Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dignités de la Maison du Roi

Photo

http://www.edenparc.eu/files/users/3/8/4/0/1/1/8/livre_20d_20or.gif

"Quand on interroge le passé,

il répond présent"

(Sacha Guitry)

 


http://www.elosis.fr/mael/images/cour.jpg

   

 

 

http://www9.georgetown.edu/faculty/spielmag/images/L14jour_3.jpg

Offices de gouvernement

attribués par le roi de France

au moyen Âge et à l’époque moderne.
Dans l’ordre hiérarchique
fixé par une déclaration de Henri III de 1582
on trouve :
1° Grands officiers de la Couronne :
Sénéchal de France
grand officier du royaume de France au Moyen Âge
connetable
Connétable de France

Responsable des écuries royales, puis des armées
dignité supprimée en 1626 à la mort du dernier porteur de ce titre
le pouvoir important qu'il octroyait à son propriétaire pouvant faire ombrage au roi

Chancelier de France
responsable du scellage et de l'expédition des actes royaux
puis chef de la justice
le chancelier avait comme suppléant le garde des sceaux de France
qui assurait tous les devoirs du chancelier en cas de disgrâce de celui-ci
Garde des sceaux

Marechal-de-France.jpg






Maréchal de France
dignitaires militaires
chefs de facto de l’armée après la suppression de l’office de connétable
Amiral-de-France.jpg






Amiral

responsable des affaires maritimes
dignité supprimée en 1627 et recréée en 1669
Général des galères
Grand maître des arbalétriers
Grand-maitre-de-l-artillerie.jpg






Grand maître de l'artillerie
responsable de l’artillerie
des sièges et de l’approvisionnement en armes

 Les Grands Maîtres de l'Artillerie de France

cette charge a été érigée en grand office

de la couronne par Henri IV en 1601

et supprimée par Louis XV en 1755
Porte oriflamme
connetable.jpg






colonel-général de la cavalerie
colonel-général des Suisses
grand aumônier de France
grand-maître de France
grand officier de la couronne et
le chef de la Maison du roi.
grand-chambrier de France
grand-chambellan de France


Grand-ecuyer.jpg





grand écuyer de France
responsable de l'écurie royale
grand-échanson de France
grands officiers de la cour du roi de France
grands de la couronne
membre de la Maison du Roi.
Il était le chef de la grande paneterie
autrement dit la boulangerie royale.

Grand-veneur.jpg






Grand veneur de France

Les Grands Maîtres des cérémonies de France

Officier du roi dont la charge était autrefois
annexée à celle de grand-maître de la maison du roi
elle en fut séparée par Henri III, en 1585

Grand-chambellan.jpg






Grand chambellan de France
responsable de la chambre du roi

Les Grands Chambellans de France


Grand chambrier de France
Grand échanson de France


Grand-maitre-de-France.jpg






Grand maître de France
grand officier de la couronne
responsable de la maison du roi pour sa partie civile
Il avait la supervision sur toute la Maison du Roi
chef et surintendant général de la Maison du roi.

Liste des grands maîtres
2° Grands officiers de la Maison du Roi :
Grand-maître de la maison du Roi
grand-maréchal des logis
grand-prévôt de France et de la maison du Roi
capitaine des gardes du corps
capitaine-colonel des Cent-Suisses
capitaine-colonel des gardes de la porte


3° Ministres, secrétaires d'Etat :
Les descendants des ministres, comme ceux des grands-officiers de la couronne,étaient admis aux honneurs de la cour sans preuves de noblesse chevaleresque.

4° Membres du Conseil d'Etat et du Conseil privé

5° Gouverneurs et lieutenants généraux pour le Roi dans les provinces
(Il est à noter que les dignités qui précèdent donnaient la noblesse aupremier degré par suite d'anciens usages et non en vertu d'un texte de loiformel.)

6° Officiers généraux des armées : à partir de l'édit du 25 novembre 1750

7° Sergents d'armes : depuis l'édit de 1410 et principalement sous Charles VI

Maison du Roi

Responsables des principaux départements
de la maison du roi de France.

Tous les officiers de la maison du roi

sont sous la juridiction du grand maître de France

qui est le chef de la maison du roi.

Ces grands offices n'ont souvent qu'un rôle cérémoniel.

grand maître de France 

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier maître d'hôtel du roi

qui assure la direction des sept offices de la table du roi.

Le service de la bouche du roi

le premier panetier de France

qui assure l'approvisionnement en pain de la table du roi

le premier échanson de France

qui assure l'approvisionnement en vin

le premier écuyer tranchant

qui coupe la viande du roi.

le grand chambellan de France

chef de la chambre du roi

il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

les quatre premiers gentilhommes de la chambre

assurant par quartiers la direction de la chambre du roi.

les quatre Premier Valet de Chambre du Roi

assurant par quartiers l'organisation de la chambre du roi.

le grand maître de la garde-robe

qui dirige la garde-robe du roi. De 1672 à la révolution

le grand écuyer de France dirige le service des écuries

un des grands officiers de la couronne de France pendant l’ancien Régime

Il s'agit d'un des grands offices de la couronne.

le premier écuyer de France seconde le grand.

le grand veneur de France 

grand officier de la Maison du roi

dirige les chasses royales, surtout celles au cerf.

le grand fauconnier de France 

grand officier de la Maison du roi de France

dirige les chasses royales utilisant des oiseaux de proie.

le grand louvetier de France 

maison du roi de France

dirige les chasses au loup et au sanglier.

le grand maître des cérémonies 

officier de la Maison du roi

dirige l'ordonnancement des cérémonies de la cour.

le grand maréchal des logis a la gestion du logement du roi, de la cour et des troupes de la maison du roi

le grand prévôt de France 

Les Grands Prévôts de France

Le Grand prévôt de France assure la police de la cour du roi et

pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

Il fait partie des officiers de la Maison du roi.

officiers de la Maison du roi.

assure la police de la cour et pour ce faire a juridiction sur les troupes de la maison militaire du roi.

le grand aumônier de France assure la direction de la maison ecclésiastique ou chapelle.

le premier aumônier de France assiste le grand aumônier.

