les colonels généraux sont parfois désignés
« grands officiers de la couronne »
office ou un grade militaire de plusieurs armées
Unités rattachées
Gardes-Françaises
Gardes-Suisses
Gendarmes de France
Gendarmes écossais
Gendarmes anglais
Gendarmes bourguignons
Gendarmes de Flandre
Gendarmes de la Reine
Gendarmes du Dauphin
Gendarmes de Berry
Gendarmes de Provence
Gendarmes d'Artois
Gendarmes d'Orléans
Chevau-Légers de France
Chevau-Légers écossais
Chevau-Légers anglais
Chevau-Légers bourguignons
Chevau-Légers de Flandre
Chevau-Légers de la Reine
Chevau-Légers du Dauphin
Chevau-Légers de Berry
Chevau-Légers de Provence
Chevau-Légers d'Artois
Chevau-Légers d'Orléans
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 23:00

Mariage de

Charles-Philippe D'orléans et Diana de Cadaval

          wedd1

Dans son fief d'Evora, la 11ème Duchesse de Cadaval, 29 ans (depuis le décès de son père en 2001), Diana Mariana Vitória Álvares Pereira de Melore s'est mariée avec le Prince Charles-Philippe d'Orléans 35 ans, titré Duc d'Anjou, titre de courtoisie qui lui a été accordé par son oncle Henri d'Orléans, duc de France.


Le mariage de Charles-Philippe d'Orléans et de Diana de Cadaval s'est déroulé dans la cathédrale d'Evora ou Sé d'Evora au Portugal


Le Prince Charles-Philippe d'Orléans est le fils aîné de Michel d'Orléans "Comte d'Evreux" et de Béatrice Pasquier de Franclieu.

 

Il est le petit-fils d'Henri d'Orléans (1908-1999) « Comte de Paris »

             WEDD_Page000

ici photos

  wedd6

  weed7  weed8 

  weed11    weed10

weed9

  weedr  weedt

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans BOURBON (Descendance)
commenter cet article
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 23:00

 

Doublet, tapissier du roi, fait partir de Choisy pour Meudon le riche mobilier créé pour Monseigneur l’hiver précédent.

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier
commenter cet article
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 23:00

Marie Thérèse de Bourbon

mademoiselle d'Angoulème
(Marie Thérèse d'Artois)
(Louise Sophie de Bourbon)
  • Née le 6 janvier 1783 à Versailles
  • Décédée le 22 juin 1783 à Choisy-le-Roi à l'âge de 5 mois
  • Inhumée à Saint-Denis et son cercueil sera profané, excitant la curiosité malsaine des révolutionnaires qui s’attarderont de manière salace sur le corps de ce bébé

Parents

Elle sera très pleurée par son père le Comte d’Artois.

 

 

Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 23:00

Mercredi 21

 

On apprit lamort de M. Charton, président de la première des requêtes du palais; son fils est venu demander la charge au roi.  

 

Pendant que nous étions à Trianon à jouer à la paume par le bois, le roi vint s'y promener.

 

M. le Prince vint de Chantilly à Versailles.
 

 

Le roi fit partir M. de Batimont, lieutenant des gardes du corps, avec dix gardes pour arrêter quelqu'un.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Journal du marquis de Dangeau
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 23:00

Mardi 20

 

Le roi se promena à pied dans ses jardins et en calèche dans son parc avec Monsieur; il alla à deux de ses faisanderies voir 4,000 faisandeaux et 4,000
perdreaux qu'il fait élever et qu'il fera lâcher dans son parc.

 

Le roi nous dit que M. de la Mothe, lieutenant général des armées du roi et colonel du régiment d'Anghien, étoit mort d'apoplexie en Catalogne.  

 

C'étoit un homme de beaucoup de mérite, et qui avoit toujours été attaché à M. le Prince.

 

Il nous dit aussi qu'un capitaine de cavalerie dans le régiment de Bligni, nommé Languets, qui avoit été nourri son page, avoit été tué en duel à Schélestadt, il étoit en garnison, et que Effiat, qui l'a tué avoit été arrêté et qu'on travailloit à son procès.  

 

Il dit aussi que la ville de s'étoit jointe aux seize autres et qu'il n'y avoit dans les États d'Hollande que Rotterdam et la voix des nobles qui s'opposassent à accepter les conditions du roi; que les États d'Hollande avoient été en corps porter leur résolution aux états généraux, les provinces d'Utrecht, de Frise et de Groningue étoient de même avis; les quatre autres demandèrent quelques jours pour délibérer, mais tout va à la paix.

 

M. le maréchal de Schomberg a 120 escadrons dans son armée et 50 bataillons.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Journal du marquis de Dangeau
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 23:00

Le matin

Le Roi va faire ses dévotions à Notre Dame de Calais, puis assiste à la procession

 

L'après-midi

Le Roi y retourne pour les vêpres et le sermon de l'abbé Etienne Le Camus

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 23:00

Fichier:Marie Anne Mancini.jpg

Marie Anne Mancini, duchesse de Bouillon

par Nicolas de Largillière (ca. 1700)

Marie-Anne Mancini

duchesse de Bouillon

 

nièce de Mazarin, fut la plus jeune des sœurs Mancini, sœur de Laure-Victoire, Paul, Olympe, Marie, Philippe, Hortense et Alphonse Mancini.

 

Marie Anne Mancini fut la protectrice de Jean de La Fontaine.

 

Compromise dans l'Affaire des poisons, elle rentra en grâce contrairement à sa sœur Olympe.

 

 

Parents

Fille de Geronima Mazzarini et du baron Michele Mancini, Marie Anne épousa Godefroy Maurice de La Tour d'Auvergne, neveu de Turenne et duc de Bouillon.

 

Dix enfants sont nés de cette union, dont :

 

Le précepteur de ces enfants fut François Raguenet. 

Marie Anne Mancini duchesse de Bouillon naquit à Rome en 1649 (Les Archives Rohan-Bouillon - inventaires des Archives Nationales indique comme date de naissance : 1646) et mourut à Clichy le 20 juin 1714. Elle était la nièce du cardinal Mazarin et la plus jeune des sœurs Mancini.

Son père était Michele Lorenzo Mancini, astrologue et sa mère, Géronima Mazarin était la sœur du cardinal Jules Mazarin.

 

Portraits en 1662, en "Diane" en 1665 par Théodore van Egmont et par Ferdinand Voet en 1670

Marie Anne Mancini arriva à Paris beaucoup plus tard que ses sœurs, en 1655 quand elle n’avait que six ans. La dernière des « mazarinettes » devint une enfant gâtée par la cour et par son oncle Jules Mazarin, qui raffolait des bons mots de la petite et de son esprit en éveil. Elle fut considérée comme une beauté et elle était très éveillée pour son age, bien plus qu’Hortense, qui pourtant était la nièce favorite du cardinal. On fait souvent appel à Marie Anne comme étant la plus vive et la plus spirituelle des sœurs Mancini. Selon un contemporain, elle était « divine et avait un pouvoir d’attraction très particulier ». Elle savait danser et jouer à la perfection.

 

Portraits par Benedetto Gennari le Jeune en 1672 et par Nicolas de Largillière vers 1700

 

Quand elle a treize ans, son oncle Mazarin meurt.

 

La nuit précédant sa mort, Turenne vint au chevet du mourant et demanda la main de Marie Anne pour son neveu le duc de Bouillon.

 

Un an plus tard, le 20 avril 1662 Marie Anne épousait le duc de Bouillon à l’hôtel de Soissons en présence du roi et des deux reines, Marie Thérèse d’Autriche et Anne d’Autriche.

 

Le duc de bouillon était un soldat et un courtisan déplorable, et encore moins un homme épris de littérature.

 

Mais la jeune duchesse de Bouillon, âgée seulement de quinze ans, réussit à faire de l’hotel de Bouillon un haut lieu de littérature.

 

Portrait par peintre inconnu en 1701

 

Le couple eut dix enfants, et Marie Anne Mancini éleva aussi les trois fils de sa sœur aînée Laura, morte en couches à l’age de 21 ans : Jules César de Vendôme, Louis Joseph de Vendôme (qui deviendra un célèbre général) et Philippe de Bourbon chevalier de Vendôme qui deviendra Grand Prieur de l’Ordre de Malte.

 

Elle n’était guère plus âgée que ses neveux et elle eut même une liaison avec Philippe de Vendôme.

 

La duchesse de Bouillon encouragea La Fontaine qui bénéficia de son patronage.

Compromise dans l’affaire des Poisons (on la soupçonna d’avoir empoisonné son mari dans le but d’épouser son neveu Philippe de Vendôme), elle fut cependant réhabilitée contrairement à sa sœur ainée Olympe comtesse de Soissons qui dut fuir en Espagne et ne put jamais revenir en France.

 

Accusée faussement par Lesage d'avoir voulu faire périr son mari afin d'épouser le duc de Vendôme, Marie-Anne Mancini, duchesse de Bouillon, nièce de Mazarin, vint fièrement à l'Arsenal aux bras de son mari et son amant, résolue à ridiculiser les magistrats.
Voltaire raconte que la Reynie lui ayant demandé si, au cours de ses cérémonies magiques elle avait vu le diable, elle lui répliqua amèrement :
« Je le vois en ce moment-ci ; la vision est fort laide : il est déguisé en conseiller d'Etat. »
Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier Naissances & Décès sous Louis XIV
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 23:00

L'installation à Versailles

 

Voilà désormais quatre ans que Bontemps a perdu son épouse'

 

Elle lui a donné tant de bonheur et surtout quatre magnifiques enfants

 

Ce 20 juin 1676, il a naturellement accepté leur garde-noble avant que le Châtelet officialise par une sentence rendue le 2 juillet suivant sa nomination comme seul tuteur

 

Après avoir acheté en 1676 conjointement avec son beau-frère Claude Bosc, moyennant 3 000 livres, une concession à perpétuité dans l'église Saint-Louis-en-l'Ile, Bontemps se rappelle toute la gratitude qu'il doit à sa défunte épouse

 

Il a souhaité tout naturellement l'honorer publiquement

 

Il s'est donc rendu chez son notaire le 8 mai 1677 à qui il " a dit qu'une des choses auxquelles il a cru être le plus obligé était celle d'honorer défunte dame Claude Marguerite Bosc son épouse qui lui a été pendant son vivant la plus recommandable, et que se voyant à présent privé de cette satisfaction, il ne peut se souvenir de son amitié qu'en  même temps, il ne pense non seulement à la reconnaissance qu'il en doit avoir pendant sa vie, mais aussi d'en laisser des preuves certaines après lui"

 

Il a alors décidé de procéder à une fondation à perpétuité

 

Il s'est ainsi assuré qu'une messe basse de requiem soit dite chaque dixième du moi à l'intention et pour le repos de l'âme de sa défunte épouse

 

Depuis la mort de Claude Marguerite, le clan s'est resseré et Alexandre est très entouré par sa belle famille qui vit toute sur l'île Notre Dame

 

PAr un contrat passé en juin 1676 moyennant la somme de 39 350 livres, son beau-père Cluade Bosc a d'ailleurs définitivement acquit du petit cousin de sa femme, le marquis de Ménars, les deux tiers restants des deux hôtels qu'il occupe avec son fils (le procureur général de la cour des Aides depuis 1672), mais aussi avec Alexandre

 

Ce dernier est certes indépendant et l'ensemble des deux hôtels, cours et jardins, couvre quelque 495 toises superficielles de terrain (soit environ 1876 mètres carrés), mais il croise régulièrement sa parentèle

 

En mai 1678, elle est durement touché par le sort

 

Claude Bosc, beau-père de Bontemps, et son commis Etienne de La Roche, qui n'est autre que l'époux de sa fille naturelle Jeanne Bosc, meurent tous les deux à peu de temps d'intervalle...