Aumôniers ordinaires du roi
Chapelain ordinaire du roi

Chapelle-musique du roi

Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire du roi

Confesseurs du roi

Maître de l'oratoire du roi

Prédicateur ordinaire du roi

Premier aumônier de la maison du roi

Sacristain de la chapelle et oratoire du roi

Sommiers

Organisation de la Maison du Roi

Secrétaire d'État à la Maison du Roi (liste)

Grand Fauconnier de France (liste)

Us et coutumes à la cour de Versailles

Comptes de la Maison du Roi pour 1775.

La Maison du Roi sur www.heraldica.org (en anglais)

Note sur le département de la Maison du Roi

Dignités de la Maison du Roi








Chapelle Royale

Grand aumônier de France
Grand aumônier de France
officier de la monarchie française de l’ancien Régime
Il avait la charge de la maison ecclésiastique du roi (la Chapelle)
et la charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.
Sous son blason pendait un livre à la couverture d'azur,
chargée des armes de France et arborait par ailleurs une couronne ducale
 

premier aumônier de France le seconde
fonctions du premier en l'absence de celui-ci
De ces personnages dépendaient le confesseur du roi
ecclésiastique qui recevait la confession du souverain
le prédicateur du roi, qui prêchait en présence du souverain
et les aumôniers ordinaires qui assuraient le service régulier de la chapelle du roi.
MAÎTRE DE L'ORATOIRE
C'est le troisième officier ecclésiastique de la Maison du roi
il a les entrées de la chambre et le droit de committimus au grand sceau
il est réputé présent toute l'année aux bénéfices qu'il peut posséder, exigeant résidence

CONFESSEUR DU ROI

Aux grandes fêtes, et lorsque le roi fait ses dévotions,
le Confesseur se trouve à l'église auprès de Sa Majesté,
revêtu de surplis sur le manteau, avec le bonnet carré

Aumôniers ordinaires du roi
Il y a huit Aumôniers du roi
deux servent par quartier.
Ils avaient la qualité de conseillers du roi
celui qui est de service doit assister aux prières de Sa Majesté,
tant à son lever qu'à son coucher,
comme aussi aux offices de l'église

PRÉDICATEUR ORDINAIRE DU ROI
Chapelain ordinaire du roi
Chapelains du roi
Clercs ordinaires de la chapelle et oratoire
Sacristain de la chapelle et oratoire
Sommiers
Chapelle-musique du roi

Maison Militaire

Maison militaire

Dignités militaires
Sous l'Ancien Régime, l'ensemble des forces militaires était placées,
au delà des commandants d'unités,
sous l'autorités d'une série de hauts dignitaires.
Jusqu'à la disparition de la charge en 1627,
ceux-ci étaient eux-mêmes placés sous l'autorité du Connétable,
puis, à compter de cette date, sous celle directe du Roi.
Connétable de France
a la supervision sur l'ensemble de l'armée du Roi et sur les Maréchaux.
Il porte derrière son blason deux mains sortant d'une nuée et tenant chacune une épée haute.

Maréchal de France
Amiral de France
Vice-Amiral de France
Général des Galères de France
Colonel Général de l'Infanterie
Colonel Général de la Cavalerie
Colonel Général des Dragons
a la supervision sur l'ensemble des régiments de dragons
Colonel des Gardes-Françaises
Colonel Général des Suisses et des Grisons
a la supervision sur les Régiments de Gardes-Suisses de la Maison du Roi
Grand Maître des Arbalétriers
Grand Maître de l'Artillerie
Le Grand Maître de l'Artillerie a la supervision sur toute l'artillerie,
tant pour sa fabrication que son approvisionnement.
Il soutient son blason de deux canons addossés sur leur affut au naturel.
En 1755, la charge de Grand Maître de l'Artillerie est supprimée.

Dignités de la Maison du Roi
Sous l'Ancien Régime
la Maison civile du Roi était dirigée le Grand Maître de France.
Celui-ci avait sous ses ordres un certain nombre d'officiers
(au sens de titulaire d'un office)
souvent de très haute noblesse,
intervenant chacun dans un domaine bien précis.
Grand Maître de France
a la supervision sur toute la Maison du Roi
Grand Chambellan de France
Grand Ecuyer de France
a la supervision et l'administration de l'ensemble de l'Ecurie du Roi.
Placé sous les ordres du Connétable,
il sera directement rattaché au Roi après la disparition de celui-ci.
Au départ office subalterne,
ce n'est qu'à partir du XVème siècle qu'il commence à gagner un réel prestige.
C'est environ à cette même époque que le nom "Grand Ecuyer"
vient remplacer celui de "Maître de l'Ecurie"

Grand Tranchant de France
Grand Bouteiller de France
Grand Panetier de France
Grand Veneur de France
Grand Fauconnier de France
a la supervision sur toute la Fauconnerie du Roi,
depuis l'élevage des oiseaux à l'organisation des chasses

Grand Louvetier de France
Grand Prévôt de France
Grand Maréchal des Logis de France
Grand Aumonier de France
a pour charge d'assurer le Service Divin de France dans la Chapelle du Roi.
Il avait rang d'Evêque et était de droit Commandeur des Ordres du Roi.