 

 

Alexandre profite du fait que le jeune Louis Blouin, qui vient d'avoir 18 ans, soit entré véritablement en serviceauprès du roi pour demeurer un peu plus à Paris

 

Depuis 1665 et la mort de son collègue Jérôme Blouin, il effectuait en effet deux services de premier valet de chambre: le sien, entre octobre et décembre (Jusqu'en 1679, Bontemps fut de quartier en octobre. A partir de 1680 et jusqu'à sa mort en janvier 1701, il occupa le quartier de janvier laissé vacant par le départ de Chamarande), et celui du jeune filleul du roi, entre avril et juillet

 

Alexandre jouit de cette nouvelle liberté (mais qui ne peut durer trop longtemps, louis XIV ayant sans cesse besoin de lui) et, comprenant ce qu'elle endure, trouve les bons mots pour consoler Mme de La Roche de cette douloureuse perte

 

 

Les mots sont si bien choisis et les deux se comprennent tant qu'ils se rapprochent dans leur malheur...


Bontemps essaie de se rappeler les voeux qu'il a formulés lors de la fondation qu'il a dédiée à sa défunte épouse, mais il semblerait qu'il soit irrésistiblement attiré par sa belle-soeur

 

Il a beau nier ses sentiments, il est bien trop tard

 

Au moins n'est-il pas en désaccord avec Dieu: ils sont tous les deux veufs;

 

pour chasser ces idées, Alexandre décide de rejoindre rapidement Versailles où son devoir d'intendant l'attend

 

Les travaux battent leur plein et Jules Hardouin-Mansart, le nouvel homme fort des travaux, a inauguré des chantiers à perte de vue

 

Après quelques jours d'absence, Bontemps a chaque fois bien du mal à reconnaître la charmante résidence de plaisance du début des années 1660

 

L'architecte, qui ne porte par le titre de "premier", mais qui en a toutes les prérogatives, transforme complètement le château selon la volonté royale

 

La jonction des pavillons des ministres pour constituer des ailes n'est pas le seul chantier

 

Le petit-neveu de François Mansart a présenté au roi un plan pour une nouvelle aile qui doit courir le long des jardins, sur l'axe nord-sud, à l'extrémité de l'appartement de la reine dans le corps central du château

 

Ce nouveau corps de bâtiment doit permettre de loger non seulement les nouveaux commensaux importants que le roi souhaite avoir à sa cour, mais aussi et surtout les membres de la famille royale qui ne trouvent plus place dans le corps central

 

Le projet ambitieux prévoit plusieurs appartements majestueux au rez-de-chaussée et au premier étage donnant sur les jardins

 

Le projet, après quelques remarques du roi, est approuvé

 

pour les détails intérieurs, M. Mansart devra tenir compte également des recommandations de Bontemps qui, comme intendant, se soucie beaucoup du confort des futurs habitants

 

Dans ses échanges avec Colbert, louis XIV demande souvent que l'on tienne compte des avis justifiés de son intendant

 

MAlgré ses travaux incessants, la vie continue à la cour selon ses habitudes, ou peu s'en faut

 

Depuis quelques temps déjà, en secret, Mme de Montespan enrage

 

La "sultane-reine" n'est plus aussi bien avec le roi qu'elle ne la été

 

Elle vient même de subir un terrible affront

 

Au même titre que les empoisonneuses des bas-fonds parisiens, ces Filastre et autre La Voisin, elle vient 'être accusée par les personnes arrêtées d'avoir voulu faire empoisonner Mlle de La Vallièrequelque dix ans auparavant, mais surtout d'avoir voulu tuer le roi lui-même!

 

Après des dénonciations qu'elle qualifie de calomnieuses, Bontemps ne sait plus trop que penser

 

Il est vrai que Mme de Montespan est une adepte des parfums et des onguents et qu'il a souvent entendu son maître s'en plaindre, disant que cela lui donnait des maux de tête incroyables

 

Pourtant, il y a quelques années encore, il n'était pas rare que le roi se rende chez son nouveau collègue La Vienne

 

celui-ci tenait un établissement de bains fort réputé à Paris, dans la rue Neuve-Montmartre, où tous les grands seigneurs se donnaient rendez-vous

 

"Ce La Vienne, qui avait fait plus d'un métier, était devenu baigneur, et si à la mode, que le Roi, du temps de ses amours, s'allait baigner et parfumer chez lui, car jamais homme n'aima tant les odeurs, et ne les craignit tant après, à force d'en avoir abusé

 

on prétendait que le Roi, qui n'avait pas de quoi fournir à tout ce qu'il désirait, avait trouvé chez La Vienne des confortatifs qui l'avaient rendu plus content de lui-même, et que cela, joint à la protection de Mme de Montespan, le fit enfin premier valet de chambre" (Duc de St Simon T.1 p.446)

 

 

LA nomination de François Quentin dit La Vienne, vient en effet juste d'avoir lieu le 20 décembre 1679

 

Bontemps frissonne à l'écoute de tout ce qui vient d'être mis à jour et de ce que l'on appelle désormais: "l'affaire des poisons": les plus grandes dames du royaume, Mme de montespan en tête, ou encore d'anciennes maîtresses du roi telles la comtesse de Soissons ou sa soeur la duchesse de Bouillon, sont compromises

 

Le monarque a créé une chambre spéciale pour instruire dans le plus grand secret

 

il lui a donné pour nom la "chambre ardente" que dirige d'une main de fer louvois et le lieutenant général de police La Reynie

 

Les langues se délient et les accusés n'hésitent pas à livrer des noms de la cour

 

Bontemps lui-même est concerné

 

Louis XIV lui a fait passer le procès-verbal de cet abominable personnage qu'est Lesage, amant de La Voisin et sorcier, qui aurait célébré des cérémonies sacrilèges en 1667-1668 pour le compte de Mmes de montespan et de polignac

 

A la date du 27 mars 1679, lors de son interrogatoire à Vincennes, voilà ce qu'Alexandre peut lire:

 

"S'il n'a point donné de rendez-vous à la Philibert chez la Desmaretz? La Philibert la connaissait depuis longtemps, et c'est une connaissance du temps de M. Bontemps, à qui la Desmaretz fournit du fruit pour Versailles, et il n'a pas vu beaucoup de fois la Philibert chez elle"

 

Ainsi les fournisseurs de la cour servaient-ils de relais et permettaient-ils l'approvisionnement en "poudre de succession" ...

 

Bontemps le sait, le roi exècre plus que tout les ennemis de la Vraie foi

 

Le souverain ne peut donc laisser ces crimes impunis

 

plusieurs sorcières et leurs complices sont torturés, voire exécutés par le feu ou par pendaison place de Grève, pour l'exemple

 

Rien n'y fait

 

Se dire qu'une messe ou plusieurs messes noires auraient été célébrées au-desus du ventre de sa maîtresse et dans lesquelles des bébés auraient été sacrifiés l'épouvante terriblement

 

S'il sait son mâitre peu averti de tous les préceptes de la vie catholique, Bontemps le sait en revanche terrorisé par le diable...

 

Le roi n'arrive pas à se départir de l'idée que sa maîtresse est liée de près ou de loin à ces pratiques, et ce n'est pas Colbert, qui vole au secours ede Mme de montespan dont un neveu est marié à l'une des filles du ministre, qui arrive à calmer la rage du monarque déjà bien échaudé

 

Tout cela vient s'ajouter au tempérament vif et altier de mme de montespan qui agace de plus en plus Louis XIV

 

La favorite fait tout pour se maintenir et compte bien sur les nombreux enfants que lui a donnés son royal amant pour y parvenir

 

bontemps continue de faire l'intermédiaire entre la belle madame et son maître; la marquise n'a pas à se plaindre des largesses du père de ses enfants

 

Ainsi, le 6 avril 1677, Colbert écrivait-il au roi:

 

"Je fais mettre entre les mains de M. Bontemps 3 000 pistoles d'une aprt et 37 500 livres d'autre, pour madame de montespan, ainsy que Vostre Majesté me l'ordonna avant son départ", lettre à laquelle Louis XIV répondait dès le 8 avril:

 

" J'approuve que vous ayez fait remettre les deux sommes à Bontemps, pour les donner à madame de montespan"

 

Les 37 5000 livres correspondent à un seul quartier de pension que verse Louis XIV à Mme de Montespan pour l'éducation de leurs enfants, soit 150 000 livres par an

 

Quant aux 3 000 pistoles (soit tout de même 36 000 livres), c'était un complément pour sa maîtresse!

 

Toutes ses sommes importantes, Bontemps le sait, ne marquent absolument pas l'amour que le roi porte à Mme de montespan

 

il ne semble le faire que par habitude afin de ne pas avoir à subir les attaques verbales de sa maîtresse qu'il ne sait plus comment calmer

 

il l'a même nommée surintendante de la reine, avec les honneurs de duchesse qu'elle ne peut totalement recevoir, son mari refusant d'être élevé au rand de duc au prétexte des "oeuvres" de son épouse!

 

celle que les poètes louaient pour sa grande beauté a bien changé suite à huit grossesses

 

Quiconque ne l'aurait pas vue depuis des années serait bien incapable de la reconnaître

 

on n'hésite plus à la moquer, elle qui effrayait tout le monde par ses mots redoutables

 

Son embonpoint est tel que même Primi Visconti, ce jeune Italien venu s'établir à la cour quelques années auparavant, en parlant d'une des jambes de mme de montespan, affirme qu'elle est aussi grosse que lui!

 

 

Jean-Baptiste Primi Visconti Fassola de Rasa

comte de Saint-Mayol (comte de Mayolle)

dit « Primi Visconti »

 

Mémorialiste italien

écrivain italien du XVIIe siècle

chroniqueur et historien de la vie à la cour du roi de France.

 

Né le 22 septembre 1648 à Varallo Sesia, (Valsesia) au Piémont

Baptisé le 25 septembre 1648

 

Mort le 4 décembre 1713 à Paris à l'âge de 65 ans, en sa maison de la rue des Noyers (paroisse Saint-Benoît), Primi Visconti fut inhumé le lendemain en l'église d'Évry (Essonne), village où il possédait une maison de campagne.

 

Giovanni Battista Feliciano Fassola di Rassa Comte di san Maiolo, fils de Giacomo Fassola di Rassa et de Maria Marta,

 

Gentilhomme piémontais, Primi Visconti arriva à Versailles en 1673.

 

Il en devint l'un des chroniqueurs pendant près de dix ans et consigna ses observations dans un ouvrage intitulé Mémoires sur la cour de Louis XIV, 1673-1681.

 

Ce livre fut traduit et publié en français pour la première fois en 1908 par Jean Lemoine.

 

Témoin de la vie à la cour de Louis XIV, il côtoya Turenne, Colbert et Louvois, suivit la guerre de Hollande et l'Affaire des poisons, séjourna quelque temps à la Bastille à cause de l'un de ses écrits, puis retourna dans le Piémont, où il devint régent général de la vallée de la Sesia.

 

Il revint ensuite en France, où il passa ses dernières années.