Grand Maître des Cérémonies de France
Capitaine des Gardes du Corps
Capitaine Colonel des Cent-Suisses
Capitaine Colonel des Gardes de la Porte
Les colonels généraux sont parfois désignés
« grands officiers de la couronne »
office ou un grade militaire de plusieurs armées
Unités rattachées
Gardes-Françaises
Gardes-Suisses
Gendarmes de France
Gendarmes écossais
Gendarmes anglais
Gendarmes bourguignons
Gendarmes de Flandre
Gendarmes de la Reine
Gendarmes du Dauphin
Gendarmes de Berry
Gendarmes de Provence
Gendarmes d'Artois
Gendarmes d'Orléans
Chevau-Légers de France
Chevau-Légers écossais
Chevau-Légers anglais
Chevau-Légers bourguignons
Chevau-Légers de Flandre
Chevau-Légers de la Reine
Chevau-Légers du Dauphin
Chevau-Légers de Berry
Chevau-Légers de Provence
Chevau-Légers d'Artois
Chevau-Légers d'Orléans
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 23:00
21 août 1715: Versailles

Une tâche noire a été repérée sur le pied de LouisXIV par Georges Mareschal, Premier chirurgien du Roi.

"Mercredi 21 , à Versailles

- Le roi passa la nuit encore mieux que la dernière. Il vit quatre des médecins qui sont ici assemblés ; il en verra demain quatre autres, et ils sont tous du même avis sur le rapport qui leur a été fait du mal du roi et de la conduite que l'on doit avoir clans cette maladie. Ils lui ont fait prendre de la casse, qui a plus opéré qu'ils ne l'espéroient, car le remède étoit fort doux et n'a pas laissé de le purger trois fois, [ce] qu'ils regardent comme une très-bonne marque. Le roi garda son lit tout le jour; il a remis la revue de la gendarmerie à vendredi, à cause delà casse qu'il a prise. Il tint le conseil d'État après dîner et puis travailla avec M. le chancelier, et à sept heures madame de Maintenon et les dames entrèrent chez lui, où il y eut grande musique. Il se leva à neuf heures, en robe de chambre, pour souper, passa dans son cabinet pour voir les princesses, où il demeura jusqu'à dix heures, et puis se coucha."

(Journal du Marquis de Dangeau)

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Journal de Santé du Roi VERSAILLES
commenter cet article
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 23:00

 

Paix de Nimègue entre la France et les Provinces-Unies.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Nim%C3%A8gue

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 23:00

 

Naissance de Louis de France, duc de Bourgogne


par Antoine Dieu (1662-1727)

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Naissances & Décès sous Louis XIV VERSAILLES
commenter cet article
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 23:00

Lorsqu’il rédige son testament le 2 août 1714, Louis XIV est un homme malade, éprouvé et inquiet. Âgé de près de 76 ans, il tient les rênes du royaume de France depuis plus de 71 ans. Depuis trois ans, la continuité dynastique basée sur la primogéniture masculine en ligne directe et légitime est mise à l’épreuve par une série de drames familiaux : la « fauchaison de la Maison de France » (François Bluche).

Le 14 avril 1711, Monseigneur le Dauphin de France, fils du roi né en 1661, est emporté par la petite vérole. Le 18 février 1712, le duc de Bourgogne, fils aîné de Monseigneur et petit-fils de Louis XIV, né en 1682, succombe à une épidémie de rougeole. Le duc de Bretagne (1707-1712), son fils aîné et donc arrière petit-fils de Louis XIV meurt de la même maladie le 8 mars suivant. Dans l’ordre successoral, leur fils cadet devient le nouveau Dauphin, le quatrième en moins d’un an !
Arrière-petit-fils de Louis XIV, le jeune Louis de France est né le 15 février 1710. Dès le début du texte, l’enjeu du testament consiste à établir les modalités de transmission du pouvoir : « Ceci est notre déposition et ordonnance de dernière volonté pour la tutelle du dauphin notre arrière-petit-fils et pour le conseil de régence que nous voulons être établi après notre décès pendant la minorité du roi ».

Le testament du 2 août 1714 et les deux codicilles, document qui amende un testament (13 avril et 23 août 1715) sont tous de la main du roi. Le testament est scellé par sept cachets et mis en dépôt au Palais du Parlement, jusqu’à la mort du roi et l’ouverture de la succession. Les deux codicilles qui complètent le testament olographe ne sont pas cachetés. Le registre du Parlement décrit le dossier : « Il était en six feuillets entièrement écrits au recto et au verso et en un 7e et dernier feuillet aussi entièrement écrit au recto et un plus de la moitié écrit au verso. »

Pendant près d’un siècle et demi, cet ensemble documentaire connaît de nombreux avatars. Au cours du XVIIIe siècle, il reste probablement dans le giron de la maison d’Orléans. Durant la Révolution française, le texte est détenu par le commissaire du département de la Maison du roi, Charles-Gilbert de La Chapelle (1755-1794). En 1921, un héritier de cette famille cherche à s’en séparer. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la même famille fuit Outre-Manche, où le testament est conservé quelques années. Après la guerre, le dossier revient en France, avant d’être vendu à un collectionneur. Le 6 mars 1948, la veuve de celui-ci le verse aux Archives nationales. Depuis, il est conservé dans la célèbre armoire de fer, au cœur des grands dépôts.