 

Œuvres

  • Mémoires sur la cour de Louis XIV, 1673-1681, introduction et notes de Jean-François Solnon, Perrin, 1988

 

 

  • PRIMI VISCONTI (Jean-Baptiste Primi Félicien Visconti Fassola de rasa, comte de Saint-Mayol, dit), (1648-1713), Mémoires sur la cour de Louis XIV (traduit de l’italien par Jean Lemoine), Paris, Calmann-Lévy, s.d., Paris, Perrin, 1988.
  • La Dernière Campagne Du Roy En Flandres, jusques à la Paix. Et Le Succés De Ses Armes En Alemagne / [P. V.] Primi Visconti, Giovanni Battista Paris, Ribou, Audinet, 1679
  • Une journée de Louis XIV vers 1673, vue par Primi Visconti, mémorialiste italien
    Primi Visconti, Jean-Baptiste (Varallo 1648-Paris 1713). Ce gentilhomme piémontais arrive en janvier 1673 à Paris où il reste dix ans. Ses Mémoires, rédigés entre 1673 et 1681, date à laquelle il regagne son pays natal, sont le reflet de la cour de Saint-Germain.
  • Une très belle carte « géopolitique » de l’« État de Milan », établie en 1692 par le comte de Saint-Mayole, rassemble toutes les connaissances d’ordre historique, économique, géographique et militaire concernant cet État. L’auteur, originaire de Lombardie et plus connu sous le nom de Primi Visconti, avait notamment occupé les fonctions de « régent général des vallées de Sesia », vallées rattachées au Milanais. Qualifié par les contemporains d’agent secret, sa connaissance du pays le conduisit à rédiger pour le roi de nombreux rapports sur les affaires italiennes, utiles pour la diplomatie.
  • Le château de Neubourg (1674) à Evry (91).
    Détruit en 1775, sur la place qui s’appelait autrefois « Rond Point du Château » et aujourd’hui Place du Général de Gaulle, son domaine s’étendait de la route N7 jusqu’à la Seine. L’entrée principale du château était la petite place en demi-lune du Saut du Loup. En 1688, il fut racheté par un seigneur italien, Jean Baptiste Primi Visconti De Rosta, et son épouse. Après leur décès en 1713, le marquis de Raies, seigneur du Petit-Bourg, fit raser le château.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier VERSAILLES
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 23:00

File:Catherine Henriette de Bourbon, Légitimée de France, 1659.jpg

Catherine-Henriette de Bourbon

Mademoiselle de Vendôme (14 Novembre 1596 - 20 Juin 1619)



Parents

fille illégitime du roi Henri IV et de son long-terme maîtresse en titre Gabrielle d'Estrées 


Légitimée de France

 

A sa naissance, la reine Elizabeth I d'Angleterre a envoyé un ambassadeur spécial qui a également proposé un nouveau traité entre les deux nations.

 

Puis, surprenant tout le monde, l'Espagne a attaqué Amiens.

 

Une des premières choses que la mère de Catherine Henriette Gabrielle fit fut de demander au peuple de France à contribuer financièrement à l'effort de guerre alors qu'elle-même mis en gage ses bijoux; ce faisant, elle a soulevé une fortune considérable.

 

Dans sa jeunesse, elle était connue comme Mademoiselle de Vendôme, dérivée de la Duché de Vendôme qui avait été en possession de la maison de Bourbon depuis 1393 .

 

Son frère aîné, César de Bourbon , a été légitimée en 1595 et reçut le titre de duc de Vendôme.

 

César plus tard régime contre la couronne contre le cardinal de Richelieu dans la Fronde avec leur demi-frère cadet Gaston d'Orléans .

 

Son plus jeune frère complet, Alexandre de Bourbon est né en 1598 et mourut en 1629 , il était connu comme le chevalier de Vendôme.


À l'âge de seulement trois, sa vieille mère 28-année de la mort d'une attaque d' éclampsie après avoir donné naissance à un enfant mort-né.

 

À la suite de la mort de sa mère, Catherine Henriette hérité de sa richesse dans son propre droit. mère duché elle (Beaufort) a été donné à son frère aîné, César.


En 1610 , son père a été assassiné en dehors du Louvre le 19 mai.

 

Cela a laissé ses huit ans, demi-frère Louis le nouveau roi, avec une régence sous la puissance de sa mère de Médicis Marie , qui haïssait les bâtards royaux.

 

Il a été discuté qu'elle doit épouser Henri de Bourbon , prince de Condé, mais l'idée a été abandonnée. [1]


Son mari serait le duc d'Elbeuf , né Charles de Lorraine et un membre de la Chambre des Guise .

 

La maison de Guise était une branche cadette de la ducs de Lorraine qui ont été l'une des familles les plus puissantes en France. 

Elle a épousé dans la File:Armoiries ducs de Guise.svgMaison princière de Guise La maison de Guise était une famille illustre de la noblesse française. Branche cadette de la maison de Lorraine, elle marqua l'histoire de France pendant les guerres de religion.

La maison de Guise est fondée par Claude de Lorraine, second fils du duc René II de Lorraine, qui fut naturalisé français et fut créé duc et pair par le roi François Ier de France. Sa fille Marie de Guise, épousa le roi Jacques V d'Ecosse et fut la mère de la reine Marie Stuart. Durant la minorité de sa fille, elle fut régente d'Ecosse.

La puissance des Guise s'agrandit à l'avènement du roi Henri II en 1547. Proche du roi depuis l'enfance, François de Guise usa de ses faveurs et en fit bénéficier toute sa famille. Le prestigieux archevêché de Reims, associé à un titre de prince du Saint Empire et un titre de duc et pair de France, se passa d'oncle en neveu, tout comme la pourpre cardinalice. Cette possession empêcha Henri IV de France, une fois qu'il eut abjuré une dernière fois, d'aller se faire sacrer dans la cité des Rois, et il dut se contenter de Chartres.

A l'avènement du roi François II, les Guise tirèrent profit de leur parenté avec Marie Stuart épouse du roi pour accroître leur influence.