Évincer le duc d’Orléans
Les dispositions testamentaires permettent au roi Soleil d’organiser la Régence. Son arrière-petit-fils devient le nouveau souverain. S’il vient à disparaître, un édit de juillet 1714 intègre dans l’ordre de succession les bâtards nés de la relation adultérine du roi avec la marquise de Montespan : Louis-Auguste, duc du Maine (1670-1736) et Louis-Alexandre, comte de Toulouse (1678-1737). Ce texte est enregistré par le Parlement le 2 août 1714, mais il est contraire aux lois fondamentales du royaume reconnaissant pour seuls héritiers les enfants issus d’un mariage légitime. Le même jour, le roi entame la rédaction de son testament. Il précise que son action est animée par la quête du bonheur de son peuple, afin d’éviter les « maux dont notre royaume pourrait être troublé », probablement en référence à la Fronde pendant sa propre minorité. Le duc du Maine, bâtard légitimé, exercerait la régence en l’attente de la majorité du jeune roi (13 ans révolus), alors que le rôle du duc Philippe d’Orléans (1674-1723), neveu de Louis XIV ayant une mauvaise réputation, se restreint à la charge honorifique de « Président du conseil de régence ». En réalité, il s’agit du plus proche parent légitime en ligne collatérale, donc du régent de droit.

Dans le premier codicille, Louis XIV désigne le maréchal-duc de Villeroy (1644-1730) à la fonction de gouverneur du Dauphin. Le 23 août 1715, alité et pressé par la maladie, le souverain prend d’ultimes dispositions, avec une graphie grossière qui révèle son état de faiblesse. Ce second codicille désigne Fleury (1653-1743), évêque de Fréjus, précepteur du Dauphin et le père Le Tellier (1643-1719), son confesseur. Le même jour, il confie au duc du Maine la présidence de la revue de la Gendarmerie royale, masquant à peine sa préférence et ses intentions pour la suite.

Louis XIV meurt le 1er septembre 1715. Le lendemain, son testament est ouvert lors d’une séance inaugurale au Parlement de Paris. Philippe d’Orléans prend la parole et évoque la confiance accordée par Louis XIV sur son lit de mort. En vertu des lois coutumières du royaume, plusieurs clauses testamentaires sont cassées. Les gens du roi considèrent qu’il faut « s’attacher plutôt à l’esprit qu’à la lettre ». Les parlementaires déclarent le duc d’Orléans régent de France, tandis que le duc de Bourbon (1670-1736) obtient le titre de chef du Conseil de régence. Le duc du Maine, est finalement mis à l’écart, recevant seulement la surintendance de l’éducation du roi.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 19:49

Magnifique Fauteuil qui fut dans la Chambre du Roy Soleil à Versailles lorsqu'il s'est éteint

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour
commenter cet article
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 23:00

 

Autrefois on m'appelait toujours sœur pacifique parce que je faisais mon possible pour maintenir l'harmonie entre Monsieur et sa cousine, la grande Mademoiselle, ainsi qu'avec la grande-duchesse2; ils se querellaient fort souvent et comme de vrais enfants pour les plus grandes bagatelles du monde...

Monsieur était jaloux de ses enfants; il les tenait tant qu'il pouvait éloignés de moi; il me laissait avoir plus d'autorité sur ma fille et sur la reine de Sicile que sur mon fils, mais il ne pouvait empêcher que je ne lui disse nettement la vérité.

Ma fille n'a, de sa vie, rien fait qui put me donner de l'inquiétude.

Feu Monsieur n'aimait pas la chasse.

Si ce n'est à la guerre, il n'a de sa vie pu se résoudre à monter à cheval. Il écrivait si mal qu'il m'apportait souvent, pour les lire, les lettres qu'il avait faites, et il disait en riant: « Vous êtes, madame, accoutumée à mon écriture; lisez-moi un peu cela, je ne sais ce que j'ai écrit. »

Nous en avons souvent ri de bon cœur.

 

1 II s'en fallut de peu que la veuve de Scarron ne devînt point la femme de Louis XIV.

Le paralytique écrivain s'imagina que le soleil de l'Amérique pourrait rendre à ses membres leur souplesse; il s'intéressa pour mille écus dans une compagnie des Indes, qui voulait fonder un établissement dans la Guyane, et il se mit en route au commencement d'octobre 1652.

Le gazetier Loret, à l'affût de tous les petits événements du jour, ne manque point de consigner celui-ci dans sa Muse historique; il annonce que Scarron:

Est sorti de cette cité,

Ayant sa femme à son côté,

Ou du moins en estant bien proche,

Lui dans une chaise, elle en coche,

Pour, devers la ville de Tours,

Aller attendre quelques jours

L'embarquement pour Amériquc.

Arrivé à Tours, Scarron apprit que les directeurs de la compagnie avaient déjà fait de mauvaises affaires, et que la flotille qui devait porter les colons en Amérique , ne partirait pas.

Il revint à Paris, il y mourut peu d'années après; on connaît le reste de l'histoire de sa veuve.

* La duchesse de Toscane et Mademoiselle(rfe Mon/pensier) étaient filles de Gaston, duc d'Orléans, frère de Louis XIII.

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier
commenter cet article
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 23:00

Antoine de Lévis étoit alors Sénéchal de Carcassonne

 

il avoit fait depuis peu sa première entrée dans cette ville, qui le reçut magnifiquement, mais on ne sait pas par quel motif cette ville ne lui fit pas le présent qu'on avoit donné à ses prédécesseurs

 

Il se trouva aux Etats tenus à Narbonne, desquels il obtint la somme de neuf mille deux cents livres pour réparer le pont de Carcassonne et pour mettre en l'état où il est aujourd'hui

 

A son retour des Etats il reçut ordre du Parlement de Toulouse de mettre sur pied deux cent hommes, pour dissiper une bande de voleurs qui paroisoit du côté de La Grasse, et qui avoit ravagé tous les environs

 

Ces deux cent hommes se dispersèrent par pelotons dans le diocèse

 

ils prirent plusieurs de ces voleurs, qui furent pendus dans les mêmes leiux où ils avoient été pris

 

le reste pris la fuite, mais ils reparurent trois ans après en plus grand nombre et avec plus de force qu'auparavant

 

L'unique moyen qu'on trouva pour mettre à couvert de leurs insultes Carcassonne et le Diocèse, fut d'apprécier à cinquante écus chaque voleur qu'on améneroit

 

Les païsans qui, par crainte ou par intérêt, leurs donnoient souvent retraite, s'armèrent contr'eux

 

Ils en prirent bientôt 10 en divers leiux, qui furent exécutés

 

LA ville et le Diocèse furent tranquilles dans la suite

 

La jeunesse reprit ses exercices ordinaires, qui avoient été suspendus par les fréquentes alarmes que donnoient ces voleurs

 

on tira l'aigle et le serpent

 

Le sieur de Saint-JEan second Consul, gagna le premier, et Pierre Cach troisième consul, le second

 

Cet évènement singulier augmenta les réjouissances, et en même temps les dépenses

 

Mais le Conseil de la Ville de carcassonne crut devoir soulager en partie ces deux rois et augmenta dans cette occasion, le prix qu'on donnoit ordinairement à chacun de ces rois

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Calendrier
commenter cet article
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 23:00

Quartier de Juillet

 

Les d'Hoquinquant 

 

Le 11 décembre 1587, Jean Hoquinquant ou d'Hoquinquant est reçu maître apothicaire à Paris et un François d'Hoquinquant, fils de maître et sans doute fils du précédent est admis à cette maîtrise le 24 février 1628  

 

Jean d'Hoquinquant, garçon d'apothicaire du Roi depuis plusieurs années est nommé aide apothicaire du Roi le 10 août 1633

 

1656

Son fils Jean-Charles est donné comme titulaire de la survivance de sa charge

 

Son fils Philippe est survivancier en 1683

Il meurt en 1703

 

l'intérim est assuré par Boudin, apothicaire du Roi

Il sert du 15 août au 1er octobre 1703

 

Boulogne de Capessuchy

est désigné comme successeur de Philippe d'Hoquinquant le 4 juillet 1704

Il était aide apothicaire du Roi depuis 1683

Le 19 avril 1714 A. Boulogne se démet de sa charge en faveur de son fils Antoine-Henri

Il meurt peu après

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Journal de Santé du Roi
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 23:00

Fichier:Arms of the County of Artois.svg

Fichier:Robert2Artois.jpg

Robert II le Noble

(Robert d'Artois)

comte d'Artois (1250-1302)
Pair de France
 

Parents

  • Remarié en 1277 avec Agnès, dame de Bourbon1237-1287

Les Matines de Bruges

A la fin du XIIIème siècle, Bruges, riche cité du comté de Flandre (l'industrie textile y est florissante), est agitée par des divisions. D'un côté, les Leliaert (« lei » : le Lys), partisans du roi de France. De l'autre, les Clauwaert (« clauw » : les Griffes — du lion de Flandre, bien sûr), farouchement attachés à leur indépendance. En 1280, une révolte des Leliaert échoue. Entre 1297 et 1301, Philippe IV le Bel envahit la Flandre, prenant prétexte que le comte de Flandre, Gui de Dampierre, a fiancé sa fille Philippa au fils du roi d'Angleterre, le futur Edouard II.

Mais en ce tout début du XIVème siècle, la France a malgré tout perdu une grande partie de la puissance qu'elle possédait en Europe durant le siècle précédent : l'Angleterre, qui possède l'Aquitaine, est un vassal remuant et indocile. Le commerce de la laine que les anglais entretiennent avec la Flandre est un pactole qui pousse Gui de Dampierre à solliciter toujours plus de rapprochement avec l'Angleterre, et Philippe le Bel voit la chose d'un bien mauvais oeil : il attire le comte de Flandre à Paris, le fait emprisonner, puis nomme Jacques de Châtillon gouverneur de Bruges. En 1301, le roi et la reine de France font une entrée triomphale dans Bruges : Jeanne de Navarre, impressionnée par les ors de la cité, déclare : « Je me croyais seule reine, et j'en vois des centaines autour de moi ». De fastueuses libations s'ensuivent, mais les Brugeois haïssent bel et bien les français qui occupent leur ville...

Ainsi, au petit matin du 18 mai 1302, des Clauwaert menés par Pieter de Coninck et Jan Breydel, et largement soutenus par les fils de Gui de Dampierre, pénètrent dans les maisons occupées par la garnison, et massacrent ainsi un bon millier de soldats français : Jacques de Châtillon parvient in extremis à fuir la ville, avec une poignée de Leliaert déconfits...