Devant la faiblesse du pouvoir du dernier Valois, et parce quelques princes de sang avaient embrassé la religion « prétendue Réformée », la maison de Guise parût elle en championne de la cause catholique et romaine. Elle s'impliqua dans les guerres de religion, prenant la tête du parti ultra-catholique et de la Sainte Ligue. Leurs ambitions frôlèrent la démesure, tant et si bien que le roi Henri III de France donna l'ordre de faire exécuter sommairement Henri Ier dit le Balafré ainsi que son frère le cardinal-archevêque de Reims respectivement l'avant veille et la veille de la Nativité 1588. Cet attentat contre un prince de l'Eglise entraina l'excommunication du Roi qui mourra sous les coups meurtriers de Jacques Clément peu de temps après.

La famille de Guise sut faire amende honorable après l'entrée de Henri IV dans Paris et conserva suffisamment de prestige pour rester dans le premier cercle de Cour. Le dernier duc mourut sans descendance en 1675. Il laissait comme héritière sa tante célibataire Marie de Guise dite Mademoiselle de Guise. Celle-ci mourut en 1688, cent ans après l'exécution de son ancêtre.

 

Les 25 ans de mademoiselle de Vendôme a épousé Charles dans le Palais du Louvre 

 

Mariée le 20 février 1619 à Paris avec Charles II de Lorraine, duc d'Elbeuf 1596-1657 à Paris à l'Hôtel d'Elbœuf, la maison de ville de la famille.

 

Catherine Henriette restée veuve pendant six ans jusqu'à sa mort en 1663.

 

Le marié était de sept mois de moins que la mariée. Son jeune demi-sœur Christine Marie de France avait épousé il ya aussi en Février de la même année à Prince Victor-Amédée de Savoie , futur duc de Savoie.


La dot donnée à la maison de Guise a été la grosse somme de 1,3 millions de livres et inclus pensions ainsi. La plupart de cet argent a été dépensé et réhypothéqué pour des raisons diverses, y compris une action en justice a échoué contre son frère César. [2]


Comme Catherine Henriette se marier dans la maison de Guise, elle a pris sur le style de Altesse , les Guise étant Princes étrangers à la cour. Après son mariage, elle était connue sous le nom Légitimée-duchesse.

 

Elle avait l'habitude de signer des documents que C H. L de France - Catherine Henriette. Légitimée de France.


 


Le premier mari de sa cousine était le chevalier de Lorraine , l'amant de Monsieur , frère de Louis XIV.

 

Elle a également été ancêtre du futur maréchal de Soubise , princesse de Condé de Mme de Guéméné et assassiné duc d'Enghien .

 

 

 

 

 


Miniature vers 1598 de Catherine Henriette de Bourbon avec sa mère, Gabrielle d'Estrées et son frère Alexandre de Bourbon

 

 

Repost 0
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 23:00

Claude de Bourbon

 2ème baron de Ligny

Gouverneur de Dourlens

  • Né vers 1515
  • Décédé en 1595 à l'âge de 80 ans
  • Inhumé dans la chapelle de l’église Notre Dame du Chastel à Abbeville

Parents

 

Claude de Bourbon Vendome fut un gentilhomme de province ; contrairement à ses frères, il ne fut jamais chevalier de l’ordre du roi, ni gentilhomme de sa chambre, mais il était puissamment riche : il avait en propre et de son chef les seigneuries de Ligny, Fortel, Authie, Cambron et Béhen ainsi que de nombreux fiefs au Quesnoy, à Wailly, à Hères et à Waben.

 

Sa femme, Antoinette de Bours, vicomtesse de Lambercourt lui apportera les seigneuries de Lambercourt, de Saint Michel, d’Onival et de Friaucourt.


En 1574, lui et son épouse reconstruisent à leur frais, à Abbeville l’église Notre Dame du Chastel qui tombait en ruines et s’y réservèrent une chapelle sépulcrale.

 

L’année d’après, ils y fondent un office perpétuel moyennant une rente de 133 livres et des gratifications au clergé.

 

En 1584, lui et son épouse rebatissent l’église de Lambercourt et édifient cinq ans auparavant une chapelle destinée à abriter leur sépulture et celle de leurs descendants.


Testament du 15 septembre 1586 (fait de ses deux gendres ses exécuteurs testamentaires) :

  • 20 écus aux églises de Notre Dame du Chastel, de Lambercourt, de Friaucourt et de Ligny.
  • Une rente de 100 livres à Notre Dame du Chastel et à Lambercourt pour deux services annuels et « un hault obit » par mois dans la seconde des deux églises.
  • Veut pour son inhumation qu’il y ait « 50 pauvres, 25 vêtus de drap noir et 25 de drap blanc, tenant chaun une torche à la main », que tous ses serviteurs l’accompagnent revêtus chacun du costume de leurs fonctions, et qu’on leur alloue une année de leurs gages.
  • 15 écus au couvent de Saint Claire de Hesdin.
  • 6 écus à l’Hotel Dieu, aux Cordeliers et aux Minimes d’Abbeville
  • 4 écus aux religieuses de Saint Dominique
  • 4 écus aux religieuses de Saint François
  • laisse à Mme de Rambures sa fille : tous les biens qui lui viennent de son père, et une partie de ceux de sa femme, c'est-à-dire le principal fief des Bours, Lambercourt.
  • Laisse à Mme de Créquy sa fille : la moitié de Cambron et de Béhen.
  • Le reste des biens et les meubles doivent être partagé par moitié entre les deux sœurs.

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans BOURBON (Descendance) Mariage
commenter cet article
">

Bonjour & Bienvenue

http://imageshack.us/
http://imageshack.us/

Vous êtes actuellement

Sujet(s) de Sa Majesté

 

Il y a 374 ans au jour le jour
Compteur

Versailles 3d

Secret d'histoire

Louis XIV, les passions du roi Soleil

Si Versailles m'était conté
écrit et réalisé par Sacha Guitry
  sorti sur les écrans en 1954
 
Visitez Versailles
 
Avez-vous déjà visité le château de Versailles
et remarqué ces petits détails qui accentuent la beauté des décors?
Le but VERSABLOG est d'une part
de faire découvrir le château de Versailles
à ceux qui n'auront jamais l'occasion de s'y rendre
et d'autre part de collecter le plus d'informations possibles
aux sujets des oeuvres que contient le château
Rez-de-Chaussée

Le Grand Siècle


Les Amis de Roglo
une base de données gérée sous Geneweb


Louis XIV, l'homme et le roi

 

faste-de-cour-et-ceremonie-royales

 


 

 

 

 

http://img12.imageshack.us/img12/296/radioljs.jpg



Cliquez pour écouter Radio canal Académie


Galerie des Batailles du château de Versailles

Galerie des batailles du château de Versailles


Image Hosted by ImageShack.us
SIÈCLE DE LOUIS XIV (cliquez)


Généalogie de Louis

Chronologie de la France 

sous Louis XIV (1643-1715)

Image Hosted by ImageShack.us


Mémoires de Saint-Simon
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu/page9-220px-M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu.jpg

  Liste des tomes

tome 01 - 1691-1697

tome 02 - 1697-1700

tome 03 - 1700-1702

tome 04 - 1702-1705

tome 05 - 1705-1707

tome 06 - 1707-1708

tome 07 - 1708-1709

tome 08 - 1710-1711

tome 09 - 1711-1712

tome 10 - 1712-1713

tome 11 - 1713-1715

tome 12 - 1715

tome 13 - 1715-1716

tome 14 - 1716-1717

tome 15 - 1717-1718

tome 16 - 1718

tome 17 - 1718-1720

tome 18 - 1720-1721

tome 19 - 1721-1723

tome 20 - 1723

Mémoires de Dangeau

Tome 01

1er avril 1684 - 31 décembre 1686

Tome 2

1er janvier 1687 - 30 septembre 1689

Tome 3

1er octobre 1689 - 31 décembre 1691

 

http://www.essentiam.fr/livres-anciens/wp-content/uploads/2011/02/almanach.jpg

Les Almanachs disponibles en ligne sur Gallica

Almanac ou Calendrier, 1683-1699 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1700-1792 [lire en ligne] 

Almanach national de France, 1793-1803 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1805-1813 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1815-1830 [lire en ligne] 

Almanach royal et national, 1831-1847 [lire en ligne] 

Almanach national, 1848/49/50-1852 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1853-1870 [lire en ligne] 

Almanach national, 1872-1919 [lire en ligne]



 
Confidences royales

L’Union des Cercles Légitimistes de France

Cercle Henri IV.com

Association France Royaliste

http://www.choeur-montjoie.com/

Les manants du roi.com


http://royaliste.genhit.com/

Association Louis XVI


Charles VIII

http://fr.groups.yahoo.com/group/capetiens/

http://fr.groups.yahoo.com/group/Heraldique-Noblesse/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/regalisgenealogia/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/royaliste/?yguid=302340009


 

 

 

 

Maisons Royales

Image Hosted by ImageShack.us

LES SITES OFFICIELS DES MONARCHIES et FAMILLES PRINCIERES

Le site de la Maison de Savoie-Aoste
Le site de de la Monarchie Belge
Institut de la Maison de Bourbon
Le site (en Portugais) de la Maison Imperiale du Bresil
et aussi Maison Imperiale du Bresil
Le site du Prince Frederik de Danemark
Le site de la Monarchie Danoise
Le site de la Maison du Roi d'Espagne
Le site du Duché du Luxembourg
Le site de la Maison Grand Duchale du Luxembourg
Institut de la Maison Royale de France
Le site de la Monarchie Britannique
The Official Royal Images Library
Le site de la Maison Royale de Hanovre
Le site de Reza Pahlavi d'Iran
Site de la Reine Noor de Jordanie
Le site de la Famille Princière du Liechtenstein
Le site de la Famille Princière de Monaco
Site de la Famille Royale de Norvège
Le site de la Famille Royale des Pays-Bas
Site de la Maison Romanoff
Site de la Princesse Tatjana Nicholaievna Romanov (une autre vision de Iekaterinenburg)
Site du Prince Nikolai Romanov
Les pages de la Maison Royale de Suède
Le site de la Maison Royale de Yougoslavie
Site de la Maison Royale des Deux-Siciles
Site de la Famille Royale de Grèce
Site Officiel du Pce Carlos-Hugo de Bourbon-Parme
Bourbon-Parme http://www.borboneparma.it/
Autriche (Habsbourg-Lorraine) http://www.hapsburg.com/
Grand Duché de Toscane Habsbourg-Loraine  http://www.granducato.org/
Site de la Maison Royale dePrusse
Site deFarah Pahlavi, Imperatrice d'Iran
Site de la Maison Royale d'Albanie
La Maison deBavière
La Maison Royale dePortugal
Portugal http://www.reallisboa.pt/
Site Officiel du Roi Abdallah de Jordanie
Official Website de la Reine Rania de Jordanie
Le site de la Princesse Ashraf Pahlavi, soeur jumelle du dernier Shah d'Iran
Le site du Roi Zaher-Shah d' Afghanistan
La Confrérie de l'Ordre de la Toison d'Or
Site de Nikolas et Liliana de Yougoslavie
Site du Prince Paul de Roumanie
Site de David Armstrong-Jones, Vicomte Linley fils de la Princesse Margaret
Site du Prince de Galles
Site du Prince Michael de Kent
Site de Carl, Prinz zu Wied
La Fondation du Prince Philippe de Belgique
Le premier site sur la Princesse Elisabeth de Belgique
Le site des Princes d'Ysenburg et leur chateau de Budingen
Le site de la Maison Reventlow
Le site du Prince Alexandre de Yougoslavie
Le site des Princes de Saxe-Coburg-Gotha
Le site de Tim Bentinck, descendant des Comtes de Portland
Le site de Marianne, Princesse zu Sayn-Wittgenstein-Sayn
Le site de la Maison von Ledebur
Prince Georg Friedrich de Prusse
Prince Inigo von Urach
Le site des Princes zu Oettingen-Wallerstein
Le site du Prince de Chimay
Le site de Catherine Oxenberg, fille de la Princesse Elisabeth de Yougoslavie
L'agenda des membres de la Famille Royale Britannique
Le site des Comtes KAROLYI
La famille Princière Italienne Doria Pamphilj
Site de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge
Site des Princes zu Loewenstein
Site de la Princesse Astrid zu Stolberg-Wernigerode
Site sur l'histoire de la Maison Princière Thurn und Taxis
Site de la famille Thurn und Taxis
Site de la Princesse Marie Dorothée Mimi de Croÿ
Site de la Maison Royale de Roumanie
Site de la Maison de Savoie
Site des Princes Albert et Rudiger de Saxe (en Allemand)
Site du Maharadjah de Jodhpur
Le site sur la sauvegarde des héritages culturels de l'Archiduchesse Francesca d'Autriche
Chroniques de la Maison de Prusse à travers les âges
Site officiel du Prince Gabriel de Belgique
Site des Princes Repnine
Le site des Princes zu Leiningen
Le site de la Duchesse Diane de Wurtemberg
France (Bonaparte)http://www.napoleon.org/
France (Bourbon – Duché d’Anjou)http://www.royaute.org/ 
Prince Charles-Philippe d'Orléans - Duc d'Anjou http://www.ducdanjou.com/