La bataille des éperons d'or

Philippe IV le Bel, apprenant le massacre de sa garnison à Bruges, est furieux : quelques semaines plus tard, il envoie une armée en Flandre pour laver cet affront dans le sang. Plusieurs grands seigneurs du royaume sont là : Jean de Burlas, Renaud de Trie, Guy de Nesles, Raoul de Nesles, Louis de Clermont, Jacques de Châtillon, Jean d'Aumale, Jean d'Eu, Mathieu de Lorraine, Renaud de Boulogne et le commandant en chef, Robert II d'Artois. Ce sont 7.000 chevaliers, 10.000 arbalétriers et près de 30.000 piétons qui composent cette impressionnante armée.

Le 11 juillet 1302, près de Courtrai les attendent les miliciens flamands, en infériorité numérique : composés de paysans et de miliciens, à peine soutenus par quelques chevaliers, les flamands et le comté de Namur (actuelle Wallonie) n'ont ni l'expérience ni l'armement des français. Ils sont environ 20.000, stationnés sur des hauteurs, à l'abri derrière des fosses.

 

La bataille s'engage avec les arbalétriers, qui prennent l'initiative et font basculer dès le départ la bataille du côté français... Rapidement, les fantassins avancent pour en découdre avec les miliciens flamands, mais la chevalerie française s'impatiente : Robert d'Artois donne l'ordre de charger, quitte à pousser les fantassins qui gênent... Et comme à Crécy 38 ans plus tard, c'est la catastrophe !

La lourde et orgueilleuse cavalerie se brise sur les fossés et les flèches de l'armée flamande, qui se rue sur les cavaliers gisant au sol, vulnérables : plutôt que de capturer les chevaliers pour les rançonner, l'armée de Flandre les massacre sans pitié à coup de barres !

 

Lorsque les brumes de la bataille sont dissipées, des milliers de cadavres jonchent le sol boueux, dont Robert d'Artois et Jacques de Châtillon. En guise de trophée, les flamands ramassent les éperons dorés des chevaliers, pour les accrocher dans l'église Notre-Dame de Courtrai.

 

La bataille des éperons d'or par Nicaise de Keyser - 1836
Cliquer pour plus de détails


Références


  1. Qui, nous l'avons déjà vu ici et ici, se mariera avec Isabelle de France, et finira très mal sa vie !
  2. Jacques de Châtillon (ou Jacques de Saint-Pol) était l'oncle de la reine de France, Jeanne.
  3. Afin de reconnaître les français avec certitude, les flamands auraient demandé à chacun de prononcer les mots Schield en vriend (« Bouclier et ami »), que seul un flamand peut prononcer sans accent.
  4. C'est son fils, Robert III, qui sera aux prises avec Mahaut pour la succession de l'Artois dont Maurice Druon nous narre les aventures dans les « Rois maudits ».

 

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans PAIR DE FRANCE
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 23:00

Rois et Reines de France 

Henri II

  de Valois-Angoulême

est le fils de François Ier de Valois-Angoulême et de Claude de Valois-Orléans.


Henri II de Valois-Angoulême
(Saint-Germain-en-Laye, 31 mars 1519 - Paris, 10 juillet 1559)
Duc d'Orléans (1519), puis Dauphin du Viennois (1536), Duc de Bretagne (1536),
puis Roi de France (1547)



Il s'est marié avec :
(1533) Catherine de Médicis


Catherine de Médicis
(Florence, 13 avril 1519 - Blois, 5 janvier 1589)
Princesse d'Urbino
Duchesse consort d'Orléans (1533), puis Dauphine de France (1536),
puis Reine consort de France (1547), puis Reine douairière de France (1559)

 

Repost 0
Published by Louis XIV au jour le jour - dans Valois
commenter cet article
">

Bonjour & Bienvenue

http://imageshack.us/
http://imageshack.us/

Vous êtes actuellement

Sujet(s) de Sa Majesté

 

Il y a 374 ans au jour le jour
Compteur

Versailles 3d

Secret d'histoire

Louis XIV, les passions du roi Soleil

Si Versailles m'était conté
écrit et réalisé par Sacha Guitry
  sorti sur les écrans en 1954
 
Visitez Versailles
 
Avez-vous déjà visité le château de Versailles
et remarqué ces petits détails qui accentuent la beauté des décors?
Le but VERSABLOG est d'une part
de faire découvrir le château de Versailles
à ceux qui n'auront jamais l'occasion de s'y rendre
et d'autre part de collecter le plus d'informations possibles
aux sujets des oeuvres que contient le château
Rez-de-Chaussée

Le Grand Siècle


Les Amis de Roglo
une base de données gérée sous Geneweb


Louis XIV, l'homme et le roi

 

faste-de-cour-et-ceremonie-royales

 


 

 

 

 

http://img12.imageshack.us/img12/296/radioljs.jpg



Cliquez pour écouter Radio canal Académie


Galerie des Batailles du château de Versailles

Galerie des batailles du château de Versailles


Image Hosted by ImageShack.us
SIÈCLE DE LOUIS XIV (cliquez)


Généalogie de Louis

Chronologie de la France 

sous Louis XIV (1643-1715)

Image Hosted by ImageShack.us


Mémoires de Saint-Simon
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu/page9-220px-M%C3%A9moires_Saint-Simon_tome1.djvu.jpg

  Liste des tomes

tome 01 - 1691-1697

tome 02 - 1697-1700

tome 03 - 1700-1702

tome 04 - 1702-1705

tome 05 - 1705-1707

tome 06 - 1707-1708

tome 07 - 1708-1709

tome 08 - 1710-1711

tome 09 - 1711-1712

tome 10 - 1712-1713

tome 11 - 1713-1715

tome 12 - 1715

tome 13 - 1715-1716

tome 14 - 1716-1717

tome 15 - 1717-1718

tome 16 - 1718

tome 17 - 1718-1720

tome 18 - 1720-1721

tome 19 - 1721-1723

tome 20 - 1723

Mémoires de Dangeau

Tome 01

1er avril 1684 - 31 décembre 1686

Tome 2

1er janvier 1687 - 30 septembre 1689

Tome 3

1er octobre 1689 - 31 décembre 1691

 

http://www.essentiam.fr/livres-anciens/wp-content/uploads/2011/02/almanach.jpg

Les Almanachs disponibles en ligne sur Gallica

Almanac ou Calendrier, 1683-1699 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1700-1792 [lire en ligne] 

Almanach national de France, 1793-1803 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1805-1813 [lire en ligne] 

Almanach royal, 1815-1830 [lire en ligne] 

Almanach royal et national, 1831-1847 [lire en ligne] 

Almanach national, 1848/49/50-1852 [lire en ligne] 

Almanach impérial, 1853-1870 [lire en ligne] 

Almanach national, 1872-1919 [lire en ligne]



 
Confidences royales

L’Union des Cercles Légitimistes de France

Cercle Henri IV.com

Association France Royaliste

http://www.choeur-montjoie.com/

Les manants du roi.com


http://royaliste.genhit.com/

Association Louis XVI


Charles VIII

http://fr.groups.yahoo.com/group/capetiens/

http://fr.groups.yahoo.com/group/Heraldique-Noblesse/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/regalisgenealogia/?yguid=302340009

http://fr.groups.yahoo.com/group/royaliste/?yguid=302340009


 

 

 

 

Maisons Royales

Image Hosted by ImageShack.us

LES SITES OFFICIELS DES MONARCHIES et FAMILLES PRINCIERES

Le site de la Maison de Savoie-Aoste
Le site de de la Monarchie Belge
Institut de la Maison de Bourbon
Le site (en Portugais) de la Maison Imperiale du Bresil
et aussi Maison Imperiale du Bresil
Le site du Prince Frederik de Danemark
Le site de la Monarchie Danoise
Le site de la Maison du Roi d'Espagne
Le site du Duché du Luxembourg
Le site de la Maison Grand Duchale du Luxembourg
Institut de la Maison Royale de France
Le site de la Monarchie Britannique
The Official Royal Images Library
Le site de la Maison Royale de Hanovre
Le site de Reza Pahlavi d'Iran
Site de la Reine Noor de Jordanie
Le site de la Famille Princière du Liechtenstein
Le site de la Famille Princière de Monaco
Site de la Famille Royale de Norvège
Le site de la Famille Royale des Pays-Bas
Site de la Maison Romanoff
Site de la Princesse Tatjana Nicholaievna Romanov (une autre vision de Iekaterinenburg)
Site du Prince Nikolai Romanov
Les pages de la Maison Royale de Suède
Le site de la Maison Royale de Yougoslavie
Site de la Maison Royale des Deux-Siciles
Site de la Famille Royale de Grèce
Site Officiel du Pce Carlos-Hugo de Bourbon-Parme
Bourbon-Parme http://www.borboneparma.it/
Autriche (Habsbourg-Lorraine) http://www.hapsburg.com/
Grand Duché de Toscane Habsbourg-Loraine  http://www.granducato.org/
Site de la Maison Royale dePrusse
Site deFarah Pahlavi, Imperatrice d'Iran
Site de la Maison Royale d'Albanie
La Maison deBavière
La Maison Royale dePortugal
Portugal http://www.reallisboa.pt/
Site Officiel du Roi Abdallah de Jordanie
Official Website de la Reine Rania de Jordanie
Le site de la Princesse Ashraf Pahlavi, soeur jumelle du dernier Shah d'Iran
Le site du Roi Zaher-Shah d' Afghanistan
La Confrérie de l'Ordre de la Toison d'Or
Site de Nikolas et Liliana de Yougoslavie
Site du Prince Paul de Roumanie
Site de David Armstrong-Jones, Vicomte Linley fils de la Princesse Margaret
Site du Prince de Galles
Site du Prince Michael de Kent
Site de Carl, Prinz zu Wied
La Fondation du Prince Philippe de Belgique
Le premier site sur la Princesse Elisabeth de Belgique
Le site des Princes d'Ysenburg et leur chateau de Budingen
Le site de la Maison Reventlow
Le site du Prince Alexandre de Yougoslavie
Le site des Princes de Saxe-Coburg-Gotha
Le site de Tim Bentinck, descendant des Comtes de Portland
Le site de Marianne, Princesse zu Sayn-Wittgenstein-Sayn
Le site de la Maison von Ledebur
Prince Georg Friedrich de Prusse
Prince Inigo von Urach
Le site des Princes zu Oettingen-Wallerstein
Le site du Prince de Chimay
Le site de Catherine Oxenberg, fille de la Princesse Elisabeth de Yougoslavie
L'agenda des membres de la Famille Royale Britannique
Le site des Comtes KAROLYI
La famille Princière Italienne Doria Pamphilj
Site de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge
Site des Princes zu Loewenstein
Site de la Princesse Astrid zu Stolberg-Wernigerode
Site sur l'histoire de la Maison Princière Thurn und Taxis
Site de la famille Thurn und Taxis
Site de la Princesse Marie Dorothée Mimi de Croÿ
Site de la Maison Royale de Roumanie
Site de la Maison de Savoie
Site des Princes Albert et Rudiger de Saxe (en Allemand)
Site du Maharadjah de Jodhpur
Le site sur la sauvegarde des héritages culturels de l'Archiduchesse Francesca d'Autriche
Chroniques de la Maison de Prusse à travers les âges
Site officiel du Prince Gabriel de Belgique
Site des Princes Repnine
Le site des Princes zu Leiningen
Le site de la Duchesse Diane de Wurtemberg
France (Bonaparte)http://www.napoleon.org/
France (Bourbon – Duché d’Anjou)http://www.royaute.org/ 
Prince Charles-Philippe d'Orléans - Duc d'Anjou http://www.ducdanjou.com/