LES SITES NON-OFFICIELS SUR LES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES

Site sur les Princes zu Leiningen
Site sur le Roi Simeon de Bulgarie et sa famille
Site sur l'Archiduc Otto de Habsburg
Site sur la Famille Royale du Japon
La Page Grands de ce monde
Histoire de la Principauté de Salm
Site sur la Princesse Madeleine de Suède (69 galeries de photos)
La Page sur la Princesse Victoria de Suede
Succession au trône de Russie
Le Prince Frederik de Danemark
La famille Royale Bulgare
Les peintures du Prince Antonio Joao d'Orleans-Bragance
Britannia - Les Monarques de Gde-Bretagne
Les Têtes couronnées
The Royal Archive, avec téléchargement de clips AVI du Prince William - à conseiller aux fans
Biographies de tous les membres de la Famille Royale Anglaise
Les Bourbons en Espagne
Le site de la Monarchie Italienne
Cercle Monarchique de Rio de Janeiro Orléans-Bragance
Portail de la Monarchie Brésilienne

LES SITES SUR LES GENEALOGIES DES FAMILLES ROYALES
La Descendance Capétienne - Recensement des descendants d'Hugues Capet dont la filiation est encore représentée de nos jours
Le site de José Verheecke -Une foule de choses: quartiers de personnages connus, descendance de Philippe le Beau, liste de biographies, Généalogie des Rois de France - (Rois de France et Noblesse Française)
WorldRoots - Royalty Pages de Brigitte Gastel Lloyd
Verena's Royal Genealogical Pages
Grandes Familles - (Rois de France, très détaillé)
Forum Royauté - Groupe de discussion francophone sur les familles Royales
Web Genealogie - Un site sur les généalogies de toutes les Dynasties (actuelles ou éteintes)
Gene@star - Les généalogies d'une foule de personnalités connues (politique, spectacle, etc...)
Webgenea.com - Un site pour bien comprendre la généalogie avec une partie sur la Noblesse Européenne
The European Royal Houses par Guy Stair Sainty
Hein's Royal Genealogy Page par Hein Bruins - des pages de News très complètes, des gen. inédites: Rothschild, Agnelli, etc..
Sangre de los Godos - Le site de Luc Frère sur la Noblesse Espagnole
Antoine de Nadaillac's Web Page - Les Rois de France, les Habsburg et plusieurs familles Nobles françaises
Royalark - Royal & Ruling Houses of Africa, Asia, Oceania and Americas
Marino Montero Genealogical Research Foundation

Recensement Capétien - Le recensement de tous les descendants d'Hugues Capet
http://europeandynasties.com

LES SITES DONT LE SUJET S'APPARENTE A LA GENEALOGIE (Biographies, Héraldique, photos, chateaux ...)
L'actualité du Gotha par Stephane Bern (n'est plus mis à jour)
Capetiens.com - La Tradition Royale Française
Cartes Postales anciennes sur la Famille Royale de Roumanie
Site sur le Chateau de Detmold, résidence des Prince de LIPPE
Site sur le Chateau de Blenheim, résidence du Duc de Marlborough
De magnifiques photos des familles royales et des évènements royaux, par Eric Pacherie
Le chateau de Sayn
Le chateau de Ledreborg
Les Joyaux des Reines
Les chateaux du duché de Parme et Piacenza
Chatsworth House, la résidence du Duc de Devonshire
Photographies Royales à partir de 1897 Lafayette negative Archives
Chateau de Baronville (famille de Rougé)
Gonzague de Lamotte Peintre Armoriste
Mémorial de France de St Denis
Le chateau de Lunéville
Le chateau de la famille de Yturbe
Le chateau des Marquis de Breteuil
Le chateau des Ducs de Brissac

Autres Sites

Le site sur Henri IV
avec les informations
sur les programmes de commémorations !
Henri IV

 

 
couronne.gif






 Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

histoire, reconstitution historique, spectacle, danse ancienne, contredanse
Lien vers le site www.histoire-en-ligne.com/
blason armoiries

 
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us








 


Costumes de la Cour

de 1650 à 1800

Musiciens du Roi

http://www.site-moliere.com/lully.jpg

 

http://www.iamcultured.com/IMG/jpg/Louis-xiv-lebrunl.jpg
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Louis-XVI-St-Denis.jpg
bandeau.jpg






Image Hosted by ImageShack.us
Forum royaliste

Armes.jpg

free music