LES SITES NON-OFFICIELS SUR LES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES

Site sur les Princes zu Leiningen
Site sur le Roi Simeon de Bulgarie et sa famille
Site sur l'Archiduc Otto de Habsburg
Site sur la Famille Royale du Japon
La Page Grands de ce monde
Histoire de la Principauté de Salm
Site sur la Princesse Madeleine de Suède (69 galeries de photos)
La Page sur la Princesse Victoria de Suede
Succession au trône de Russie
Le Prince Frederik de Danemark
La famille Royale Bulgare
Les peintures du Prince Antonio Joao d'Orleans-Bragance
Britannia - Les Monarques de Gde-Bretagne
Les Têtes couronnées
The Royal Archive, avec téléchargement de clips AVI du Prince William - à conseiller aux fans
Biographies de tous les membres de la Famille Royale Anglaise
Les Bourbons en Espagne
Le site de la Monarchie Italienne
Cercle Monarchique de Rio de Janeiro Orléans-Bragance
Portail de la Monarchie Brésilienne

LES SITES SUR LES GENEALOGIES DES FAMILLES ROYALES
La Descendance Capétienne - Recensement des descendants d'Hugues Capet dont la filiation est encore représentée de nos jours
Le site de José Verheecke -Une foule de choses: quartiers de personnages connus, descendance de Philippe le Beau, liste de biographies, Généalogie des Rois de France - (Rois de France et Noblesse Française)
WorldRoots - Royalty Pages de Brigitte Gastel Lloyd
Verena's Royal Genealogical Pages
Grandes Familles - (Rois de France, très détaillé)
Forum Royauté - Groupe de discussion francophone sur les familles Royales
Web Genealogie - Un site sur les généalogies de toutes les Dynasties (actuelles ou éteintes)
Gene@star - Les généalogies d'une foule de personnalités connues (politique, spectacle, etc...)
Webgenea.com - Un site pour bien comprendre la généalogie avec une partie sur la Noblesse Européenne
The European Royal Houses par Guy Stair Sainty
Hein's Royal Genealogy Page par Hein Bruins - des pages de News très complètes, des gen. inédites: Rothschild, Agnelli, etc..
Sangre de los Godos - Le site de Luc Frère sur la Noblesse Espagnole
Antoine de Nadaillac's Web Page - Les Rois de France, les Habsburg et plusieurs familles Nobles françaises
Royalark - Royal & Ruling Houses of Africa, Asia, Oceania and Americas
Marino Montero Genealogical Research Foundation

Recensement Capétien - Le recensement de tous les descendants d'Hugues Capet
http://europeandynasties.com

LES SITES DONT LE SUJET S'APPARENTE A LA GENEALOGIE (Biographies, Héraldique, photos, chateaux ...)
L'actualité du Gotha par Stephane Bern (n'est plus mis à jour)
Capetiens.com - La Tradition Royale Française
Cartes Postales anciennes sur la Famille Royale de Roumanie
Site sur le Chateau de Detmold, résidence des Prince de LIPPE
Site sur le Chateau de Blenheim, résidence du Duc de Marlborough
De magnifiques photos des familles royales et des évènements royaux, par Eric Pacherie
Le chateau de Sayn
Le chateau de Ledreborg
Les Joyaux des Reines
Les chateaux du duché de Parme et Piacenza
Chatsworth House, la résidence du Duc de Devonshire
Photographies Royales à partir de 1897 Lafayette negative Archives
Chateau de Baronville (famille de Rougé)
Gonzague de Lamotte Peintre Armoriste
Mémorial de France de St Denis
Le chateau de Lunéville
Le chateau de la famille de Yturbe
Le chateau des Marquis de Breteuil
Le chateau des Ducs de Brissac

Autres Sites

Le site sur Henri IV
avec les informations
sur les programmes de commémorations !
Henri IV

 

 
couronne.gif






 Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

histoire, reconstitution historique, spectacle, danse ancienne, contredanse
Lien vers le site www.histoire-en-ligne.com/
blason armoiries

 
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us








 


Costumes de la Cour

de 1650 à 1800

Musiciens du Roi

http://www.site-moliere.com/lully.jpg

 

http://www.iamcultured.com/IMG/jpg/Louis-xiv-lebrunl.jpg
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Louis-XVI-St-Denis.jpg
bandeau.jpg






Image Hosted by ImageShack.us
Forum royaliste

Armes.jpg

free music